A.N.P DZ Défense

A.N.P DZ Défense

Forum Militaire
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur le forum anpdz

Partagez | 
 

 Actualités en Tunisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant
AuteurMessage
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Lun 10 Déc - 22:29

bienvenu en Enfer le debut de la fin le même schéma que nous en 90 91 mais eux leur plu grand problème c'est la modestie de leur armée

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Lun 10 Déc - 23:21

début de la fin c'est pas encore tranché sa tout va dépendre de la route qu’il prendrons si il se metent a genou il subirons pas le terrorisme le maitre retiendra les chien et si il refuse d’obéir la on pourra dire que sa sera pareille que nous dans les année 90 mais dans les deux cas il sont perdant ou le terrorisme ou la souveraineté de leur pays..

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Lun 10 Déc - 23:55

la souveraineté du pays le nahda la déjà bradé au Qatar

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Mar 11 Déc - 2:15

donc si il l'on donner au Qatar et que le Qatar =chien donnera a sont maitre usa et Israël la Tunisie ne va pas sombrer sauf si le peuple insiste..la il s’attaqueront a la population c’est monstrueux..

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Mar 11 Déc - 18:40

Affrontements à la frontière tuniso-algérienne entre l'armée et des individus armés






Des
affrontements ont eu lieu entre la garde nationale et l'armée nationale
d'une part et quatre individus armés entrés en Tunisie par les
frontières algériennes, dans la localité de Dernaya de la délégation
de Feriana (gouvernorat de Kasserine).



Un agent de la garde nationale aurait été tué lors des échanges
de tirs. Le territoire a été bouclé en attendant l'arrestation des
fugitifs. Des renforts de l'armée nationale seraient en route.


http://www.espacemanager.com/divers/affrontements-a-la-frontiere-tuniso-algerienne-entre-l-armee-et-des-individus-armes.html

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
faty
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 3229
Date d'inscription : 08/04/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Dim 16 Déc - 19:03

Comment Ennahdha a vendu la Tunisie au Qatar!, par Sami Ben Mansour





























IRIB-
Citation :

Les ambitions planétaires du Qatar ne font plus de doute...





... et sont visibles à l'oeil nu. Energie, immobilier, hôtellerie...
et même le football ! Le Qatar est présent partout dans le monde et
rachète à tour de bras les plus beaux fleurons des économies
occidentales.



Bénéficiant d'une incroyable complicité de la part de dirigeants
politiques locaux pourtant démocratiques. Le nouveau statut du minuscule
émirat du Golfe, où les qataris eux-mêmes représentent à peine 20% de
la population, a changé spectaculairement depuis le lancement il y a 15
ans d'Al Jazeera, la chaîne d'information continue. Al Jazeera a préparé
le terrain au "printemps arabe" et permis à l'émirat de surfer
allègrement sur la vague des révoltes populaires qui ont balayé de
puissants dictateurs arabes. Le Qatar ne cache plus ses ambitions
planétaires. Et profitant de la bénédiction américaine, il intervient de
plus en plus dans les politiques locales de ces pays pour assurer ses
propres intérêts économiques et géostratégiques.
Partenariat économique ou retour d'ascenseur ?
En Tunisie, avec l'arrivée des islamistes d'Ennahdha au pouvoir, le
tapis rouge a été déroulé aux Qataris. Et on ne compte plus les
secteurs économiques investis par la puissance financière de l'émirat.
D'aucuns attribuent l'emprise qatarie sur l'économie de notre pays à un
retour d'ascenseur d'Ennahdha qui aurait bénéficié des largesses
financières de l'émir et de son soutien sans failles pour l'aider à
conquérir le pouvoir. Si cette ingérence flagrante dans les affaires
intérieures de la Tunisie reste à prouver, il n'en demeure pas moins que
la présence des qataris en Tunisie dépasse le cadre d'un partenariat
économique classique et inquiète plus d'un Tunisien lorsqu'on voit la
facilité et la rapidité avec lesquelles des projets importants et
stratégiques sont attribués au Qatar par le gouvernement provisoire.
Mode d'emploi : avec Ben Ali ou Ennahdha, à la fin c'est toujours le Qatar qui gagne !
Le gouvernement reprend souvent des projets stratégiques dans des
secteurs sensibles (énergie, mines, transport aérien...), dont certains
ont été accordés sous Ben Ali aux qataris dans des conditions plus que
suspectes, pour les offrir en cadeau aux mêmes qataris de manière encore
plus favorable. C'est-à-dire sans appel d'offres, sans débat sur leurs
enjeux économiques, écologiques... et sans passer par l'Assemblée
nationale constituante qu'Ennahdha proclame pourtant à cor et à cri
comme le seul lieu de la légitimité. Une partie de ce processus trouble
se déroule souvent via des mémorandums d'entente, sorte d'accord de gré à
gré passé discrètement à l'abri des regards.
Dans cet article nous tenterons d'expliquer, projet par projet,
comment Ennahdha est en train de brader la Tunisie aux "frères" qataris.

Diar Qatar : Ben Ali a préparé le terrain,
Ennahdha finit l'ouvrage
Diar Qatar est un méga projet immobilier (villas de luxe, parcours
de Golf, marina, restaurants...) qui s'étend sur 140 hectares, au coeur
des palmeraies, entre Nefza et Tozeur. Ce projet a été tout bonnement
reconduit sans aucune modification par le gouvernement dominé par
Ennahdha. Il faut dire qu'il avait été voté en 2010 par des gens de
confiance, à savoir... le parlement de Ben Ali. Sans même que les
députés qui l'ont voté ne soient au courant du montant de la transaction
qui leur a été cachée par le ministre chargé de l'affaire ! Le projet
est passé dans la foulée d'autres méga projets immobiliers ("Sport City"
du groupe Abou Kathir près du Kram, "La ville des roses" du groupe
émirati "Al Maabar" à Raoued, "La porte de la méditerranée" de SamaDubai
à l'entrée sud de Tunis...) généreusement octroyés à des opérateurs du
Golfe. Ces projets présentés par la propagande benaliste comme des
gisements d'emplois ont été très critiqués car ils représentent des
forteresses isolées du monde extérieur, dont les infrastructures et les
habitations sont économiquement inaccessibles aux Tunisiens, car
destinées exclusivement à une clientèle fortunée de l'Europe ou du
Golfe. Sans oublier leur coût écologique et urbain élevé.
Ces méga projets n'ont pas manqué de faire réagir -Z-, le célèbre
caricaturiste et également architecte tunisien qui, déjà du temps de Ben
Ali avait réservé une bonne partie de son blog,DEBATunisie, à dénoncer
ces affaires aux relents mafieux. Diar Qatar ne semble pas échapper à
cette règle. -Z- se pose de sérieuses questions sur le potentiel de
développement d'un projet de villas de luxe dans une région pauvre, le
qualifiant ironiquement de "Tourisme spatial". Déjà en 2008, en plein
soulèvement du bassin minier, il se demandait comment Diar Qatar
pourrait "transformer nos mineurs en colère en cosmonautes d'élite." En
2012, après la révolution, il est rejoint dans son scepticisme par des
experts tunisiens de l'environnement qui exigent une étude sérieuse sur
l'impact de projet sur l'environnement avant de démarrer les travaux. Le
gouvernement provisoire, prompt à faire plaisir à ses amis qataris, a
fait mine d'ignorer les dessous de ce projet de 80 millions de dollars,
et ne semble pas concerné par son impact quasi nul sur le développement
et l'emploi dans la région, encore moins ses conséquences potentielles
sur le fragile écosystème de la région. Quand on aime (le qatari), on ne
compte pas.
Raffinerie de pétrole de la Skhira :
deux projets pour le prix d'un
Le projet de raffinerie à la Skhira est destiné à augmenter
considérablement les capacités de raffinage de la Tunisie pour diminuer
sa dépendance vis-à-vis de nos importations de brut et envisager même de
répondre à la demande en hausse en raffinage du marché international.
Ce projet qui a été lancé à l'ère Ben Ali a déjà fait l'objet d'un appel
d'offres douteux remporté par les qataris de Qatar Petrolium. Le
projet, initialement convoité par les algériens de la Sonatrach, était
promis à Kadhafi - par l'entremise de Leila Ben Ali semble-t-il - mais
des transactions occultes l'ont détourné à la dernière minute en faveur
des qataris. Par la suite, sa mise en oeuvre a été retardée par une
affaire de corruption dans laquelle serait impliqué Abdelwahab Abdallah,
l'ancien conseiller de Ben Ali, qui aurait exigé des qataris le
versement de commissions exorbitantes contre le démarrage du projet. La
révolution a été bénéfique pour les qataris puisqu'ils récupèrent ce
projet dans le cadre de l'habituel mémorandum d'entente. Le gouvernement
provisoire, lui, n'a pas jugé utile de réexaminer les conditions
douteuses du précédent appel d'offres, ni d'organiser un nouvel appel
d'offres international pour obtenir la meilleure offre. Il a offert le
projet de raffinerie de la Skhira dans un package avec un autre gros
cadeau : le gisement de phosphates de SraOuertane. Le tout pour 7
milliards de dollars alors que dans le premier appel d'offres la
réalisation de la raffinerie de Skhira était valorisée à elle seule à
6,3 milliards de dollars !
.....
La suite à lire sur Réflexiondz

_________________
Le ”stratagème des chaines” est le 35ème des 36 stratagèmes
classiques de l’art chinois de la guerre définit sous la dynastie Ming.
Il
consiste à pousser l’ennemi à s’entraver lui-même dans des liens
absurdes et autobloquants qui lui ôtent toute mobilité stratégique et
tactique et qui l’empêche de pouvoir se défendre.”

http://www.comprendreetappliquersuntzu.com/stratagemes/
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Dim 16 Déc - 19:16

et nous on continue a travailler avec ses charognard...-_-

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Sam 29 Déc - 10:54

Une vidéo sur le chef d'Ennahda inquiète les laïques tunisiens

Citation :
TUNIS (Reuters) - Le camp laïque en Tunisie s'est ému jeudi des déclarations faites par le chef d'Ennahda lors d'une rencontre secrète en avril dernier avec des salafistes, estimant que le parti au pouvoir n'était pas la formation modérée qu'il prétend être.
Dans une vidéo mise en ligne cette semaine sur internet, Rached Ghannouchi évoque avec ses interlocuteurs les secteurs de l'appareil d'Etat tombés entre les mains des islamistes et explique aux salafistes la manière dont ils pourraient étendre leur influence dans le pays.
Les services de Rached Ghannouchi ont indiqué que ce dernier s'était contenté lors de cette rencontre de persuader les salafistes de choisir le cadre politique pour obtenir les changements qu'ils souhaitent.
Pour les défenseurs d'une Tunisie laïque, le document vidéo confirme les craintes émises au sujet d'Ennahda, qui gouverne le pays avec le soutien de deux petites formations.
"J'ai commis une erreur avant en disant qu'Ennahda était un parti modéré", a déclaré Beji Caïd Essebsi, qui dirigea le gouvernement l'an dernier après la fuite à l'étranger du président Zine ben Ali.
"Je suis choqué (...) après avoir entendu cela de la part du chef du parti au pouvoir, j'ai peur pour la Tunisie", a-t-il dit.
"Les déclarations de Ghannouchi expliquent le mystère de la détérioration de la situation dans le pays et montre pourquoi il existe une spirale de la violence salafiste", a jugé de son côté Issam Chebbi, responsable du Parti républicain.
S'INSPIRER DE L'ALGÉRIE
Soucieux de défendre une image de modéré, Ghannouchi a toujours publiquement cherché à prendre ses distances avec les salafistes. Mais ses déclarations lors de cette rencontre laissent entendre qu'il collabore avec eux en coulisses.
"Les laïques contrôlent encore l'économie, les médias et l'administration (...) l'armée et la police ne sont pas non plus garanties", dit le leader islamiste lors de cette réunion, en exhortant les salafistes à la patience.
"Aujourd'hui, nous n'avons pas que quelques mosquées. Nous avons le ministère des Affaires religieuses (...) Je vous invite à faire tout ce que vous pouvez avec les cours de religion, à lancer des radios, des télévisions et ouvrir des écoles", ajoute-t-il.
Ghannouchi estime que les islamistes doivent s'inspirer de l'exemple du Front islamique du salut (Fis) algérien, qui a gagné le premier tour des élections en Algérie en 1992 grâce à ses actions sur le terrain social. Le scrutin a été annulé par l'armée, plongeant le pays dans une guerre civile meurtrière de près de dix ans.
"Les islamistes devraient utiliser les associations populaires, établir partout des écoles coraniques et inciter à la multiplication des prédicateurs, car la population est encore ignorante sur l'islam",
souligne-t-il.
Pascal Liétout pour le service français
[/quote]http://fr.news.yahoo.com/une-vid%C3%A9o-sur-le-chef-dennahda-inqui%C3%A8te-les-175328945.html
les tunisiens vont bientôt demande l'asile politique mais ou la est la question

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Sam 29 Déc - 11:10




_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
faty
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 3229
Date d'inscription : 08/04/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Sam 29 Déc - 17:02

ils ont dénaturé dégradé sali notre sainte religion .
puisse dieu nous éclairé guidé aimé amine

_________________
Le ”stratagème des chaines” est le 35ème des 36 stratagèmes
classiques de l’art chinois de la guerre définit sous la dynastie Ming.
Il
consiste à pousser l’ennemi à s’entraver lui-même dans des liens
absurdes et autobloquants qui lui ôtent toute mobilité stratégique et
tactique et qui l’empêche de pouvoir se défendre.”

http://www.comprendreetappliquersuntzu.com/stratagemes/
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Sam 29 Déc - 17:14

c'est eu qui voulez cette révolution non? c'est eu qui on voté non? on les a prévenue il on fait qu'a leur tête alors qu’il assume comme les libyen il avais tous chez eu la paix la securité le travaille les université gratuite des hopitaux avec les meilleur médecin et il était pas content et il etait pas contant de ce que dieux leur a donner il on voulue plus alors dieux leur a tout enlevé..

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
faty
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 3229
Date d'inscription : 08/04/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Sam 29 Déc - 17:17

Rebell a écrit:
c'est eu qui voulez cette révolution non? c'est eu qui on voté non? on les a prévenue il on fait qu'a leur tête alors qu’il assume comme les libyen il avais tous chez eu la paix la securité le travaille les université gratuite des hopitaux avec les meilleur médecin et il était pas content et il etait pas contant de ce que dieux leur a donner il on voulue plus alors dieux leur a tout enlevé..



ça me rappel le vaux d'or

_________________
Le ”stratagème des chaines” est le 35ème des 36 stratagèmes
classiques de l’art chinois de la guerre définit sous la dynastie Ming.
Il
consiste à pousser l’ennemi à s’entraver lui-même dans des liens
absurdes et autobloquants qui lui ôtent toute mobilité stratégique et
tactique et qui l’empêche de pouvoir se défendre.”

http://www.comprendreetappliquersuntzu.com/stratagemes/
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Sam 29 Déc - 17:29

lol pourquoi?

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
faty
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 3229
Date d'inscription : 08/04/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Sam 29 Déc - 17:43

parceque la vérité est en face d eux et ils se detournent de dieu en suivant des détraqués



le vaux d or c est en réfèrence a nabi moussa halih ou a salam aprés la traversée miraculeuse de la mer fuyant esclavagiste pharaon qui périt quand la mer se referma quelques temps aprés une partie de son peuple se détournère de dieu aucune reconnaissance ils fabriquère un vaux d or et le vénerére .

_________________
Le ”stratagème des chaines” est le 35ème des 36 stratagèmes
classiques de l’art chinois de la guerre définit sous la dynastie Ming.
Il
consiste à pousser l’ennemi à s’entraver lui-même dans des liens
absurdes et autobloquants qui lui ôtent toute mobilité stratégique et
tactique et qui l’empêche de pouvoir se défendre.”

http://www.comprendreetappliquersuntzu.com/stratagemes/
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Sam 29 Déc - 17:48

c'est a peut prés sa il on voulue la démocratie qui et fabriqué par l'homme même si la vie n’était pas facile (et sa c'est partout dans le monde) il avais kan meme ce que beaucoup n’avez pas mais le pire de leur naiveté et d'avoir crue que les européen et américain allé les aider vraiment les arabe sont tomber très très bas

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
faty
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 3229
Date d'inscription : 08/04/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Sam 29 Déc - 18:02

attention j ai pas dit que les hommes en place avant étaient la vérité.je dis simplement attention aux faux prophètes .

que dieux nous guide inchallah

_________________
Le ”stratagème des chaines” est le 35ème des 36 stratagèmes
classiques de l’art chinois de la guerre définit sous la dynastie Ming.
Il
consiste à pousser l’ennemi à s’entraver lui-même dans des liens
absurdes et autobloquants qui lui ôtent toute mobilité stratégique et
tactique et qui l’empêche de pouvoir se défendre.”

http://www.comprendreetappliquersuntzu.com/stratagemes/
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Sam 29 Déc - 19:34

je dit pas qu’il sont mieux pas vraiment mais avec eu le peuple était on sécurité je comprend q'uil veulent une révolution et jeté les escroc a la porte mais qu’il le fasse intelligemment eu il font confiance au beau discoure des européen et il y croivent en plus comme si que les européen leur laisserait leur indépendance et il penserons a leur bien ce q'uil savent en plus c que les occidentaux sont complice dans la mise en place de ses dictateur et les européen travaille dans le même sens de cette révolution mais pour mettre en place un autre dictateur rien de plus et il crovient que le mot islamiste allé les sauvé si n leut a dit sa c’est que nous on l'a vécue mais sa il peuvent pas comprendre alors pour comprendre il faut qui la vive aussi

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5567
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Lun 31 Déc - 11:43

Les terroristes formés en Tunisie, envoyés en Irak et en Syrie
lundi, 31 décembre 2012




Citation :
Trois bases militaires en Tunisie sont consacrées à l’entraînement des terroristes qui seront ensuite envoyés en Syrie et en Irak, a fait état le journal algérien Al-Khabar.
Les informations préliminaires montrent que les entraîneurs viennent de la Libye en ces centres de formation militaire en Tunisie pour former des individus armés, qui seront ensuite envoyés en Irak et en Syrie. Le général Ahmad Boustalit, commandant de la gendarmerie d’Algérie fera le suivi de cette affaire afin d’empêcher l’infiltration des terroristes dans le territoire algérien ou leur transfert via l’Algérie à d’autres pays pour accomplir des opérations terroristes.

http://french.irib.ir/info/afrique2/item/234023-les-terroristes-form%C3%A9s-en-tunisie,-envoy%C3%A9s-en-irak-et-en-syrie

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Lun 31 Déc - 13:04

a quand que on va envoyer des hélico detruire ses base?

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Dim 6 Jan - 10:17


Quand les pétrodollars qataris rendent hommage aux morts de la révolution tunisienne











© AFP


Le Qatar a offert 20 millions de dollars à la Tunisie pour
indemniser les familles des "martyrs" de la révolution. Un
investissement politique destiné à maintenir les islamistes au pouvoir
et "acheter" de l’influence dans le pays.






Par Charlotte BOITIAUX (texte)








La Tunisie a annoncé le 21 décembre que le Qatar avait fait un
don de 20 millions de dollars afin d’indemniser les familles de
"martyrs" tombés pendant la révolution de 2011. Cette largesse, annoncée
par le chef du gouvernement Hamadi Jebali, intervient à l’heure où un
projet de loi relatif à ces dédommagements – adopté à la mi-décembre par
l’Assemblée nationale constituante – a engendré de nouvelles manifestations dans le gouvernorat de Gafsa, jeudi 3 janvier.






Le projet de loi relatif à l'indemnisation des "martyrs" de la Révolution

Le
texte, qui doit encore faire l’objet d’une adoption article par
article, fixe la période de comptabilisation des réparations du 17
décembre 2010 au 28 février 2011. Son application sera sans doute une
gageure, aucune liste complète et définitive des victimes n'ayant pu
être établie.


Ce n’est pas la première fois que le minuscule émirat du Golfe –
fidèle allié d'Ennahda au pouvoir en Tunisie - inonde d’argent le pays
méditerranéen (dans le secteur immobilier, des télécoms...) depuis
l’après-révolution. C’est en revanche la première fois que Doha se
propose de "parier sur la mémoire d’un pays", en dédommageant les
victimes de la dictature, observe Karim Sader, politologue et
spécialiste des pays du Golfe.

20 millions de dollars : un investissement politique

Pour autant, cette donation financière – ou une "miette de pain",
c’est selon - ne l'étonne pas. Les initiatives qataries ont "toujours"
un dessein politique, explique-t-il. "En règle générale, le Qatar ne
s’intéresse pas aux plus-values financières de ses investissements mais à
l’influence qu’elles lui rapportent. Il ne fait aucun doute que le
Qatar cherche dans ce cas précis à protéger les Frères musulmans en
Tunisie."

Il faut dire qu'Ennahda - proche de l'idéologie des Frères musulmans -
est de plus en plus contesté sur son territoire. "Les subventions de
l’État se font attendre, les promesses tardent à se concrétiser, les
Tunisiens grognent. Doha espère donc qu’en injectant ses pétrodollars
dans le pays, il pourra consolider le pouvoir encore fragile de son
allié". Une sorte d’opération de sauvetage, en somme, qui permettrait
"d’acheter la docilité" des Tunisiens, à l’heure où de nombreuses manifestations secouent le pays pour réclamer une accélération des réformes.

"La recherche du spectaculaire"

Mais l’arrivée de la manne qatarie n’est pas seulement un
faire-valoir pour Ennahda. Elle est aussi un moyen de redorer le blason
de Doha, dont l’image est souvent mise à mal en Tunisie. Depuis la fin
de la révolution, une partie de la population tunisienne est en effet
hostile au pays du Golfe, accusé d’ingérence. En janvier dernier, des
manifestants avaient scandé le célèbre "Dégage!" à Hamad Ben Khalifa
Al-Thani, l’émir du Qatar, qui avait effectué une visite officielle de
deux jours à Tunis.

Alors pour inverser la tendance, "la stratégie de Doha est souvent la
même : la recherche du spectaculaire", ajoute de son côté François
Pouillon, spécialiste de l’islam, à l’École des hautes études en
sciences sociales (EHESS). Investir dans la révolution, c’est toucher
une corde sensible. Tout en se posant en sauveur. "En Tunisie, le
gouvernement islamiste est régulièrement accusé de corruption. Avec ces
20 millions de dollars, la donne change, non seulement l’argent rentre
dans les caisses de l’État mais il redonne un peu d’honorabilité à un
gouvernement qui avait fait de la moralité son maître mot. Reste
maintenant à savoir si ce pari sur l’affect fonctionnera. Et si retour
sur investissement il y aura…", conclut François Pouillon.


http://www.france24.com/fr/20130104-qatar-tunisie-don-millions-dollars-indemniser-revolution-victimes-morts




il ne l'a pas offert il a pluto achetez ou dire prie de la Tunisie

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5567
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Dim 6 Jan - 18:03

Tunisie: manifestation pro Assad en plein Tunisie!! dimanche, 06 janvier 2013



Citation :
-Alors qu'Ennahda ne cesse de revendiquer son alliance avec le Qatar et s'aligne sur la politique anti syrienne de Doha, plus de 100 citoyens tunisiens ont manifesté devant....
le ministère de l'Intérieur et du Tourisme à l'avenue Borghiba pour dénoncer "la reconnaissance par le gouvernement de la coalition des opposants syriens comme représentant légitime du peuple " les manifestants dénonçaient "le complot mondial contre la Syrie" " tramé dans l'objectif de briser la résistance dans la région". les manifestants brandissaient les banderoles et scandaient des slogans contre la guerre anti syrienne. les manifestants protestaient contre le premier ministre Erdogan et l'emir du Qatar .
http://french.irib.ir/info/afrique2/item/235173-tunisie-manifestation-pro-assad-en-plein-tunisie

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Dim 6 Jan - 18:14

comme quoi la résistance continue

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Dim 6 Jan - 20:17

justement comme a résistance continue politiquement il n'est pas perdu même si les chacals on tendue leur main notre politique pourrait joué un bon coup encore nous devons rallier ses pays a une paix et q'uil devienne pas les chien des sioniste sinon on connaitra jamais la sécurité ni eu ni nous

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
faty
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 3229
Date d'inscription : 08/04/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Dim 13 Jan - 0:28


En Tunisie, circulent des armes, des terroristes et des réseaux d'intelligence liés à l'étranger.Par Radhi Meddeb









Mardi 8 Janvier 2013






Excellente interview que Radhi Meddeb vient d'accorder à nos
confrères de WMC. En modifiant le titre, nous la reproduisons dans son
intégralité parce qu'elle dresse sans équivoque l'état économique,
politique, social et sécuritaire de la Tunisie, deux ans après la
"révolution du jasmin". Cet expert économique international est très
pessimiste quant à l'avenir, à moins que...




















Citation :
Radhi Meddeb : La
situation économique s’est considérablement dégradée au cours des deux
dernières années. Aujourd’hui, nous sommes au tout début de 2013 et
derrière nous deux années de révolution, et si je jette un regard
rétrospectif sur ce laps de temps, je jugerais personnellement que
beaucoup de nos chances ont été malheureusement gâchées. Nous n’avons
même pas répondu ou commencé à répondre aux exigences légitimes de la
révolution. Exigences représentées par l’emploi, un meilleur équilibre
régional, une meilleure distribution des fruits de la croissance et une
meilleure performance de notre système d’éducation et de formation.


Voilà les véritables chantiers et les véritables défis, et sur ces
différentes questions, malheureusement j’ai l’impression que les choses
sont restées au même stade, si ce n’est qu’elles ont empiré.


Le chômage, un des défis majeurs, est passé, officiellement, de 13%
en 2010 à plus de 17% en 2012. Aujourd’hui, le problème semble se
compliquer car on nous dit que le Tunisien refuse de travailler. Par
conséquent, non seulement, il y a du chômage mais c’est un aveu d’échec
que de nous dire qu’on ne voit pas comment remettre les jeunes tunisiens
au travail. Ce qui se meut en un double défi : celui du chômage et
celui d’inciter les Tunisiens à reprendre goût au travail.


Pour ce qui est des autres indicateurs économiques, nous observons
une aggravation de l’inflation qui était de 3% et qui se situe
aujourd’hui de manière durable autour de 5,5% à 6%. Une inflation qu’il
faut avoir le courage politique d’admettre comme étant structurelle pour
pouvoir avoir une chance de la traiter au lieu de promettre qu’elle
reviendra à 4,5% en 2013. Car ce n’est pas parce qu’on l’annonce dans le
budget qu’elle sera disciplinée et se mettra d’elle-même à 4,5%.


Une étude récente de la Banque africaine de développement a démontré
que cette inflation est structurelle et que tous les ingrédients sur
terrain plaident pour son aggravation sur les prochains mois et les
prochaines années. Puisqu’elle est déjà de l’ordre de 5,7% malgré le
blocage de beaucoup de produits administrés et malgré la compensation
qui pèse aujourd’hui plus de 15% du budget de l’Etat. Un jour ou
l’autre, nous serons obligés de libérer les prix des produits
subventionnés, ce qui aura une forte implication sur l’inflation et sur
les conditions économiques et sociales des populations, surtout celles
fragiles et vulnérables pour lesquelles il va falloir identifier des
solutions. Plus nous retardons l’examen de cette question, plus la
sortie de la crise risque d’être pénible et difficile.


En matière de fondamentaux économiques, il y a l’inflation, mais il y
a aussi la situation de la balance des paiements et celle des réserves
de change. La balance des paiements a atteint des déficits que nous
n’avons jamais atteints de l’histoire de la Tunisie à la fois en termes
absolus mais aussi en termes de dégradation du taux de couverture de nos
importations par nos exportations.


En termes absolus sur les dix premiers mois de l’année, nous sommes à
un déficit de la balance des paiements de l’ordre de 10 milliards de
dinars. Les montants ont doublé d’une année sur l’autre, tout comme le
taux de couverture de nos importations par nos exportations qui s’est
dégradé à des niveaux que nous n’avons jamais atteints auparavant. Il
est évident que cela est lié à l’explosion des importations et à la
faiblesse des exportations.

Qu’en est-il du déficit budgétaire?


Traditionnellement, et jusqu’en 2010, le déficit budgétaire était
contenu à un niveau inférieur à 3%, aujourd’hui, nous allons vers des
déficits officiels de l’ordre de 7% et qui risquent de s’amplifier. La
situation se complique encore plus si nous rajoutons à cela le fait que
la note souveraine de la Tunisie a été plusieurs fois dégradée depuis la
révolution, et que nous nous retrouvons aujourd’hui dans une zone
considérée comme spéculative alors qu’auparavant nous bénéficiions de
l’investment grade. Ajoutez à cela une situation sécuritaire et
politique qui non seulement ne s’est pas stabilisée mais qui s’est même
dégradée.


Les besoins de la Tunisie en financements extérieurs explosent, les
taux d’endettement ont augmenté de 20% en 2 années. Nous sommes passés
de moins de 40% à plus de 48%, ce qui dans l’absolu, reste des taux
acceptables au vu de ce qui existe à l’international. Mais ce qui
alarme c’est le rythme avec lequel ces taux augmentent, 20% en tout
juste 24 mois, c’est énorme, mais c’est surtout l’absence de perspective
qui nous permet d’envisager l’inversion de la tendance qui fait l’objet
de nos préoccupations aujourd’hui.

A quel niveau se situe ce gâchis dont vous avez parlé au début de l’entretien ?


La révolution était porteuse de beaucoup d’espoirs, nous y avons cru
en Tunisie et le monde y a cru avec nous. Le gâchis est venu de la
gestion politique des affaires du pays. Nous étions capables de faire
beaucoup mieux et nous ne l’avons pas fait.


Premièrement, la révolution a pris de court toute la classe politique
que ce soit les anciens partis d’opposition ou les multiples nouveaux
créés juste après son avènement. Aucun parmi ces partis n’avait de
programme économique et social ou un projet de société. Aucun n’avait
une vision et un rêve à proposer aux Tunisiens. Surtout un rêve en
rapport avec les attentes de la révolution. Des attentes strictement
économiques et sociales. Et à ce jour, le dossier économique et social
est marginalisé. Il n’est traité par personne ni le gouvernement ni
l’opposition. Et c’est ce qui explique l’absence de perspectives des
populations des régions intérieures du pays et leur révolte permanente,
et l’absence de raisons qui puissent susciter l’espoir d’un avenir
meilleur pour ces populations.


Les événements récents de Siliana ou ceux de Sidi Bouzid le 17
décembre dernier traduisent le désespoir des populations et leur constat
quant à un quotidien qui n’a pas changé et d’un contexte national qui
n’annonce pas les prémices d’un changement prochain dans le sens
positif.


Plus que cela, l’apparition tolérée par les autorités d’une certaine
forme d’extrémisme religieux qui a favorisé l’instabilité politique et
l’insécurité dans le pays. Les événements du 14 septembre 2012
-l’attaque à l’encontre de l’ambassade US et de l’école américaine-
laisseront malheureusement des traces indélébiles en Occident et auront
nécessairement des répercussions sur nos relations économiques et
politiques dans le monde.

Ceci
étant, c’est cet Occident qui a soutenu l’instauration d’un régime
islamiste prétendu «modéré» en Tunisie… Le pouvoir en place est
également le produit de l’Occident…



Ce pouvoir est surtout le produit de la société tunisienne. Ce sont
quand même les Tunisiens qui ont voté pour une majorité qui est ce
qu’elle est. L’Occident l’a favorisé au départ et lui a fait confiance
par la suite en prenant pour argent comptant les annonces faites en
matière de volonté d’instauration d’une véritable démocratie, de respect
des droits de l’homme et d’encouragement de l’approche participative
des populations. Il nous revient quand même à nous de définir notre voie
et de décider de l’avenir de notre pays sans laisser qui que ce soit,
Moyen-Orientaux ou Occidentaux, nous dicter nos choix.

Ce
n’est pas ce que semblent décréter nombre d’experts qui prétendent que
la Tunisie est un petit pion dans un jeu d’échecs géopolitique qui
engagent les grands de ce monde et dont les enjeux pour eux sont de loin
plus importants que nous…



Moi-même je partage les analyses des experts et observateurs
internationaux en matière de géopolitique, mais ce n’est pas parce qu’il
y a un agenda international avec une répartition des rôles dans la
région que nous devons l’accepter. Il nous revient à nous Tunisiens de
déterminer nos besoins, de fixer nos alliances stratégiques et de nous
positionner en fonction de notre intérêt national, celui de notre peuple
et des jeunes et des moins jeunes qui ont fait la révolution.


Nous n’avons pas fait la révolution pour nous inscrire dans un agenda
décidé ailleurs. Le premier attribut de la souveraineté est de
maîtriser son destin soi-même et de fixer les objectifs de la nation en
rapport avec ses ambitions et ses attentes.

Comment
pourrions-nous en décider alors que ceux qui ont mis en place cet
agenda international ont noyé notre pays par des financements occultes
et d’énormes quantités d’argent pour manipuler nombre de jeunes
illuminés, inconscients de l’importance des enjeux et de leurs
conséquences sur notre pays?



Aujourd’hui, il n’y a pas que de l’argent qui circule en Tunisie; y
circulent également des armes, y circulent des terroristes djihadistes
et des réseaux d’intelligence liés à l’étranger. L’existence et la
circulation de tous ces paramètres relève de la responsabilité du
gouvernement.

Lequel… ?


Nous avons un gouvernement en exercice depuis plus d’une année. La
démocratie engage la responsabilité de ce gouvernement dans tout ce qui
se passe dans le pays tout comme est engagée la responsabilité des
gouvernements qui l’ont précédé.


Ceci étant, nous ne pouvons manquer de relever que non seulement on
n’a pas cherché à établir les circuits de tout cet argent qui circule en
Tunisie, mais la situation s’est dégradée sur un tout autre niveau. Il y
a une année, on ne parlait pas de Djihadistes terroristes dans notre
pays, on ne parlait pas de camps d’entraînement. Lorsqu’il y a 6 mois,
un journaliste français d’investigation a parlé de l’existence d’un camp
d’entraînement en Tunisie, les autorités lui ont opposé un démenti très
fort. Aujourd’hui, ces mêmes autorités confirment et parlent de
coordination et de collaboration avec les voisins algériens pour essayer
de démanteler et circonscrire ces camps d’entraînement. La
responsabilité aurait été de dire dès le départ que la République ne
transige pas avec certains principes fondamentaux. L’ordre et la justice
sont les attributs de la violence légale mise entre les mains de tout
gouvernement.

Le
problème est que ce gouvernement nous donne l’impression de se tromper
de priorités. La lutte contre la corruption, la justice transitionnelle,
le jugement de ceux qui ont opprimé le peuple sont les chevaux d’une
bataille qui a fini par être lassante, d’autant plus que nous n’avons
aucune avancée sur le terrain. Pire rien ne se fait sur le volet
socio-économique. Où est la faille?



Je pense que les priorités de la Tunisie ont été et restent les mêmes
depuis au moins deux années sinon plus. Je l’ai déjà dit, nos priorités
sont économiques et sociales. Tout le reste, c’est de la diversion. On
essaye d’allumer des feux pour détourner l’attention des véritables
problèmes.


Effectivement, nous avons l’impression que le gouvernement considère
aujourd’hui que nos priorités sont strictement politiques dans le sens
où les siennes sont de rester au pouvoir et d’islamiser la société. Ses
priorités ne sont pas politiques dans le sens de l’écriture de la
Constitution; elles ne sont pas politiques dans le sens de l’annonce
d’une feuille de route politique, claire, engageante et crédible; elles
ne sont pas politiques dans le sens de l’organisation d’élections libres
et transparentes grâce auxquelles l’alternance au pouvoir peut être
envisagée sereinement. L’agenda du gouvernement ne semble pas
correspondre aujourd’hui à l’agenda des populations.

Quelle serait, selon vous, la porte de sortie dans ce cas?


Il faut aller au plus vite dans l’achèvement de la rédaction de la
Constitution; il faut terminer au plus vite avec l’état transitoire du
pays. Et ce n’est pas le remaniement ministériel dont on parle depuis au
moins 6 mois -date du congrès d’Ennahdha- qui aidera le pays à avancer.
C’est encore une manœuvre de diversion.


Un remaniement aujourd’hui voudrait dire que de nouveaux ministres
vont prendre la température de leurs départements, ce qui demandera 3 à 4
mois, vont lancer des consultations pour définir des politiques à
mettre en œuvre, ce qui exigera encore plus de temps, et ceci nous
projettera en plein été. C’est une saison creuse où il ne se passe rien
(séance unique, ramadan et congés).


Si nous procédons à un remaniement ministériel aujourd’hui, nous
condamnons le pays à l’immobilisme pour les 9 prochains mois. Lorsque
nous savons que les élections sont annoncées pour l’automne 2013, ce
dont je doute sérieusement, cela veut dire que le statut quo va être
maintenu et rien ne sera fait pour améliorer la situation du pays.

En fait, la vraie solution consisterait à définir un agenda politique clair rapidement et de manière consensuelle.

Le
chef du gouvernement a fixé l’agenda, en proposant le 30 juin prochain
pour des élections parlementaires et 4 mois plus tard, l’élection
présidentielle.



Tout le monde assure que ces délais sont impossibles. L’expérience
des élections d’octobre 2011 le prouve. Comment une ISIE, dont la
composition n’est toujours pas connue, dont le règlement intérieur n’est
toujours pas fixé et dont les membres sont à ce jour d’illustres
inconnus, pourrait-elle organiser des élections dans une conjoncture
aussi délicate et instable que celle que nous vivons aujourd’hui? Tous
ceux qui ont fait de la planification de projets savent que l’on ne peut
pas fixer la date d’arrivée si nous ignorons ce qui va se passer d’ici
là. Personne ne sait à ce jour quand l’écriture de la Constitution
s’achèvera.


Habib Khidhr, le rapporteur général de la Constituante avait déclaré,
il y a quelques semaines, que le processus d’écriture de la
Constitution devrait nous ramener à octobre/novembre 2013. Comment
pourrait-on dans ce cas organiser des élections au mois de juin 2013? Ce
n’est pas possible. Tout ce que nous entendons comme déclarations à ce
propos sont des fausses annonces destinées à occuper les gens et à les
détourner des véritables problématiques socio-économiques du pays.

Quel
est dans ce cas le rôle de la société civile, et vous en faites partie,
pour informer, éclairer et sensibiliser la population à ces véritables
enjeux?



N’oublions pas que 50% de la population tunisienne en âge de voter en
2011 ne l’a pas fait, alors que nous étions en plein élan
postrévolutionnaire. C’est extrêmement important d’autant plus que la
classe politique a tendance à ignorer ce fait et à nous le faire
oublier. Il y avait une désaffection importante par rapport à l’ensemble
de la classe politique. Aujourd’hui, il semble que la désaffection soit
plus importante que celle d’octobre 2011. Il ne faut pas que nous
arrivions à de nouvelles élections avec uniquement 30 à 40% de la
population en âge de voter qui le fasse, tout le monde y perdrait de sa
crédibilité et de sa légitimité.


La société civile depuis la révolution est extrêmement active. Elle
multiplie les associations, elle multiplie les actions et les démarches.
Mais elle n’est pas coordonnée et c’est le propre de la société civile,
elle n’a pas les moyens humains et financiers d’assurer son rôle comme
il se doit et prendre en charge tous les problèmes que pose la situation
actuelle du pays.


Les premiers gouvernements postrévolutionnaires ont mis énormément de
temps à changer les réglementations en vigueur concernant la création
des associations. Ce n’est qu’en septembre 2011 que le texte sur les
associations a été promulgué et c’est un texte qui n’a pas résolu toutes
les difficultés. Aujourd’hui les associations continuent à voir leurs
actions entravées par des pratiques et des textes qui datent de la phase
prérévolutionnaire.


Ceci étant, le travail consenti par la société civile depuis le 14
janvier est extrêmement méritoire. C’est cette société civile qui a pu
s’opposer par des actions concrètes et par une grande pression aux
tentatives d’atteinte à nos droits et nos acquis. Nous nous souvenons
tous de la grande mobilisation du 13 août dernier quand il était
question de renier les droits des femmes en Tunisie.


C’est aussi la société civile qui s’est opposée à l’inscription de la
chariaâ comme source de droit dans la Constitution. C’est également la
société civile qui continue à se mobiliser pour la défense des droits de
l’Homme.


Le levier le plus important du changement est entre les mains du
peuple, et je crains que la dégradation de la situation économique et
sociale, surtout dans les régions intérieures, ne nous prépare à des
lendemains qui ne chantent pas.

Vous brossez-là un tableau assez pessimiste du proche avenir de la Tunisie…


C’est la réalité telle que je la vois, l’optimisme béat ne permet pas
de prendre conscience des difficultés pour opérer sur la réalité.

Quels
sont les mécanismes qui obligeraient les pouvoirs publics à aller plus
vite dans le sens d’un changement réel de la situation actuelle du pays?



Les pouvoirs publics nous opposent à chaque fois le principe de la
légitimité des urnes. Il ne semble pas aujourd’hui qu’il y ait un
mécanisme pacifique qui permette de faire prendre raison et d’aller vite
dans le processus de finalisation d’une Constitution moderne et
consensuelle et pas élaborée pour la majorité de la majorité d’une
minorité du peuple. Puisqu’il s’agit là d’une partie de la moitié du
peuple qui a voté. De cette moitié a émergé une majorité et il ne
faudrait pas que la Constitution soit le résultat du choix de cette
majorité toute relative si nous devions compter le million trois
cent-cinquante mille voix parties en fumée.


Nous sommes partis au début de la révolution dans des voies qui
semblaient être les meilleures à un moment donné et lesquelles
aujourd’hui semblent être difficilement passantes. Car il est une
question qui se pose avec acuité : avec quelle Constitution nous allons
sortir?


Notre projet de Constitution est mal rédigé. Car, en principe, la
rédaction d’une Constitution doit relever de l’expertise en ce sens que
les politiques définissent les grands axes, les choix fondamentaux de la
Constitution, le type de régime, question qui n’est toujours pas
tranchée à ce jour.


On s’escrime à rédiger la Constitution alors que les principes
fondamentaux qui doivent la régir ne sont pas encore définis. C’est
simple, on a mis la charrue devant les bœufs. Il aurait fallu que le
politique se limite à son champ et s’appuie sur des experts qui mettent
leur savoir à sa disposition pour traduire sa volonté politique. Les
experts ont le rôle de mettre en musique la volonté politique.


Il aurait fallu commencer par trancher les questions fondamentales de
la Constitution, la nature du régime, la séparation des pouvoirs, les
mécanismes de contre-pouvoir, les garde-fous au pouvoir pour permettre
aux experts de coucher sur papier tout cela dans un langage savant, bien
écrit, respectueux de la volonté politique et dénué de toute ambigüité.
La démocratie ne veut pas dire que les élus du peuple doivent tout
faire. Ces élus ont la légitimité issue des urnes et doivent traduire la
volonté de leurs électeurs. Une volonté qu’ils doivent exprimer en
langage politique qui doit être finalisée par des experts.

Nous sommes malheureusement très loin de cette démarche.


Tunisie-Secret: cette interview a été publié par WMC : www.webmanagercenter.com
M.Radhi Meddeb est expert économique international, PDG de Comete Engineering et acteur actif de la société civile.

http://www.tunisie-secret.com/En-Tunisie-circulent-des-armes-des-terroristes-et-des-reseaux-d-intelligence-lies-a-l-etranger-Par-Radhi-Meddeb_a263.html
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   Dim 13 Jan - 0:31

nous devrions vraiment être présent politiquement pour sorti ses fouteur de trouble nous devrions aider la tunisie a se libéré

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités en Tunisie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités en Tunisie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 19Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.P DZ Défense  :: Actualités & Géopolitique :: Actualités dans le Monde Arabe-
Sauter vers: