A.N.P DZ Défense

A.N.P DZ Défense

Forum Militaire
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur le forum anpdz

Partagez | 
 

 Tensions au Yémen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant
AuteurMessage
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Tensions au Yémen    Sam 30 Avr - 18:27

ADEN (Yémen) - Yémen: deux militaires et quatre civils tués dans des violences à Aden

ADEN (Yémen) - Deux militaires et quatre civils ont été tués samedi à Aden, dans le sud du Yémen, dans des échanges de tirs entre des soldats et des hommes armés, selon le ministère de la Défense et des sources hospitalières.

Le ministère a annoncé sur son site internet 26sep.net que deux militaires, dont un officier avaient été tués par des tirs d'hommes armés dans le quartier de Mansoura.

Des témoins ont indiqué que l'armée avait ensuite donné l'assaut contre les auteurs présumés des tirs qui se mêlaient à une manifestation contre le régime, place de Martyrs, dans le même quartier.

Deux civils ont été tués et quatre autres blessés dans l'attaque, a indiqué dans un premier temps un responsable de l'hôpital Naqib, du même quartier, où les corps ont été transportés et les blessés admis.

Il a ensuite ajouté que son établissement avait reçu le corps d'un troisième et d'un quatrième civil, tandis qu'un correspondant de l'AFP a vu trois policiers blessés arriver à bord d'une ambulance au même hôpital.

En outre, "au moins quinze civils blessés par les tirs de l'armée" étaient soignés à l'hôpital Sadek, selon cet établissement.

En milieu d'après-midi, la tension restait vive dans ce quartier d'Aden où des échanges de tirs étaient entendus. Des blindés de l'armée encerclaient le siège d'une association d'handicapés où des hommes armés auraient pris refuge.

Des habitations ont été endommagées par les tirs d'armes semi-lourdes lors de l'assaut de l'armée.

Un responsable de l'administration locale avait auparavant indiqué que des soldats qui voulaient démanteler une barricade dressée par des habitants pour protester contre le régime du président Ali Abdallah Saleh, avaient été visés par des tirs d'hommes armés.

A l'appel des protestataires, la ville d'Aden, l'un des foyers de la contestation, était paralysée samedi matin par une grève générale.

Quatre personnes ont été tuées jeudi et vendredi dans la ville et le sud du Yémen dans des attaques attribuées par des sources au sein des services de sécurité au réseau Al-Qaïda, bien implanté dans cette partie du pays

Spoiler:
 

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge


Dernière édition par yak le Ven 13 Mai - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Possible écueil pour la signature d'un accord au Yémen    Sam 30 Avr - 20:06

SANAA (Reuters) - La signature de l'accord de sortie de crise au Yémen par le président Ali Abdallah Saleh restait incertaine samedi, mais la principale coalition d'opposition yéménite gardait l'espoir que le Conseil de coopération du Golfe le convaincrait de signer.

http://fr.news.yahoo.com/4/20110430/twl-yemen-38cfb6d.html

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Incertitude sur l'accord de sortie de crise au Yemen    Sam 30 Avr - 20:08

Le président Ali Abdallah Saleh pourrait ne pas signer l'accord en vertu duquel il abandonnerait son mandat. La pression internationale s'accentue.

http://fr.news.yahoo.com/64/20110430/twl-incertitude-sur-l-accord-de-sortie-d-acb1c83.html

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Saleh refuse de signer l'accord de sortie de crise au Yémen    Lun 2 Mai - 8:58

SANAA (Reuters) - L'accord de sortie de crise au Yémen semblait très compromis dimanche après le refus du président Ali Abdallah Saleh de le signer.
Aux termes de l'accord de transfert du pouvoir, Saleh, au pouvoir depuis près de 33 ans, se serait engagé à abandonner la présidence dans un délai d'un mois, devenant, après les présidents tunisien et égyptien, le troisième dirigeant arabe renversé depuis janvier.
Saleh aurait dû signer l'accord samedi.
L'opposition yéménite, ulcérée par ce revirement de dernière minute, a dit qu'elle envisageait d'accentuer la pression sur le président afin qu'il démissionne après trois mois de manifestations contre son régime.
"Nous étudions les options d'escalade et nous attendons une position américano-européenne sur le refus de Saleh de signer", a dit à Reuters un dirigeant de l'opposition en réclamant l'anonymat parce qu'aucune décision officielle n'avait encore été prise.
Le Conseil de coopération du Golfe - Emirats arabes unis, Bahreïn, Arabie saoudite, Oman, le Qatar et le Koweït - à l'origine du plan de sortie de crise, a bouclé dimanche une réunion à Ryad sans annoncer de stratégie pour parvenir à un accord.
"Le conseil exprime l'espoir de lever tous les obstacles bloquant encore un accord final et son secrétaire général se rendra à Sanaa à cet effet", dit une déclaration des ministres des Affaires étrangères du CCG.
L'opposition avait quant à elle refusé de se rendre dimanche à Ryad pour participer aux discussions en affirmant qu'il n'y avait aucune raison d'y assister.
Les médiateurs du CCG ont fait savoir samedi à l'opposition yéménite que Saleh était prêt à signer l'accord en tant que chef de son parti mais pas en tant que chef de l'Etat.
NOUVELLES VIOLENCES
Le secrétaire général du CCG, qui se trouvait à Sanaa pour la signature, a quitté le Yémen sans avoir pu convaincre Saleh de signer et une source au CCG a déclaré que la cérémonie officielle de signature, dimanche à Ryad, avait été reportée, sans que l'on sache si ou quand elle pourrait être reprogrammée.
"C'est vraiment typique de Saleh. Il essaie de gagner du temps. Il repousse l'inévitable. Cela fait partie de sa personnalité", commente Theodore Karasik, un politologue basé à Dubaï.
"Je pense que la perspective d'une solution négociée s'éloigne lentement et qu'un certain type de pression va devoir être appliqué, et non plus des mots".
L'opposition yéménite a dit garder l'espoir que les Etats du Golfe obtiendront la signature de Saleh.
Saleh et l'opposition, qui regroupe des islamistes et des éléments de gauche, ont accepté en principe l'accord.
"L'affaire est maintenant entre les mains des Etats du Golfe. S'ils parviennent à convaincre Saleh, ce serait bien", déclarait samedi soir Mohammed Basindwa, personnalité d'opposition considérée comme un possible Premier ministre de transition.
Saleh, qui s'est entretenu dimanche par téléphone avec les rois d'Arabie saoudite et de Bahreïn, leur aurait dit qu'il continue d'être favorable à l'initiative du CCG, ont rapporté des médias yéménites.
L'accord négocié par le CCG garantit l'immunité à Saleh et à son entourage, y compris à des proches dirigeant les forces de sécurité. Il prévoit en outre que Saleh nomme un Premier ministre issu de l'opposition pour diriger un gouvernement de transition qui devra organiser une élection présidentielle dans les soixante jours suivant son départ.
Des manifestants ont promis de rester dans les rues jusqu'au départ de Saleh et ils réclament qu'il soit traduit en justice pour corruption et pour la mort de quelque 144 manifestants.
De nouvelles violences ont été enregistrées dimanche avec l'attaque d'un bâtiment officiel dans la province méridionale d'Abyan. Des inconnus ont ouvert le feu et tiré des grenades RPG, tuant trois soldats qui gardaient le site et en blessant quatre autres. Un responsable local a mis en cause al Qaïda.
Plus à l'est, trois soldats yéménites ont été tués par des inconnus qui ont tiré sur une patrouille militaire dans la province d'Hadramaut, a-t-on appris de source proche des services de sécurité locaux.
Avec Mohammed Mukhashaf à Aden et Asma Alsharif à Ryad; Nicole Dupont pour le service français

Spoiler:
 

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Une attaque attribuée à Al-Qaida fait cinq morts au Yémen    Ven 13 Mai - 14:15

Cinq soldats yéménites ont été tués, vendredi 13 mai, dans une attaque probablement menée par Al-Qaida près de la ville de Marib. Cette zone tribale, dans l'est du pays est un fief du réseau terroriste, a indiqué un responsable des services de sécurité. Selon ce responsable, "un véhicule de l'armée est tombé dans une embuscade probablement tendue par Al-Qaida près de Marib".

Il a précisé que les cinq soldats qui se trouvaient dans le véhicule avaient été tués par une roquette anti-char. Al-Qaida dans la Péninsule arabique (AQPA), issue de la fusion des branches saoudienne et yéménite d'Al-Qaida, est très active dans le sud et le sud-est du Yémen où plusieurs régions échappent au contrôle du pouvoir central à Sanaa. Régulièrement, cette branche de la nébuleuse revendique des attaques contre les forces de l'ordre.

Dans un message mis en ligne mercredi sur des sites islamistes, le chef d'Aqpa a promis d'intensifier le djihad après la mort d'Oussama Ben Laden, tué dans un raid américain au Pakistan.


_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Yémen : au moins 19 morts en moins de 24 heures    Ven 13 Mai - 14:16

Après des heurts violents mercredi dans la capitale et plusieurs autres villes, les affrontements sanglants se sont poursuivis dans la nuit et dans la journée de jeudi.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/05/12/yemen-des-manifestants-tues-lors-de-heurts-nocturnes_1520656_3218.html

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Mer 18 Mai - 18:36

Obstacles de dernière minute à un accord au Yémen


SANAA (Reuters) - Le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG), venu au Yémen pour relancer un accord sur le départ du pouvoir du président Ali Abdallah Saleh, a quitté Sanaa mercredi sans avoir obtenu sa signature, a rapporté un responsable yéménite.
Le départ d'Abdoullatif al Zaïani est intervenu alors que, après avoir annoncé dans la matinée qu'un accord de principe était conclu, des sources proches des négociations ont fait état d'obstacles de dernière minute.
Le plan de transition élaboré par les pays du Golfe prévoit le départ de Saleh de la présidence dans un délai d'un mois.
Selon des sources proches des négociations, les divergences portent sur qui signera l'accord, où et quand.
L'accord, qui selon l'opposition aurait dû être paraphé ce mercredi, prévoit que Saleh bénéficie d'une immunité, tout comme ses proches collaborateurs.
Les Etats-Unis et l'Arabie saoudite, qui ont été la cible de tentatives d'attentats de la part de la branche yéménite d'Al Qaïda, ont à coeur de voir se terminer l'impasse politique au Yémen, car ils craignent que la poursuite du chaos ne donne toute latitude au réseau islamiste pour mener d'autres attaques.
VILLES PARALYSÉES
Certains politologues doutent toutefois que l'accord, qui contribuerait à mettre fin à trois mois de manifestations contre Saleh, sera effectivement mis en oeuvre. Deux précédents projets d'accord ont capoté à la dernière minute.
"Je n'y croirai que quand je le verrai, c'est ce que nous avons appris au Yémen (...) Chacun pensait que l'accord serait bouclé il y a quelques semaines, mais Saleh a trouvé moyen de reculer à la dernière minute", dit Shadi Hamid, analyste au Brookings Doha Centre.
Saleh avait laissé entendre en avril qu'il signerait un accord élaboré par les pays du Golfe, mais il a refusé à la dernière minute en disant qu'il ne signerait pas en tant que président mais en tant que chef du parti au pouvoir.
L'opposition, qui comprend des islamistes et des éléments de gauche, a fait état de modifications mineures dans le texte de mercredi, avec notamment dse changements quant à l'identité des signataires des deux camps.
"Le président signera pour le gouvernement en tant que président de la République et que chef du parti au puvoir", a déclaré Abou Ousboua, un membre de l'opposition.
Les manifestants, mécontents de n'avoir pu faire partir Saleh en dépit de leurs manifestations quotidiennes, ont réclamé son départ immédiat et annoncé qu'ils allaient intensifier leur campagne en manifestant devant des bâtiments officiels.
Cette initiative a provoqué une nouvelle effusion de sang la semaine dernière lorsque les forces de sécurité ont tiré pour les tenir à distance.
Au pouvoir depuis 1978, Saleh est confronté depuis janvier à de violentes manifestations d'opposants exigeant son départ du pouvoir.
Des manifestants ont bloqué le port de Houdaïda, sur la mer Rouge, deuxième port du Yémen, empêchant le passage des bateaux. Les villes de Ibb, Taëz et Hadramaout ont été paralysées par une grève organisée pour réclamer le départ de Saleh.
Bertrand Boucey, Eric Faye et Nicole Dupont pour le service français, édité par Gilles Trequesser

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Jeu 19 Mai - 20:28

Yémen : l'accord entre Saleh et l'opposition signé dimanche

L'accord, qui stipule la démission de M. Saleh dans un mois, devrait être signé à Sanaa en présence du secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe, Abdellatif Zayani.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/05/19/yemen-l-accord-entre-saleh-et-l-opposition-signe-dimanche_1524684_3218.html

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Dim 22 Mai - 13:15

Le président yéménite tente de se dérober à la signature de l'accord de transition


Le président yéménite Ali Abdallah Saleh semblait se dérober dimanche 22 mai à la signature d'un accord pour une transition pacifique. Dans la rue, des partisans du chef de l'Etat, armés de bâtons, ont bloqué les principales artères de Sanaa, dont les issues menant au palais présidentiel où devait normalement se tenir la cérémonie de signature en présence d'un émissaire du Conseil de Coopération du Golfe (CCG).

Des partisans de M. Saleh, brandissant ses portraits, bloquaient également à l'aide de blocs de pierre la route de l'aéroport et la rue menant à la place Tahrir, dans le centre de Sanaa, où est situé le siège du gouvernement. Pour leur part, les opposants à M. Saleh se sont rassemblés Place du Changement, épicentre de la contestation à Sanaa, dans la plus grande manifestation qu'ait connue la capitale pour réclamer le départ immédiat du président.

Les différents corps de métier étaient représentés à la manifestation, les médecins étant venus en blouse blanche, alors que beaucoup de jeunes portaient les couleurs du drapeau yéménite, rouge, noir et blanc. Le chef de l'Etat devait normalement signer dimanche cet accord élaboré par les monarchies arabes du Golfe, prévoyant son départ dans un mois, au lendemain de sa signature par l'opposition.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/05/22/le-president-yemenite-tente-de-se-derober-a-la-signature-de-l-accord-de-transition_1525714_3218.html

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Jeu 26 Mai - 11:15

Yémen: Des combats et une explosion font des dizaines de morts à Sanaa



MONDE - Depuis lundi, les affrontements ont repris entre adversaires et partisans du président Ali Abdallah Saleh...

La situation s’envenime toujours plus au Yémen. Une explosion dans un quartier de Sanaa abritant un dépôt de munitions a fait au moins 28 morts ce jeudi, annonce le ministère yéménite de la Défense.

Un responsable du gouvernement a par ailleurs déclaré que le siège de la chaîne de télévision de l'opposition avait été «détruit». Peu auparavant, on avait appris de source gouvernementale que des affrontements dans la nuit de mercredi à jeudi entre adversaires et partisans du président Ali Abdallah Saleh avaient probablement fait des dizaines de morts.

Ordre d’arrestation pour la famille de Sadik al Ahmar

Le ministère de la Défense a également annoncé que le parquet avait ordonné l'arrestation des dirigeants «rebelles» de la famille de Sadik al Ahmar, important chef de la fédération tribale Hached qui a rejoint l'opposition et dont les hommes affrontent depuis lundi les forces gouvernementales dans la capitale. Chaque partie accuse l'autre de provoquer les affrontements. Le général Ali al Mohsen, un commandant régional qui s'est rangé aux côtés des protestataires, a appelé l'armée à abandonner le président, qualifié de «fou assoiffé de sang»....
http://www.20minutes.fr/article/731038/yemen-combats-explosion-font-dizaines-morts-sanaa

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Sam 28 Mai - 14:35

La guerre civile guette le Yémen

Liberation.fr – il y a 10 heures

Le Yémen s’enfonce dans une crise qui risque de virer à la guerre civile. Au moins 28 personnes ont été tuées, hier, lors d’affrontements entre les forces gouvernementales et des combattants tribaux à Sanaa, la capitale. Selon le ministère de la Défense, ce bilan a été provoqué par l’explosion d’un dépôt d’armes. L’opposition affirme de son côté que les victimes ont été tuées par les forces loyales au président Ali Abdallah Saleh, lorsqu’elles ont ouvert le feu sur un bâtiment occupé par des combattants fidèles au cheikh Sadek al-Ahmar, chef de la plus puissante confédération tribale du pays. «Nous sommes très inquiets des affrontements en cours. Nous appelons toutes les parties à cesser les violences», a déclaré la chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton, depuis Paris, où elle participe à une réunion ministérielle de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE).
Milices. Alors que les manifestations réclamant le départ du président Saleh, au pouvoir depuis trente-deux ans, se succèdent depuis janvier, la crise s’est encore intensifiée lundi lorsque le cheikh Al-Ahmar a décidé d’engager ses milices dans les combats. Il avait annoncé son ralliement à l’opposition deux mois plus tôt. Particulièrement puissante, la confédération des Hached qu’il dirige est capable de mobiliser plusieurs milliers d’hommes. Elle serait notamment financée par l’Arabie Saoudite, selon des câbles diplomatiques dévoilés par le site WikiLeaks. Ses combattants assiègent depuis mercredi plusieurs bâtiments publics, dont le siège de la compagnie aérienne nationale. En mesure de rétorsion, le parquet a ordonné hier l’arrestation des «rebelles» de la famille Al-Ahmar, afin de les traduire en justice.
Irrationnel. Face à cette impasse, l’Union européenne et les Etats-Unis tentent de pousser le président Saleh au départ. A Paris, Hillary Clinton l’a accusé «de tourner le dos aux engagements qu’il a pris». Jusqu’au-boutiste et imprévisible, voire (...) Lire la suite sur Liberation.fr
http://fr.news.yahoo.com/guerre-civile-guette-y%C3%A9men-033007491.html

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Dim 29 Mai - 3:11

Trois Français portés disparus au Yémen

AP – sam. 28 mai 2011


SANAA/PARIS (AP) — Trois Français travaillant pour une organisation humanitaire ont disparu samedi au Yémen, a-t-on appris auprès des autorités locales et de leur ONG, Triangle Génération humanitaire, basée à Lyon.
Les trois Français, un homme et deux femmes, tous âgés de moins de 30 ans, travaillaient à Sayoun depuis trois mois. Samedi, ils ne sont pas rentrés à 13h là où ils résidaient. "Nous avons tout vérifié", panne de voiture, etc.., a précisé Patrick Verbruggen, l'un des directeurs de Triangle. Pour le moment, ils sont considérés comme disparus, a-t-il expliqué. L'ONG compte dix personnes au total au Yémen.
"Il est trop tôt (...) véritablement pour parler d'enlèvement", a déclaré le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Bernard Valéro, interrogé sur France-Info. "Nous avons immédiatement établi le contact avec les autorités locales, notamment avec les autorités de police pour savoir ce qui c'est passé", a-t-il précisé, mais "nous ne sommes pas encore en mesure d'établir exactement ce qui se passe".
Des responsables locaux de la sécurité yéménite ont expliqué qu'une femme qui travaillait dans la résidence où les Français, séjournaient avait alerté la police, s'inquiétant de ne pas les voir revenir comme d'habitude à l'heure du déjeuner. Les forces de sécurité disaient "craindre" qu'ils n'aient été enlevé par des militants tribaux. AP

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Dim 29 Mai - 18:19

Les islamistes renforcent leur emprise dans le sud du Yémen

SANAA (AP) — Le chaos au Yémen. Plusieurs centaines de militants islamistes ont renforcé leur emprise sur Zinjibar, deux jours après s'être emparés de banques et d'édifices gouvernementaux de cette ville située dans le sud du pays, ont affirmé dimanche des responsables de l'armée yéménite. Une brigade de la Garde républicaine a par ailleurs fait défection.
Des opposants à Ali Abdallah Saleh ont accusé le président d'avoir permis à ces militants de prendre le contrôle de Zinjibar pour détourner l'attention de trois mois de manifestations de masse appelant à son départ, après 33 ans de règne sur son pays. M. Saleh a affirmé que sans lui, Al-Qaïda prendrait le contrôle du Yémen.
D'après ces opposants, des militants se sont emparés de chars samedi soir, après le départ du responsable de la sécurité et du chef d'une brigade de l'armée qui ont quitté la ville. Des unités de l'armée ont affronté les militants à l'extérieur de la ville. Six civils ont été tués, a-t-on appris dimanche de sources médicales.
Parallèlement, une brigade de la Garde Républicaine, unité d'élite du président yéménite, a fait défection dans le sud du pays et rejoint l'opposition, a déclaré dimanche un militant des droits de l'Homme, Abdul-Rahman Ahmed. Une lettre du général Ibrahim al-Jayfi, commandant de la 9e brigade de la Garde, a été lue devant des milliers de manifestants dimanche à Damar (sud), a précisé l'opposant.
La confédération tribale des Hachid, la plus importante du pays, a appelé la Garde Républicaine à renverser Saleh. Des combats opposent depuis une semaine les forces gouvernementales à la confédération tribale, qui a pris les armes après avoir rejoint le camp de l'opposition. Les tribus de la confédération des Hachid, basées dans le nord, comptent des centaines de milliers de membres et leurs chefs sont puissants.
La propre tribu à laquelle appartient le président Saleh, celle des Sanhan, fait partie de la confédération, et la force des fidélités tribales est telle que près de la moitié des Sanhan ont abandonné la cause de Saleh depuis que les chefs Hachid ont annoncé, il y a déjà plusieurs semaines, qu'ils choisissaient le camp de l'opposition.
La défection de la 9e brigade, si elle était confirmée, constituerait un précédent. La Garde républicaine est en effet l'un des corps les mieux entraînés et équipés des forces yéménites, commandé par l'un des fils de Saleh. Elle reste pour le moment loyale au président, alors même que d'autres unités de l'armée ont rejoint les rangs de la contestation.
Par ailleurs, on était toujours sans nouvelles dimanche de trois Français travaillant pour une organisation humanitaire qui ont disparu samedi au Yémen, selon les autorités locales et leur ONG, Triangle Génération humanitaire, basée à Lyon. Les trois Français, un homme et deux femmes, tous âgés de moins de 30 ans, travaillaient à Sayoun depuis trois mois. AP
ll-pyr/v0/mw

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Mer 1 Juin - 22:37

Yémen: de la contestation à la guerre civile

Par LEXPRESS.fr | L'Express.fr – il y a 5 heures
Retour sur les événements qui secouent le Yémen depuis le début du mouvement de protestation contre le président Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans.
Janvier, début des manifestations
Deux semaines après les manifestations qui ont fait tomber le président tunisien Ben Ali, des milliers de personnes manifestent dans la capitale yéménite, Sanaa, le 27 janvier, pour réclamer le départ du président Ali Abdallah Saleh: le président tunisien "est parti après 20 ans; 30 ans au Yémen, ça suffit", scandent les manifestants.
Le 2 février, le président yéménite annonce renoncer à briguer un nouveau mandat et gèle une révision prévue de la constitution qui aurait ouvert la voie à son élection à vie. Il renonce également à la "transmission héréditaire du pouvoir": on le soupçonnait de vouloir transmettre le pouvoir à son fils, chef de la garde républicaine. Mais ces modestes concessions ne parviennent pas à calmer les opposants, qui réclament sa démission immédiate. Au contraire, la contestation gagne la province, notamment les villes de Taëz et d'Aden.
Premières victimes
Alors que la contestation s'étend, la répression fait une dizaine de morts entre le 16 et le 18 février. Cette brutalité conduit l'opposition parlementaire, emmenée par les socialistes et les islamistes, à se joindre au mouvement de contestation conduit principalement jusque là par des étudiants.
S'inspirant des manifestants égyptiens, les contestataires occupent à partir du 21 février, une place proche de l'Université de Sanaa, qui sera plus tard rebaptisée "Place du changement".
Les tribus rejoignent la contestation
Le 26 février, les chefs de deux importantes tribus , les Hached et les Baqil, annoncent leur ralliement à la contestation, tandis qu'au nord du pays, les rebelles zaïdites (chiites) se joignent eux aussi à la contestation.
Mais pour Ali Abdallah Saleh, l'agitation qui a gagné le monde arabe est l'oeuvre de l'ennemi extérieur: c'est (...) Lire la suite
Spoiler:
 

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Ven 3 Juin - 13:51

Yémen : le président Saleh et des ministres blessés par des tirs d'obus


Citation :
De violents combats ont repris, vendredi 3 juin au matin, dans un quartier du nord de Sanaa, au Yémen, entre les forces gouvernementales et les partisans d'un chef tribal. Après une brève accalmie à l'aube, des affrontements à l'arme lourde ont éclaté de nouveau autour de la résidence du chef tribal des Hached, cheikh Sadek Al-Ahmar, et du palais présidentiel.

Ali Aballah Saleh et le premier ministre blessés
Le président Ali Abdallah Saleh, ainsi que le premier ministre, ont été blessés par des tirs sur le palais présidentiel à Sanaa, ont confirmé des sources de sécurité de la présidence. Une chaîne d'opposition yéménite affirme que le président Saleh serait mort, ce qui n'a pas été confirmé officiellement. La chaîne Al-Arabiya a démenti la mort de Saleh.

Le président du Parlement a également été touché et se trouve dans un état critique. Quatre membres de la garde présidentielle ont également été tués. Au moins deux obus sont tombés sur le bâtiment alors que les combats s'étendaient à la plus grande partie de la ville. Un porte-parole du parti présidentiel a accusé le chef tribal Sadek Al-Ahmar d'être responsable de ces tirs. "Les Al-Ahmar ont franchi toutes les lignes rouges", a-t-il dit.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/06/03/reprise-des-combats-a-sanaa_1531302_3218.html

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
mohamed
Caporal
Caporal
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 13/05/2011

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Sam 4 Juin - 9:52

Yémen : le clan Saleh mis en cause


Citation :
Aux premiers jours de la contestation yéménite, le président Ali Abdallah Saleh avait cru gagner du temps en écartant publiquement, le 2 février, l'hypothèse d'une nouvelle candidature, à l'élection de 2013, et d'une succession quasi-monarchique.
'Je suis contre un renouvellement de mon mandat, et contre la transmission héréditaire du pouvoir', avait-il assuré devant un Parlement dominé par le parti présidentiel. C'était compter sans l'exaspération suscitée par le clan familial au pouvoir, issu de la tribu Sanhan, de la confédération des Hached.
Arrivé au pouvoir dans la République arabe du Yémen (Yémen du Nord) en 1978, président du Yémen unifié à partir de 1990, Saleh avait déjà annoncé qu'il ne se représenterait pas en 1999 et en 2006 avant de revenir à chaque fois sur son engagement.
Brièvement député, patron de la garde présidentielle et des forces spéciales, le fils du président, Ahmed Ali Saleh, apparaissait en effet comme un candidat possible pour prendre le relai de son père, le moment venu. A la fin des années 2000, le nom de ce militaire formé à l'académie militaire de Tampa, aux Etats-Unis, et en Jordanie apparaissait en filigrane d'une étude réalisée par le cabinet américain McKinsey énumérant les dix priorités du Yémen pour la décennie à venir.
http://fr.news.yahoo.com/y%C3%A9men-clan-saleh-mis-cause-170512622.html
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Sam 4 Juin - 22:03

Yémen: poursuite des combats à Sanaa


Citation :
SANAA, Yémen (AP) — Les affrontements entre forces gouvernementales et combattants de la tribu Hachid passée dans l'opposition se sont poursuivis tôt samedi dans la capitale yéménite Sanaa, où le président Ali Abdallah Saleh a été blessé la veille par un tir de roquette sur sa résidence. L'entourage du président a indiqué samedi qu'il avait accepté de se faire soigner en Arabie saoudite mais qu'il se trouvait encore au Yémen samedi soir.
Selon des médecins et responsables locaux, les combats ont fait 10 morts et 35 blessés dans les rangs tribaux au cours de la nuit dans le quartier de Hassaba, où se trouve le QG du cheikh Sadeq al-Ahmar. Les combats ont duré jusqu'à l'aube. La plupart des bâtiments et maisons voisines ont déjà été fortement endommagés par plusieurs jours de bombardements.
Les forces pro-Saleh et rebelles ont échangé des tirs de roquettes, qui ont touché un poste de police. Un déluge d'artillerie s'est abattu dans les rues où se trouvent des bâtiments du gouvernement dont s'étaient emparés des combattants tribaux.......
http://fr.news.yahoo.com/y%C3%A9men-poursuite-combats-%C3%A0-sanaa-115939468.html

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Lun 6 Juin - 22:52

Sept soldats tués lors de combats à Zindjibar au Sud-Yémen


ADEN, Yémen (Reuters) - Des groupes d'hommes armés ont abattu sept soldats et en ont blessé 12 autres lundi à Zindjibar dans le sud du Yémen, ont rapporté un responsable et des témoins.
Une unité de l'armée a tenté de reprendre le contrôle de cette ville de 20.000 habitants, chef-lieu de la province d'Abyan.
En mai, des dizaines d'hommes en armes, qui appartiendraient à Al Qaïda, ont fait irruption dans Zindjibar, en chassant les forces de sécurité et s'emparant des bâtiments officiels.
Mohamed Moukhachaf, Eric Faye pour le service français

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Mar 7 Juin - 14:36

Au moins 19 morts dans des affrontements au Yémen


Citation :
SANAA (AP) — Au moins 19 personnes, dont trois enfants, ont été tués dans des affrontements dans deux provinces du Yémen, selon des responsables militaires et médicaux s'exprimant sous le couvert de l'anonymat.
Dans la province d'Abyan (sud), des dizaines d'assaillants non-identifiés ont attaqué lundi soir une position de l'armée, un affrontement qui a fait neuf morts parmi les soldats et six parmi les assaillants.
Et mardi, à Taëz, deuxième ville du pays, des affrontements ont éclaté entre soldats et hommes armés. Un obus tiré par un char près du palais local de la présidence est tombé sur un quartier résidentiel, tuant quatre personnes dont trois enfants.
Le Yémen est actuellement dans l'incertitude, à un tournant de la crise: le président Ali Abdallah Saleh, blessé vendredi dans des tirs sur le palais présidentiel, ayant quitté le pays pour se faire soigner en Arabie saoudite, alors que la pression monte de toutes parts pour qu'il renonce au pouvoir et que la transition s'organise.
Mais lundi soir, le vice-président Abed Rabbo Mansour Hadi, qui assure l'intérim, a déclaré à des ambassadeurs européens qu'il rentrerait "dans les prochains jours", sa santé "s'améliorant grandement" après l'intervention chirurgicale pratiquée à Riyad.
Son retour risque de relancer de plus belle les combats entre ses partisans et les tribus de l'opposition, déterminées à le renverser par tous les moyens.
Les efforts diplomatiques se multipliaient donc, impliquant Saoudiens, Américains, Yéménites et pays du Golfe, pour mettre au point un accord de transition. L'idée est de relancer l'initiative du Conseil de coopération du Golfe (CCG), en vertu de laquelle Saleh, au pouvoir depuis près de 33 ans, céderait les commandes à son vice-président, un gouvernement d'union nationale serait constitué et des élections présidentielles rapidement organisées. Ces dernières semaines, Saleh a refusé à trois reprises de signer cet accord, et a une nouvelle fois résisté lundi à la pression saoudienne.
De son côté, les durs de son parti refusaient lundi toute discussion tant que le président n'est pas de retour à Sanaa, alors que l'opposition veut elle la mise en oeuvre de l'initiative et le transfert immédiat des pouvoirs au vice-président, en profitant du fait que Saleh est hors du pays. AP
nc/v
http://fr.news.yahoo.com/au-moins-19-morts-affrontements-au-y%C3%A9men-073930135.html

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Mer 8 Juin - 14:51

Yémen: Saleh a-t-il perdu la partie?


Citation :
Les manifestants s'interrogent sur un possible retour du président Saleh, hospitalisé en Arabie Saoudite après l'attaque de son palais. Mais la partie n'est-elle pas déjà jouée pour le président?
Cinq mois après le début de la contestation dans le pays, le départ d'Ali Abdallah Saleh en Arabie Saoudite a suscité la joie des manifestants, mais aussi de multiples interrogations. Assistons-nous à la fin d'un règne de 33 ans et à la victoire de la révolution yéménite?
De nombreux journalistes se penchent sur la santé du président et sur les circonstances de l'attaque de son palais, au cours de laquelle il a été blessé, le vendredi 3 juin. "Son visage a été sévèrement brûlé", révèle un diplomate au journal américain The New York Times; Les détails s'ajoutent et renforcent le sentiment que Saleh, actuellement hospitalisé en Arabie Saoudite, pourrait ne pas revenir. Toutefois, afin de contrer les rumeurs qui vont bon train au Yémen, un responsable saoudien a confirmé, ce mardi 8 juin, que "le président Saleh [était] dans un état stable et [attendait] une opération esthétique".
Parallèlement, les journaux yéménites comptabilisent et chiffrent l'ampleur des rassemblements, dont la diversité sociologique est inédite. Des militaires apparaissent également sur les vidéos postées sur Youtube, mêlés aux autres manifestants avec le même mot d'ordre: le départ d'Ali Abdallah Saleh et la formation d'un conseil provisoire.
Une victoire acquise?
Les manifestants rêvent d'une victoire imminente et n'hésitent pas à clamer "le sang du peuple a réalisé une victoire"!
La prise de Taëz par des rebelles ce mardi 7 juin conforte les manifestants sur l'idée que la lutte touche bientôt à sa fin. Les fidèles du président perdent du terrain et laissent cette ville aux mains des rebelles. Le chef du conseil tribal de la ville, le cheikh Hammoud Saïd el-Mekhalafi, a officiellement annoncé la prise de la ville.
Une armée divisée

Et l'armée ne suit plus d'une seule voix le président Saleh, une carte supplémentaire pour les manifestants et les tribus rivales du président. Les dernières accusations du ministre de la Défense contre le Général Ali Mohsen EL-Ahmar, symbole de la scission de l'armée et accusé d'avoir attaqué les forces gouvernementales et leurs équipements, attestent qu'une partie de l'institution militaire n'est pas prête à soutenir Saleh jusqu'au bout.
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/yemen-saleh-a-t-il-perdu-la-partie_1000425.html#xtor=AL-447

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Mer 8 Juin - 17:45

Yémen: Flou autour de l'état de santé du président Saleh


Citation :
Quel est vraiment l'état de santé du président yéménite, Ali Abdallah Saleh, blessé vendredi dans une attaque à la roquette contre son palais de Sanaa et opéré en Arabie saoudite? Selon Taha al Hemyari, un diplomate de l'ambassade du Yémen à Ryad cité par Reuters ce mercredi, l'état du président s'améliore et une autre opération ne semble pas nécessaire: «Je lui ai rendu visite mardi soir et il allait bien. Il était assis sur une chaise, il nous a parlé et s'est enquis du sort des expatriés yéménites. Son état est meilleur que celui des autres blessés.»
Le journal saoudien Al Watan indique pour sa part qu'il est «possible que dans les prochaines heures les médecins publient un bulletin médical», et des responsables saoudiens annoncent de leur côté que le président du Yémen est «dans un état stable et attend une opération esthétique». Ali Abdallah Saleh, 69 ans, a apparemment reçu un éclat dans le thorax et a été brûlé par l'explosion du projectile, qui a tué sept personnes et blessé plusieurs autres personnalités du régime.
Brûlé sur 40% du corps et blessé à la tête?
Cependant, des responsables yéménites et américains ont affirmé mardi que les blessures du chef de l'Etat étaient plus graves que ne l'admettent les autorités yéménites. Citant des sources médicales proches de l'hôpital militaire à Riyad, RFI indique ainsi qu'il souffrirait de brûlures sur 40% du corps, aurait été blessé au cou, au thorax et à la tête, et aurait été plongé dans le coma, pour lui éviter de souffir.

Le site de la radio indique par ailleurs que le président Saleh a «subi une opération neurochirurgicale» à son arrivée en Arabie saoudite, «puis a été transféré dans un service d'urgence où l'accès est (...) Lire la suite
http://www.20minutes.fr/article/738021/yemen-flou-autour-etat-sante-president-saleh

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Sam 11 Juin - 10:44

Saleh parti, la confusion règne au Yémen


Citation :
Tirs à la kalachnikov et à l’arme lourde, explosions de roquettes et d’obus : le fracas des armes a résonné mercredi soir et hier à Saana, la capitale yéménite. Mais cette fois, il ne s’agissait pas de combats entre forces gouvernementales et clans tribaux. Plusieurs milliers de partisans du président Ali Abdallah Saleh, blessé le 3 juin, manifestaient leur joie à l’annonce d’une amélioration de son état de santé.
«Etat réel». Selon l’agence officielle Saba, le chef de l’Etat a subi «avec succès» une intervention chirugicale pour lui retirer des éclats de shrapnel. Gravement blessé par des tirs d’obus contre son palais, le président Saleh a été transporté samedi dans un hôpital militaire de Ryad, en Arabie Saoudite. D’après Saba, il pourrait rentrer prochainement au Yémen.
«Je n’y crois pas, rétorque Franck Mermier, chercheur au CNRS. D’abord, car il y a des doutes sur son état réel de santé ; certains évoquent de graves brûlures, sur 40% du corps. Mais surtout, car les Saoudiens vont faire pression jusqu’à ce qu’il accepte de signer l’accord de médiation.»
Arrow Arrow
Arrow http://fr.news.yahoo.com/saleh-parti-confusion-r%C3%A8gne-au-y%C3%A9men-033009842.html

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Sam 11 Juin - 19:34

Yémen: en l'absence du président Saleh, son fils veille sur le pouvoir


Citation :
SANAA (AP) — Loin du Yémen, Ali Abdallah Saleh garde la main sur le pouvoir. Pendant que le président yéménite se remet de ses blessures en Arabie saoudite, son fils Ahmed veille: commandant des forces d'élite qu'il a déployées dans les rues de la capitale Sanaa, il fait barrage à tout compromis avec l'opposition et résiste aux pressions internationales en faveur d'une transition.
Le président Saleh, gravement brûlé dans une attaque contre le palais présidentiel le 3 juin dernier, a été évacué en urgence vers le royaume wahhabite voisin. Au pouvoir depuis près de 33 ans, le chef de l'Etat s'est accroché à son poste malgré les manifestations quotidiennes contre son régime qui secouent le pays depuis la fin janvier.
En son absence, son fils semble déterminé à protéger son poste. Avec le soutien de ses cousins, qui commandent également d'importantes unités militaires du pays, Ahmed Ali Saleh ignore ainsi superbement le vice-président Abed Rabbo Mansour Hadi, chef de l'Etat par intérim depuis une semaine.
Ahmed, 42 ans, opère depuis le palais présidentiel et occupe le principal bureau de son père dans un complexe militaire de Sanaa. Abed Rabbo Mansour Hadi est obligé de travailler chez lui ou dans son bureau au ministère de la Défense, selon plusieurs membres du gouvernement et du parti au pouvoir.
Le fils du président et ses cousins n'ont pas non plus cédé au vice-président qui leur demande de retirer leurs troupes de Sanaa dans le cadre du fragile accord de cessez-le-feu avec les clans tribaux dans l'opposition.
En réalité, depuis le début de la trêve, il y a une semaine, Ahmed a encore positionné davantage de chars et de troupes dans le quartier de Hassaba, près de la résidence de cheikh Sadeq al-Ahmar, chef de la puissante confédération tribale des Hachid, qui était passé à l'attaque fin mai, selon un officier supérieur. Et il a envoyé de nouvelles troupes à Taez, la deuxième ville du pays, où des affrontements avec les combattants tribaux de l'opposition ont eu lieu ces derniers jours. Ahmed "suit une politique d'escalade, comme pour montrer qu'il est l'héritier légitime de son père", explique ce militaire sous couvert d'anonymat.
Cette situation pèse sur les efforts des Etats-Unis, qui tentent de profiter de l'absence du président Saleh pour préparer une transition politique qui préserve la stabilité du pays. Or la trêve risque de ne pas durer longtemps si l'opposition sent que le régime de Saleh campe sur ses positions.
Washington craint que les militants d'Al-Qaïda au Yémen, la branche la plus active de la nébuleuse terroriste, ne soient déjà en train de gagner du terrain dans des zones isolées de ce pays montagneux.
Le président Saleh a placé plusieurs membres de sa famille a des postes stratégiques et, déjà avant le début du soulèvement, l'opposition l'accusait de préparer son fils à lui succéder.
Ahmed commande les forces spéciales et la Garde républicaine. Les principales forces de sécurité intérieure sont dirigées par les neveux du président, Tarek, Yahia et Ammar. Ces troupes sont toutes mieux entraînées et équipées que l'armée régulière, dont certains membres ont fait défection pour rejoindre le camp des propositions. Le demi-frère du président dirige lui l'armée de l'Air.
Washington et Riyad tentent de convaincre le parti au pouvoir, le Congrès populaire général (CPG), de mettre en oeuvre l'accord de sortie de crise élaboré par le Conseil de coopération du Golfe. Le plan prévoit la fin de la présidence Saleh, qui remettrait officiellement le pouvoir à son vice-président, la formation d'un gouvernement d'union entre le CPG et l'opposition et la tenue d'élections dans les deux mois. A trois reprises, M. Saleh a refusé de le signer, alors qu'il était censé avoir donné son accord de principe.
L'opposition, qui a accepté le plan, réclame une rencontre avec Abed Rabbo Mansour Hadi et le CPG pour discuter du plan. Mais il n'y a eu pour le moment aucune rencontre officielle.
Le 5 juin dernier, lors d'une réunion de la direction du CPG, un groupe, comprenant le vice-président et le principal conseiller politique du président Saleh, Abdel-Karim el-Eriani, s'est déclaré en faveur de l'ouverture de discussions avec l'opposition. Mais il s'est heurté à des radicaux proches du fils du président, selon des participants qui ont requis l'anonymat.
L'opposant Abdallah Awabal juge qu'il y a de "fortes dissensions et des positions extrêmes au sein du parti au pouvoir". Il a expliqué qu'Abdel-Karim el-Eriani l'avait rencontré de façon informelle avec d'autres représentants de l'opposition. Il aurait parlé d'"obstacles" au sein du parti, expliquant qu'il fallait davantage de temps pour trouver une solution.
Depuis l'évacuation de son père, l'ambassadeur américain à Sanaa a rencontré à deux reprises Ahmed, une fois avec le vice-président et la seconde seul, pour insister sur la nécessité d'un apaisement, selon plusieurs responsables yéménites.
Sa position menace de faire sombrer de nouveau le pays dans la violence. Jusqu'à présent, les troupes du chef tribal Ahmar ont respecté la trêve et se sont retirées des édifices publics occupés lors des affrontements. Mais ils se plaignent de provocations quotidiennes des forces gouvernementales. AP
sb/v0/mw
http://fr.news.yahoo.com/y%C3%A9men-labsence-pr%C3%A9sident-saleh-fils-veille-pouvoir-150726612.html

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Lun 13 Juin - 12:04

Le vice-président yéménite refuse un dialogue avec l'opposition



Citation :
SANAA (Reuters) - Le vice-président et président par intérim Abd-Rabbou Mansour Hadi a refusé dimanche de discuter avec l'opposition d'un transfert du pouvoir au Yémen, rapportent plusieurs personnalités de l'opposition.
Huit jours après l'évacuation vers l'Arabie saoudite du président Ali Abdallah Saleh, blessé dans l'attaque de son palais à Sanaa, un membre d'un groupe de partis d'opposition a déclaré que les efforts "américains et européens" pour un dialogue de sortie de crise avaient échoué.
"Le vice-président a refusé de traiter avec les partis d'opposition ou de les rencontrer", a déclaré Mohamed al Moutawakkil.
"Il s'est justifié en se disant occupé à gérer la crise du carburant et le cessez-le-feu, ainsi que la sécurité dans les provinces", a-t-il ajouté.
Depuis le départ du chef de l'Etat samedi dernier, un cessez-le-feu tient à Sanaa, théâtre pendant les deux semaines précédentes de violents combats qui ont fait 200 morts entre les forces présidentielles et des tribus ralliées à l'opposition.
Arrow Arrow http://fr.mg40.mail.yahoo.com/dc/launch?.gx=1&.rand=3o1ogpbkudu25

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13439
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    Jeu 16 Juin - 21:40

Ali Abdallah Saleh jure de poursuivre le combat au Yémen

Citation :
Par Jean-Loup Fiévet | Reuters – il y a 34 minutes
SANAA (Reuters) - Le président Ali Abdallah Saleh a juré jeudi de surmonter la crise politique dans laquelle son pays est plongé depuis six mois et réaffirmé qu'il n'avait pas l'intention de quitter le pouvoir.
Le chef de l'Etat yéménite se remet en Arabie saoudite des blessures au torse et au visage subies lors de l'attaque de son palais au début du mois, mais son état lui a permis de téléphoner au roi Hamad du Bahreïn pour l'informer de son intention de tenir bon, rapporte les médias yéménites.
"Le Yémen est capable de surmonter la crise et de remplir les intérêts supérieurs du peuple yéménite", a-t-il dit au souverain du petit royaume membre du Conseil de coopération du Golfe (CCG).
Saleh a refusé par trois fois de signer un compromis proposé par les pétromonarchies du Golfe suggérant qu'il quitte le pouvoir d'ici un mois en échange d'une immunité pour lui-même et son entourage.
Des membres de l'opposition politique yéménite ont écarté mercredi une offre du CCG de relancer sa médiation avec Saleh, dont ils réclament le départ depuis six mois.
Des groupes de jeunes opposants sur lesquels les partis d'opposition ont peu d'influence ont, eux aussi, refusé dans le passé les propositions du CCG, refusant d'accorder une quelconque immunité à Saleh.
Pour sa part, le puissant chef tribal Sadek al Ahmar, passé à l'opposition, a invité le vice-président Abd-Rabbou Mansour Hadi, qui assure l'intérim de Saleh, à former un gouvernement de transition pour sortir de la crise actuelle.
Le pays est confronté à la fois à des manifestations pour la démocratie, une rébellion chiite au Nord, une insurrection séparatiste au Sud et un activisme croissant d'Al Qaïda dans la même région.
Des combattants d'Al Qaïda ont attaqué et occupé brièvement des édifices publics près de la ville d'Al Hota dans le sud du Yémen, a rapporté jeudi l'armée yéménite.
Al Hota, où les hommes en armes ont occupé un bâtiment administratif des forces de sécurité et d'autres édifices publics, est situé dans le district de Masamir.
Les assaillants se sont retirés lorsqu'ils ont été à court de munitions, au terme d'une longue fusillade.
Mohamed Ghobari, Mohmed Mokhachaf, Eric Faye et Marc Delteil pour le service français, édité par Jean-Loup Fiévet
http://fr.news.yahoo.com/ali-abdallah-saleh-jure-poursuivre-le-combat-au-200412273.html;

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tensions au Yémen    

Revenir en haut Aller en bas
 
Tensions au Yémen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 18Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.P DZ Défense  :: Actualités & Géopolitique :: Actualités dans le Monde Arabe-
Sauter vers: