A.N.P DZ Défense

A.N.P DZ Défense

Forum Militaire
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur le forum anpdz

Partagez | 
 

 Tensions en Syrie IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
AuteurMessage
rimonidz
Admin
Admin
avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 09/02/2012
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Ven 17 Mai - 19:00

Filmé le 15 Mai 2013, un journaliste de Fox News filme des commandos israéliens rentrent à pied de Syrie vers la frontière Israélienne



_________________
Revenir en haut Aller en bas
rimonidz
Admin
Admin
avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 09/02/2012
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Ven 17 Mai - 20:04

Une vidéo qui montre l'élimination de Salafistes-takfiristes-jihadistes en Syrie, plus précisément dans la région Est de Damas


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Ven 17 Mai - 20:17

rimonidz a écrit:
Une vidéo qui montre l'élimination de Salafistes-takfiristes-jihadistes-canibaliste en Syrie, plus précisément dans la région Est de Damas
EDIT REBELL tongue

Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Ven 17 Mai - 20:17

4 systèmes balistiques S-300 déjà déployés en Syrie
IRIB-Des
sources d'information militaro-politiques ont fait part du déploiement
de 4 systèmes balistiques S-300 dans des zones syriennes avec la
présence des conseillers militaires russes chargés d'armer ces engins
défensifs en vertu du contrat militaire conclu en 2010 entre Moscou et
Damas.
L'annonce de ce déploiement diffusée par al-Qods al-Arabie de
publication londonienne a été confirmée par une autorité
militaro-politique. La livraison à la Syrie de ces équipements
militaires s'effectuait, apparemment, au cours de ces deux dernières
années, d'une manière tout à fait secrète. De cette manière tous les 4
systèmes balistiques S-300 dont le contrat avait été signé en 2010 par
Moscou et la Syrie, ont été livrés à ce pays. Les équipements militaires
sont tous déployés dans les localités à population majoritairement
chiite et loyalistes à Bachar al-Assad, a jouté le quotidien. Il n'est
pas exclu que cette question ait été évoquée lors de la rencontre entre
le président russe, Vladimir Poutine et Benyamin Netanyahu. La Russie ne
veut rien cacher à ce propos à Israël. Car les missiles S-300 ne sont
pas touchés par les sanctions et ne sont utilisés que pour la défense.
http://french.irib.ir/info/moyen-orient ... s-en-syrie

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Ven 17 Mai - 20:27


Breaking News


Four Russian S-300 batteries shipped to Syria

DEBKAfile
May 17, 2013, 9:00 AM (GMT+02:00)

Moscow reports
that four batteries of S-300 systems with 100-150 simultaneously
deployable, guided anti-aircraft missiles have already been shipped to
Syria complete with Russian military “adviser” crews. DEBKAfile: An Israeli strike to smash this weapon in Syria could not avoid hitting its Russian crews.

http://www.debka.com/newsupdatepopup/4434/
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5546
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Ven 17 Mai - 21:33

La livraison de missiles russes va enhardir le régime syrien


Citation :
WASHINGTON - La livraison par la Russie de missiles anti-navires à la Syrie va enhardir le régime de Damas et alimenter la guerre civile qui fait rage dans le pays depuis plus de deux ans, selon le plus haut général américain vendredi.

C'est à tout le moins une décision malheureuse qui va enhardir le régime et prolonger les souffrances. C'est inopportun et très fâcheux, a déclaré le général Martin Dempsey, interrogé sur le sujet lors d'une conférence de presse au Pentagone.

Ces déclarations de M. Dempsey constituent la première confirmation officielle par le gouvernement américain que Moscou a envoyé des missiles de croisière tueurs de navires au régime du président Bachar al-Assad.

Le New York Times avait été le premier à faire état de cette livraison, citant un responsable américain sous couvert de l'anonymat. Ces nouvelles livraisons concernent des missiles dotés de puissants radars.

Moscou avait déjà livré auparavant des missiles de croisière Yakhont à son allié syrien, mais ces premières armes n'étaient pas dotées de radar, selon cette source anonyme citée par le New York Times.

Vendredi, le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a déclaré au cours de la même conférence de presse que les Etats-Unis allaient continuer à discuter avec la Russie à propos du conflit en Syrie. Les deux pays ont un intérêt commun à empêcher une guerre régionale potentiellement explosive.

(©AFP / 17 mai 2013 22h11)

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5546
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Ven 17 Mai - 21:47

La Russie envoie des missiles les plus avancés à l'Aide Assad en Syrie


WASHINGTON - La Russie a envoyé des avancées des missiles de croisière antinavires à la Syrie , un geste qui illustre la profondeur de son soutien au gouvernement syrien dirigé par le président Bachar al-Assad , les responsables américains ont déclaré jeudi.


Citation :
La Russie a déjà fourni une version des missiles, appelé Yakhonts, en Syrie. Mais ceux livrés récemment sont équipés d'un radar de pointe qui les rend plus efficaces, selon des responsables américains qui sont familiers avec les rapports de renseignements classifiés et ne ferait que discuter de l'envoi sur la base de l'anonymat.

Contrairement Scud et autres missiles surface-surface à longue portée que le gouvernement Assad a utilisées contre les forces de l'opposition, le système de missile antinavire Yakhont fournit l'armée syrienne une arme redoutable pour contrer toute tentative par des forces internationales pour renforcer les combattants de l'opposition syrienne en imposant une embargo naval, instituant une zone d'exclusion aérienne ou d'effectuer des frappes aériennes limitées.

«Il permet le régime pour dissuader les forces étrangères qui cherchent à fournir à l'opposition de la mer, ou d'entreprendre un rôle plus actif si une zone d'exclusion aérienne ou maritime embargo devaient être déclarées à un moment donné», a déclaré Nick Brown, rédacteur en chef de la Revue internationale de défense de l'IHS Jane. «C'est un vrai tueur de navire."

Jeffrey White, chercheur à l'Institut de Washington pour la politique du Proche-Orient et un ancien haut responsable du renseignement américain, a déclaré arsenal renforcé de la Syrie "ont tendance à pousser l'activité navale de l'Ouest ou alliés plus large des côtes» et était aussi «un signal de l'engagement de la Russie au gouvernement syrien. "

La divulgation de la livraison intervient alors que la Russie et les États-Unis ont l'intention de convoquer une conférence internationale qui vise à mettre fin au conflit brutal en Syrie, qui a tué plus de 70.000 personnes. Cette conférence devrait se tenir au début de Juin et d'y inclure des représentants du gouvernement Assad et l'opposition syrienne.

Secrétaire d'Etat John Kerry a déclaré à plusieurs reprises qu'il est l'espoir des États-Unis de changer les "calculs" de M. Assad sur sa capacité à se maintenir au pouvoir afin qu'il permettra aux négociations en vue d'une solution politique au conflit. M. Kerry a indiqué qu'il avait soulevé la question des livraisons d'armes russes à la Syrie lors de sa récente visite à Moscou, mais a refusé de fournir plus de détails.

"Je pense que nous avons fait très clairement nous préférerions que la Russie ne fournit pas l'aide», at-il dit. "Cela n'a pas changé."

Les responsables américains se sont inquiétés que le flux d'armes russes et iraniens en Syrie va étayer la croyance apparente de M. Assad qu'il peut l'emporter militairement.

«Ce transfert d'armes est évidemment décevant et en retrait efforts visant à promouvoir la transition politique qui est dans le meilleur intérêt du peuple syrien et de la région», le sénateur Bob Corker du Tennessee, le doyen républicain de la commission des affaires étrangères, a déclaré dans un communiqué jeudi soir. «Il ya maintenant plus urgent pour les Etats-Unis de renforcer l'assistance aux forces de l'opposition modérée qui peut conduire la Syrie après Assad."

Le sénateur Robert Menendez, démocrate du New Jersey et le président du comité, a ajouté dans un communiqué, "la Russie offre couvercle à un souverain despotique et défendre un régime en faillite."

Syrie ordonné la version côtier de défense du système Yakhont de la Russie en 2007 et a reçu les premières batteries au début de 2011, selon Jane. La commande initiale couvrait 72 missiles, 36 véhicules de lancement et des équipements de soutien, et les systèmes ont été affichés dans le pays.

Les batteries sont mobiles, ce qui les rend plus difficile à attaquer. Chacun se compose de missiles, un lance-missile trois et un véhicule de commandement et de contrôle.

Les missiles sont environ 22 pieds de long, soit porter une ogive explosif ou perforant, et ont une portée d'environ 180 miles, selon Jane.

Ils peuvent être piloté à l'emplacement général d'une cible par les radars à longue portée, mais chaque missile dispose de son propre radar pour aider à échapper aux défenses et la maison d'un navire à l'approche de son objectif.

Deux hauts fonctionnaires américains ont dit que l'envoi le plus récent contenait des missiles avec un système de guidage plus avancé que les expéditions précédentes.

La Russie a des intérêts de longue date en Syrie, y compris une base navale dans le port méditerranéen de Tartous.

http://www.nytimes.com/2013/05/17/world/middleeast/russia-provides-syria-with-advanced-missiles.html?hpw&_r=0

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5546
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Ven 17 Mai - 22:07

Obama peut-il sauver la Turquie D'un bourbier syrien?


A lire très intéressant ... Page 1 study


Citation :
WASHINGTON - QUAND Turquie Premier ministre s ', Recep Tayyip Erdogan , a rencontré le président Obama à la Maison Blanche jeudi, le sujet le plus urgent était la guerre en Syrie . La Turquie n'a pas fait face à une menace de cette ampleur depuis Staline exigea territoire des Turcs en 1945.

En 2011, le gouvernement turc a rompu tous ses liens diplomatiques avec le gouvernement de Bachar al-Assad et a commencé à soutenir les groupes d'opposition syriens qui cherchent à l'évincer. Mais, jusqu'à présent, cette politique a échoué, et il a exposé la Turquie à des risques croissants, plus récemment deux attentats meurtriers dans la ville frontalière turque de Reyhanli qui étaient les plus susceptibles planté par les forces pro-Assad en représailles au soutien turc de la Syrie rebelles.

La bénédiction de la Turquie au cours de la dernière décennie a été sa réputation de pays stable dans une région par ailleurs instable. En Novembre 2012, les évaluations globales agence Fitch a attribué à des obligations turques investment grade pour la première fois depuis 1994. Amélioration de la réputation internationale du pays a permis d'atténuer un problème économique chronique: le manque de capital. Une perfusion continue de l'investissement étranger depuis plus d'une décennie a marqué le début d'une croissance phénoménale, à quelques points de plus de 8 pour cent par an, et propulsé la Turquie dans le groupe des 20 pays industrialisés.

La Turquie est devenue une société de classe moyenne majoritaire pour la première fois de son histoire, en aidant la Justice de M. Erdogan et du Développement gagner trois élections successives depuis 2002.

Mais la guerre en Syrie menace ces acquis et l'avenir politique de M. Erdogan. La Turquie ne sera pas à l'abri de la retombée d'un style Somalie État failli à côté - ou d'un régime d'Assad de la croupe pour se venger contre la Turquie pour soutenir les rebelles. La Turquie se développe car elle attire l'investissement international et la Turquie attire les investissements, car il est considéré comme stable. Un débordement de la pagaille dans les risques Syrie se terminant miracle économique du pays.

La Turquie a une communauté de plus de 500.000 Alaouites arabes, dont les parents ethnique en Syrie ont, à quelques exceptions près, a soutenu le régime d'Assad contre les rebelles sunnite. Ce conflit sectaire menace de s'infiltrer à travers la frontière vers la Turquie, opposant des combattants rebelles syriens et sunnites contre les Turcs pro-Assad alaouites, en particulier dans la province du sud du pays, Hatay, où la communauté alaouite est concentrée. Il ya aussi un risque que des armes chimiques »en cours de déploiement et la diffusion des agents toxiques sur le territoire turc, et la proximité des combattants Qaïda en Syrie constitue une menace sérieuse pour la stabilité tant vantée de la Turquie.

La guerre syrien a également réveillé les groupes militants marxistes fois dormants de la Turquie. Ces groupes s'opposent avec véhémence des politiques gouvernementales qu'ils considèrent comme servant les intérêts impérialistes américains et ont déjà lancé un certain nombre d'attaques, dont un à l'ambassade américaine à Ankara le 2 février. Les médias turcs que ces groupes marxistes, en coopération avec des éléments du régime de M. Assad, ont peut-être été derrière le 11 mai attaque qui a tué 51 personnes dans Reyhanli.

Ce sont de mauvaises nouvelles pour la candidature de M. Erdogan à refaire le système politique turc avec une présidence forte à la française. M. Erdogan a aligné toutes les étoiles de politique intérieure pour être élu président en 2014. Il a même fait la paix avec le Parti des travailleurs du Kurdistan, ou PKK, un mouvement qui aurait été un tabou impensable il ya seulement quelques années. En participant à un processus de paix avec le leader honni du PKK, Abdullah Ocalan emprisonné, M. Erdogan a effectivement veillé à la stabilité intérieure du pays dans la perspective de 2014 et lui-même obtenu au moins un certain soutien kurde. Pourtant, un ralentissement économique provoqué par la guerre en Syrie pourrait bouleverser ses plans.

M. Erdogan est conscient que s'il ne garantit plus l'aide américaine contre le régime Assad, la Turquie pourrait devenir le grand perdant de la Syrie, et M. Erdogan le grand perdant dans la boîte de scrutin s'il ne peut pas bricoler une majorité absolue en 2014. Il s'agit aussi de mauvaises nouvelles pour les Etats-Unis, qui voit la Turquie comme un des rares, piliers solides stables de valeurs occidentales dans la région.

Le gouvernement de la Turquie estime que si l'équilibre du pouvoir en Syrie est basculé en faveur des rebelles maintenant, le conflit syrien va se transformer en une guerre civile sectaire interminable qui tire la province de Hatay, et avec elle le reste de la Turquie, dans la tourmente.

Seul Washington peut changer l'équation. Suite à la réunion du 16 mai au sommet entre M. Obama et M. Erdogan, deux options semblent être sur la table.

Page 2 study

L'infusion de la puissance américaine, en armant les rebelles ou d'appliquer une zone d'exclusion aérienne, allait changer la dynamique militaire et régionales et à souder les querelles souvent «Amis de la Syrie» derrière le leadership américain. Seul l'engagement militaire américaine directe ralliera les parties disparates qui veulent agir contre M. Assad dans une action unifiée.

Les guerres au Koweït et en Bosnie en sont des exemples pour prouver la valeur du leadership américain. Il ferait pencher la balance du pouvoir en faveur des rebelles et de fournir une couverture diplomatique pour la Turquie, il fait face à la colère de l'Iran et de la Russie. En présentant Moscou avec une contre-incitation, menaçant d'agir seul si Moscou ne pas user de son influence pour mettre un terme au conflit, les Etats-Unis pourraient démontrer qu'il est sérieux au sujet de l'engagement. Cela permettrait également d'alléger la pression sur la Turquie, qui hésite à prendre des mesures supplémentaires en Syrie sans au moins tacite consentement russe. La Russie est ennemi historique de la Turquie et le seul pays de la région avec une économie et militaire plus grand que la Turquie. Les Turcs craignent les Russes et ne seront pas les affronter seul.

Si convaincre les Russes se révèle impossible, Washington devrait envisager la création d'une zone tampon dans le nord de la Syrie le long de la frontière avec la Turquie pour protéger les zones rebelles capturés. Une zone tampon, protégé par la puissance aérienne américaine et une coalition internationale, doterait les rebelles avec un sol en scène à partir de laquelle lancer des opérations contre M. Assad et il serait également aider la Turquie à pousser le conflit retour en Syrie en transférant les rebelles et leur siège dans l' zones tampons sur le territoire syrien plutôt que d'offrir refuge à des militants sur le sol turc. (Il y aurait probablement un soutien régional pour une telle politique, y compris à partir de la Jordanie, qui bénéficieraient également d'une zone tampon à l'intérieur de la Syrie du Sud.)

Plus engagement américain décisif finirait simultanément des doutes quant à l'engagement des États-Unis vers la Syrie et sauver la Turquie d'être tiré davantage dans un conflit qui menace de dilapider ses progrès vers la résolution du conflit kurde et saper ses résultats économiques impressionnants.

http://www.nytimes.com/2013/05/17/opinion/can-obama-save-turkey-from-a-syrian-quagmire.html?pagewanted=2&hp

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Ven 17 Mai - 23:30

encore une source qui confirme la livraison de s-300 a la Syrie



Lavrov : aucun lien entre les S-300 livrés à la Syrie et les frappes israéliennes

16.05.2013, 23:23, heure de Moscou



La
fourniture à la Syrie de systèmes de défense anti-aérienne S-300 n'est
pas liée aux frappes israéliennes sur le pays, la décision avait été
prise avant ces événements, a indiqué le ministre russe des Affaires
étrangères Sergueï Lavrov.

« Initialement, les systèmes de
défense anti-aérienne ont été livrés pour protéger le pays contre les
raids aériens. Mais ces contrats ont été conclus bien avant les frappes
», a indiqué S. Lavrov dans un entretien à la chaîne libanaise Al
Mayadin. T
http://french.ruvr.ru/2013_05_16/Lavrov ... sraeliens/

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13427
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Sam 18 Mai - 14:41

Syrie : avons-nous bien compris toutes les implications du revirement stratégique américain ?

Citation :
Alors que la communauté internationale a les yeux tournés vers la Syrie, les Etats-Unis, bien peu enclins à s'enliser de nouveau au Moyen-Orient, se focalisent de plus en plus sur la zone Asie-Pacifique.
Atlantico : Lors de sa rencontre jeudi 16 mai avec le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, le président américain Barack Obama a confirmé sa volonté de ne pas intervenir militairement en Syrie. Est-ce l'aveu du désengagement américain au Moyen-Orient, voire même de son désintérêt pour la région ?
François Géré : En stratégie la première des précautions consiste à éviter toute précipitation. Ceci est particulièrement vrai durant une période de crise économique sans précédent (depuis la Grande Dépression de 1929). Personne n’est en mesure d’évaluer les conséquences sociales intérieures et leurs répercussions politiques.

Il convient donc de rapporter cette position aux récentes déclarations d’Obama et du secrétaire à la Défense Kerry concernant la situation économique des États-Unis. Une puissance qui entend exercer un leadership mondial aura, avant tout, à se préoccuper de sa base économique, de la santé du pays de sa croissance dans les secteurs de pointe qui décideront de sa véritable puissance à long terme. Les États-Unis ont été sérieusement secoués par l’Irak et par l’Afghanistan. Ils ont compris qu’il n’était plus question d‘envoyer en terre musulmane des troupes. Aussi doivent-ils s’employer à trouver des alliés régionaux susceptibles de fournir les forces notamment sur le terrain. L’armée turque, constituante de l’OTAN, qui a montré sa compétence en Afghanistan constitue un partenaire de tout premier plan. Mais cela ne signifie pas que Washington perd tout intérêt pour le Moyen-Orient pas plus que pour le continent européen.

Quelle(s) puissance(s) pourraient remplacer les États-Unis au Moyen-Orient ? Ne serait-ce pas une menace potentielle pour Israël ?
Les États-Unis restent irremplaçables sur le moyen terme, en dépit d’un effacement relatif dans l’immédiat. Une fois réajustés les éléments de leur puissance, notamment et surtout dans le domaine des technologies de l’information et de la communication la puissance américaine se redéploiera.

http://www.atlantico.fr/decryptage/syrie-avons-bien-compris-toutes-implications-revirement-strategique-americain-francois-gere-730301.html

a lire

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Sam 18 Mai - 16:31

joli article je vais bifurquée un peut sur l’Algérie a ce que obama a dit pour qu'il reste leader dan le monde il faut une bonne situation économique sécuritaire etc.. alors si on veux que l'empire algerien survie 100 ans qui survie 500 ans ou plus il faudra avant tous que le pays soie bien sur le front intérieur c a dire une tres bonne situation économique faite de matière grise et pas uniquement des hydrocarbure
donc une bonne stabilité économique sera la clé de la stabilité car si le peuple peut manger a sa faim que ce sois de la viande ou toute autre aliment pas cher le peuple sera satisfait et plus soudé et pas contre sont état sa étoufferait tout les révolte
ensuite un développement dans tout les domaine et donné des logement au famille avec toute les option possible etc..crée notre propre richesse avec une tel stabilité et surtout une bonne justice et travailler pour réussir dans tout les domaine même le sport auquel les algerien sont très amoureux des victoire et des titre représentera bien notre pays et fera la fierté de notre peuple

donc cette situation économique fera que même l'armée sera plus puissante plus grand et plus professionnelle
donc tout dépendra du système économique d'avenir car même si on a de l'argent on reste très fragile avec les hydraucarbure j'iniste bien sur les produit pharmaceutique et l'alimentation produite localement!!!


pour revenir a la Syrie les usa ne peuvent plus intervenir eux même et sa je l'ai bien compris kan il on refuser de s'engager en Libye il voulais pas être a la tête du front c’était la guerre de trop si il aurai était a la tete de cette marche contre la Libye et qui serai embourber sa serait la fin des etat unis car il sont tous juste avec la crise donc imaginer bien un pays comme l’Iran avec des million de basij sans compté l'armée et surtout les pasdaran sa se limitera a des frappe mais l’Iran se laisserai t'il faire?? eh ben non il ripostera avec ses missile et des attentat ce que les us ne peuvent se permettre et pour areté sa il doivent detruire le pays et changer de régime donc envahir le teritoire et c la que le piège va se refermé sur le front interne les américain on aucune chance il dépenserons bien plus d'argent que la guerre d’Irak et d’Afghanistan sans compté les perte qui v'on même plus se compté

donc on reviens a ce que un grand sheick a dit il veulent une guerre entre musulman la meilleur façon de prendre le contrôle de ses région et contrôler ses pays qui se libére de plus en plus et devienne puissant reste une guerre entre chiite et sunnite de un sa fera tourner sans compté les usine d'armement sa leur fera plaisir tien et de 2 detruire et affaiblir l'islam sans envoyer un seul soldat...c pour sa que les musulman doivent comprendre sa et s’unir ou lieu de raconté des salade en eux..

la Turquie et les pays arabe sont bien placer pour sa c eux qui v'on mourir et faire de sale boulot pour l'empire mai a la fin peut importe le vainqueur entre les chiite et les sunnite il y'en aura aucune parceque c'est Israël qui va gagné

la Syrie et en trin de prendre le dessus sur les tango et la Russie la soutien et viens de lui livrai des arme comment faire pour faire tomber ce régime??? les seul qui peuvent le faire reste Israël (mais elle ne s'engagera pas dans une guerre comme sa)elle préfére attendre donc le maitre va surement envoyer la Turquie ou peut être les pays arabe avec sinon il on aucune chance de gagné contre al assad

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5546
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Sam 18 Mai - 20:53

Syrie: trois morts dans une explosion à Damas



AFP/Sana/AFP/Archives - Trois personnes ont été tuées et cinq autres blessées lors d'une explosion samedi soir dans un quartier du nord de Damas, a rapporté la télévision d'Etat syrienne

Citation :
Trois personnes ont été tuées et cinq autres blessées lors d'une explosion samedi soir dans un quartier du nord de Damas, a rapporté la télévision d'Etat syrienne.
La chaîne évoque un "attentat terroriste", terme par lequel le régime désigne les rebelles, perpétré à l'aide d'"une importante charge explosive placée dans une voiture" sur un parking à proximité de l'autoroute de Roukneddine, près d'une école.
La télévision officielle ajoute que "des techniciens s'emploient à désamorcer une autre bombe".
De son côté, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait état d'au moins cinq morts et de plusieurs blessés dans un état critique après une "violente explosion" causée par "une voiture piégée".
Une série d'attentats a secoué ces derniers mois Damas, l'un d'eux ayant visé fin avril le Premier ministre syrien Waël al-Halaqi, qui en est sorti indemne.
La Syrie est en proie depuis mars 2011 à une révolte populaire devenue guerre civile qui a fait, selon l'OSDH, plus de 94.000 morts.

http://fr.news.yahoo.com/syrie-trois-morts-explosion-%C3%A0-damas-191653227.html

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
samir_reghaia
Sous lieutenant
Sous lieutenant


Messages : 849
Date d'inscription : 05/12/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille sans Chevron Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Sam 18 Mai - 23:11

Al-Assad nie avoir recours aux armes chimiques



Citation :
Dans un entretien à la presse argentine, le dirigeant syrien exclut une nouvelle fois de démissionner.











Le président syrien Bachar al-Assad a nié que
ses forces utilisent des armes chimiques contre la rébellion, et il a
exclu de démissionner, dans une interview accordée à deux médias
argentins et publiée samedi.

Dans un long entretien à l’agence de presse officielle argentine Telam et au grand quotidien Clarin, le président Assad estime que les informations de sources occidentales
sur de possibles attaques aux armes chimiques des forces
gouvernementales servent à préparer les opinions publiques à une
intervention militaire contre la Syrie.

«Les accusations contre la Syrie concernant l’utilisation d’armes
chimiques ou (les déclarations) concernant ma démission changent tous
les jours. Et il est probable qu’il s’agit d’un prélude à une guerre
contre notre pays»,
a déclaré Bachar al-Assad.

«On a dit que nous utilisions des armes chimiques contre des
zones résidentielles. Si ces armes étaient utilisées contre une ville ou
un faubourg, avec un bilan de dix ou vingt victimes, serait-ce crédible
?»,
a demandé le président syrien, avant de répondre par la négative.

«Leur utilisation signifierait la mort de milliers ou de dizaines
de milliers de personnes en quelques minutes. Qui pourrait cacher une
pareille chose ?»,
a insisté Bachar Assad.

Par ailleurs, le président syrien a déclaré ne pas envisager de
démissionner. Interrogé sur des propos du secrétaire d’Etat américain
John Kerry, qui lui a demandé de se mettre à l’écart, M. Assad a exclu
cette possibilité.

«Démissionner, ce serait fuir», a-t-il dit. «Je ne sais
pas si Kerry ou un autre a reçu du peuple syrien le pouvoir de parler en
son nom sur la question de savoir qui doit partir et qui doit rester.
Cela, c’est le peuple syrien qui le déterminera lors de l’élection
présidentielle de 2014.»




http://www.liberation.fr/monde/2013/05/18/al-assad-nie-avoir-recours-aux-armes-chimiques_903978

_________________
Les grands changements ne viennent que d'en bas.
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Sam 18 Mai - 23:54

de toute façon faut lui trouver tout les mot pour justifier une intervention en Syrie

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5546
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 19 Mai - 10:09

L'armée syrienne lance l'assaut sur la ville rebelle de Qousseir


Citation :
BEYROUTH - L'armée syrienne a lancé dimanche l'assaut sur la ville de Qousseir pour tenter de prendre ce bastion rebelle dans le centre du pays qui résiste depuis plus d'un ans, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'assaut sur Qousseir a commencé et il y a des combats acharnés entre rebelles et armée aux entrées de la ville, a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales et militaires.


(©AFP / 19 mai 2013 10h53)

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5546
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 19 Mai - 12:48

Syrie: Assad déterminé à rester au pouvoir





Citation :
L'armée syrienne, appuyée par le Hezbollah libanais, a lancé dimanche l'assaut sur Qousseir, place forte des rebelles dans le centre du pays, au lendemain de déclarations du président Bachar-al-Assad martelant sa détermination à rester au pouvoir.
Depuis plusieurs semaines, l'armée, aidée par le Hezbollah et des miliciens pro-régime, tente de reprendre la ville, située sur l'axe stratégique reliant la capitale au littoral et qui échappe à son contrôle depuis plus d'un an.
"L'assaut sur Qousseir a commencé et il y a des combats acharnés entre rebelles et armée aux entrées de la ville", a déclaré à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales et militaires.
Les combattants du mouvement chiite libanais Hezbollah, allié indéfectible du régime de Damas, "jouent un rôle central dans cette bataille", a-t-il souligné.
L'armée avait préparé l'offensive terrestre en lançant dès le matin une série de raids aériens, accompagnés de violents tirs d'artillerie et de mortier, selon l'OSDH et des militants. Ces bombardements ont fait 20 morts, dont 11 rebelles, d'après l'Observatoire.
Cet assaut est intervenu au lendemain d'un rare entretien de M. Assad -- accordé à l'agence de presse officielle argentine Telam et au grand quotidien Clarin -- dans lequel il a martelé son refus de quitter le pouvoir avant l'élection présidentielle de 2014.
Le chef de l'Etat, contesté depuis plus de deux ans par une révolte populaire devenue insurrection armée face à la répression menée par le régime, a même laissé entendre qu'il serait candidat à sa propre succession.
"Démissionner, ce serait fuir", a affirmé M. Assad, estimant que "sur la question de savoir qui doit partir et qui doit rester (...) c'est le peuple syrien qui le déterminera lors de l'élection présidentielle de 2014".
Il s'est en outre dit sceptique quant à la conférence internationale prévoyant un dialogue opposition-régime, voulue par Moscou et Washington pour trouver une solution au conflit qui a fait plus de 94.000 morts depuis mars 2011, selon l'OSDH.
M. Assad a ainsi pointé du doigt "de nombreux pays occidentaux (qui) ne voulaient pas d'une solution en Syrie", les accusant une nouvelle fois de soutenir les "terroristes", terme par lequel il désigne les rebelles.
Il a néanmoins "bien accueilli le rapprochement américano-russe", sans préciser si son régime comptait se rendre à cette conférence.
Alors que l'opposition décidera le 23 mai de sa participation, elle a dénoncé l'attaque de l'armée et du Hezbollah contre Qousseir, estimant que le silence de la communauté internationale sur cet assaut risquait de "faire perdre tout sens à toute conférence et à tout effort de paix".
Elle a appelé à une "réunion urgente de la Ligue arabe" en vue d'"arrêter le massacre" à Qousseir.
La conférence, dont le succès semble ainsi déjà compromis, doit se baser sur la déclaration de Genève signée par les grandes puissances en juin 2012 qui prévoit un arrêt des hostilités et un gouvernement de transition, sans toutefois évoquer le sort de M. Assad, principal point de discorde entre Russes et Américains.
Moscou, grand allié d'Assad à qui il fournit des armes, plaide pour son maintien jusqu'à une élection, tandis que Washington a réclamé à plusieurs reprises son départ, posé comme condition sine qua non par l'opposition à toute initiative de paix.
M. Assad a par ailleurs nié l'utilisation d'armes chimiques contre la rébellion.
"Leur utilisation signifierait la mort de milliers ou de dizaines de milliers de personnes en quelques minutes. Qui pourrait cacher une pareille chose ?", a-t-il insisté, quelques jours après que le secrétaire d'Etat américain John Kerry a déclaré que les Etats-Unis pensaient détenir une "preuve solide" de l'utilisation de telles armes par le régime syrien.
Concernant le sort des journalistes américain James Foley et italien Domenico Quirico du quotidien La Stampa, portés disparus en Syrie, le chef d'Etat a affirmé n'avoir "aucune information" à ce sujet.
La famille de James Foley avait affirmé début mai que le reporter serait détenu par des agents des services du renseignement syrien près de Damas.

http://fr.news.yahoo.com/syrie-raids-a%C3%A9riens-larm%C3%A9e-centre-pays-%C3%A0-qousseir-070104222.html

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 19 Mai - 13:01

je pense tout de même qui devrait faire un referendum car si sont peuple décide que al assad reste les autre a l’extérieur on pas a ouvrir leur sale grande gueule

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
faty
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 3229
Date d'inscription : 08/04/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 19 Mai - 13:04

Yves Bonnet, ancien patron de la DGSE, au Temps d'Algérie :
«Voilà pourquoi la Syrie ne s'est pas effondrée»
Citation :

Yves
Bonnet, ancien patron de la Direction générale de la sécurité
extérieure (DGSE, services secrets français), explique au Temps
d'Algérie pourquoi la Syrie n'a pas chuté aussi rapidement que l'Egypte
et la Tunisie.

Cet ancien préfet et auteur de plusieurs ouvrages sur les services
secrets et le contre-espionnage évoque, également, le crime contre
l'humanité commis par un «islamiste» opposant au régime de Bachar El
Assad qui, rappelle-t-on, a arraché le cœur d'un soldat et l'a mangé.
«La situation en Syrie fait ressortir une fois de plus l'extrême
complexité de stratifications humaines, ethniques, religieuses et
gouvernementales.

Les puissances occidentales, la France en
particulier, réalisent que le manichéisme n'est pas de mise avec un bon
et un méchant», nous a déclaré l'ancien patron de la DGSE. «La
stratégie israélienne de «l’instabilité constructive» s'applique
pleinement pour faire chuter une ‘dictature’ qui ne l'est pas davantage
que les monarchies arabes.

Mais les excès des organisations
islamistes terroristes finissent par condamner ces entreprises de
morcellement et de balkanisation de chaque pays», a ajouté Yves Bonnet.
Pourquoi la multiplication de crimes contre l'humanité par, notamment,
«l'opposition islamiste» syrienne ?

Pourquoi ? Probablement
parce que la Syrie «assadienne» ne s'est pas effondrée aussi vite que
l'Egypte, la Tunisie et surtout la Libye, deux pays où la France s'est
investie fortement, selon Yves Bonnet, auteur, notamment, de
Contre-espionnage : mémoire d'un ancien patron de la DGSE, paru en
2000, et de les Grandes oreilles du président, co-écrit avec Pascal
Krop, et paru en 2004.

L'ancien patron du contre-espionnage
français, Yves Bonnet, explique, également, que «la résistance syrienne
est aussi due au soutien russe et au décalage avec le printemps arabe
qui a permis de juger des premiers effets de ces révolutions». Quelles
seraient les conséquences de la guerre civile qu se déroule en Syrie ?
«Les conséquences de la guerre civile qui se prolonge avec de plus en
plus d'intervenants extérieurs seront très difficiles à tirer.

Sur
tous les plans. Juridique, politique, militaire et, par conséquent,
stratégique». A quoi aboutirait la conférence internationale sur la
Syrie qui enregistrerait un rapprochement dans les positions américaine
et russe à propos de la Syrie ? «A mon sens, la conférence
internationale débouchera sur un compromis où les Russes ont toutes les
chances de l'emporter. Parce qu'ils savent ce qu'ils veulent et, comme
toujours, ne dévient pas de leur ligne», conclura l'ancien patron de
la Direction générale de la sécurité extérieure.


M. A
.
http://www.letempsdz.com/content/view/93732/1/

_________________
Le ”stratagème des chaines” est le 35ème des 36 stratagèmes
classiques de l’art chinois de la guerre définit sous la dynastie Ming.
Il
consiste à pousser l’ennemi à s’entraver lui-même dans des liens
absurdes et autobloquants qui lui ôtent toute mobilité stratégique et
tactique et qui l’empêche de pouvoir se défendre.”

http://www.comprendreetappliquersuntzu.com/stratagemes/
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5546
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 19 Mai - 13:33

L'armée syrienne est entrée dans le centre de Qousseir


Citation :
DAMAS - L'armée syrienne est entrée dans le centre de Qousseir, place forte des rebelles dans la province de Homs (centre), et a pris le contrôle de la place centrale ainsi que du bâtiment de la municipalité tout proche, a affirmé à l'AFP une source militaire.

L'armée syrienne contrôle la place principale de Qousseir dans le centre-ville ainsi que les immeubles environnants, dont le bâtiment de la municipalité où les soldats ont planté le drapeau syrien, a indiqué cette source sous couvert de l'anonymat.

(©AFP / 19 mai 2013 14h15)

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 19 Mai - 13:46

il ment il accuse la Russie mais avant que la russie ne soutien al assad c a dire kan les puissance occidental commencer a parlé d'intervention al assad geré très bien et sa parceque sont armée et sont peuple était derrière lui malgré a qu’il ya eux quelque désertion


bravo a l'armée syrienne mais sont défaut c quel communique trop sa mettra les autre tango et les turque et autre sur les raill l'armée syrienne devrait attendre que la ville doit être entièrement sous contrôle pour faire des déclaration comme nous a ain amenas les francais et autre s'en mordez les doit de savoir ce qui se passe mais on a bien fait de pas communiqué jusq'ua la fin
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13427
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 19 Mai - 18:01

faty a écrit:
Yves Bonnet, ancien patron de la DGSE, au Temps d'Algérie :
«Voilà pourquoi la Syrie ne s'est pas effondrée»
Citation :

Yves
Bonnet, ancien patron de la Direction générale de la sécurité
extérieure (DGSE, services secrets français), explique au Temps
d'Algérie pourquoi la Syrie n'a pas chuté aussi rapidement que l'Egypte
et la Tunisie.

Cet ancien préfet et auteur de plusieurs ouvrages sur les services
secrets et le contre-espionnage évoque, également, le crime contre
l'humanité commis par un «islamiste» opposant au régime de Bachar El
Assad qui, rappelle-t-on, a arraché le cœur d'un soldat et l'a mangé.
«La situation en Syrie fait ressortir une fois de plus l'extrême
complexité de stratifications humaines, ethniques, religieuses et
gouvernementales.

Les puissances occidentales, la France en
particulier, réalisent que le manichéisme n'est pas de mise avec un bon
et un méchant», nous a déclaré l'ancien patron de la DGSE. «La
stratégie israélienne de «l’instabilité constructive» s'applique
pleinement pour faire chuter une ‘dictature’ qui ne l'est pas davantage
que les monarchies arabes.

Mais les excès des organisations
islamistes terroristes finissent par condamner ces entreprises de
morcellement et de balkanisation de chaque pays», a ajouté Yves Bonnet.
Pourquoi la multiplication de crimes contre l'humanité par, notamment,
«l'opposition islamiste» syrienne ?

Pourquoi ? Probablement
parce que la Syrie «assadienne» ne s'est pas effondrée aussi vite que
l'Egypte, la Tunisie et surtout la Libye, deux pays où la France s'est
investie fortement, selon Yves Bonnet, auteur, notamment, de
Contre-espionnage : mémoire d'un ancien patron de la DGSE, paru en
2000, et de les Grandes oreilles du président, co-écrit avec Pascal
Krop, et paru en 2004.

L'ancien patron du contre-espionnage
français, Yves Bonnet, explique, également, que «la résistance syrienne
est aussi due au soutien russe et au décalage avec le printemps arabe
qui a permis de juger des premiers effets de ces révolutions». Quelles
seraient les conséquences de la guerre civile qu se déroule en Syrie ?
«Les conséquences de la guerre civile qui se prolonge avec de plus en
plus d'intervenants extérieurs seront très difficiles à tirer.

Sur
tous les plans. Juridique, politique, militaire et, par conséquent,
stratégique». A quoi aboutirait la conférence internationale sur la
Syrie qui enregistrerait un rapprochement dans les positions américaine
et russe à propos de la Syrie ? «A mon sens, la conférence
internationale débouchera sur un compromis où les Russes ont toutes les
chances de l'emporter. Parce qu'ils savent ce qu'ils veulent et, comme
toujours, ne dévient pas de leur ligne», conclura l'ancien patron de
la Direction générale de la sécurité extérieure.


M. A
.
http://www.letempsdz.com/content/view/93732/1/
ravi de te relire faty

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
faty
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 3229
Date d'inscription : 08/04/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 19 Mai - 19:18

merci

rien de grave des vacances

_________________
Le ”stratagème des chaines” est le 35ème des 36 stratagèmes
classiques de l’art chinois de la guerre définit sous la dynastie Ming.
Il
consiste à pousser l’ennemi à s’entraver lui-même dans des liens
absurdes et autobloquants qui lui ôtent toute mobilité stratégique et
tactique et qui l’empêche de pouvoir se défendre.”

http://www.comprendreetappliquersuntzu.com/stratagemes/
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 19 Mai - 19:27

ohh faty c vrai que sa fait longtemps Smile tu était ten vacance? en Algérie?

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
faty
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 3229
Date d'inscription : 08/04/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 19 Mai - 19:41

ouai

tout a une fin mardi boulot jusqu au prochaine pendant le ramadan inchallah

_________________
Le ”stratagème des chaines” est le 35ème des 36 stratagèmes
classiques de l’art chinois de la guerre définit sous la dynastie Ming.
Il
consiste à pousser l’ennemi à s’entraver lui-même dans des liens
absurdes et autobloquants qui lui ôtent toute mobilité stratégique et
tactique et qui l’empêche de pouvoir se défendre.”

http://www.comprendreetappliquersuntzu.com/stratagemes/
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 19 Mai - 19:58

ta dlaa chanceee!!!!!!!! c troppp pas beauu ici Sad

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tensions en Syrie IV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.P DZ Défense  :: Actualités & Géopolitique :: Actualités dans le Monde Arabe-
Sauter vers: