A.N.P DZ Défense

A.N.P DZ Défense

Forum Militaire
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur le forum anpdz

Partagez | 
 

 Abdel Hafid BOUSSOUF.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Abdel Hafid BOUSSOUF.   Mar 11 Déc - 19:05

Abdel Hafid Boussouf, «Le révolutionnaire aux pas de velours»





Paris - Le
lieutenant et successeur du mythique Larbi Ben M’hidi à la tête de la
wilaya V (Oran), lors de la guerre d’indépendance, c’est lui. Le père
des services secrets algériens et de l’industrie d’armement de
l’Algérie, c’est encore lui. Lui qui affronta et se joua des services
secrets français, en fusion à l’époque avec les services israéliens.

Lui, «Le révolutionnaire aux pas de
velours», Abdel Hafid Boussouf, un des vétérans de la lutte
d’indépendance algérienne, dont un portrait fouillé et documenté est
dressé par le journaliste algérien, Chérif Abdedaïm, dans un ouvrage
«Abdel Hafid Boussouf, le révolutionnaire aux pas de velours» paru aux
Editions ANEP-Alger-2012.

Membre éminent de l’Organisation
spéciale, Boussouf, compagnon de route de Boudiaf, de Larbi Ben M’hidi
et de Bentobbal, participera à la mise en place du réseau de
transmissions et renseignements dans la wilaya V, avant de l’étendre à
l’ensemble des wilayas.

Nommé, en septembre 1958, ministre des
liaisons générales et des communications dans le Gouvernement Provisoire
de la République Algérienne (GPRA), il jouera un rôle important dans la
création de l’appareil de renseignements et de communications ainsi que
dans la formation de cadres dans ce domaine, au point d’avoir été
surnommé le père des services de renseignements algériens.

L’idée de génie de Boussouf aura été
d’avoir quadrillé le Maroc encore sous protectorat français,
l‘infiltrant d’équipes de surveillance, en vue de déjouer les pièges
colonialistes, réussissant en un temps record à mettre au point un
système de liaisons radio et de surveillance des transmissions de ses
adversaires français fonctionnant 24 heures sur 24.

A l’aide d’une escouade de 300 hommes,
des trotskystes venus de France, du Royaume Uni de Grèce, des Pays-Bas,
d’Allemagne et d’Argentine, il lancera au Maroc des ateliers de
fabrication d’armes dans cinq ateliers à Bouznika (près de Rabat),
Témara, en plein centre de Kenitra, à Souk-El-Arab, Skhirat et
Mohammedia.

L’homme cultivera le goût du secret,
cloisonnant à l’extrême sections et services, au point que cette
religion du secret, érigée en culte, constituera longtemps la marque de
fabrique du pouvoir algérien.

Né en 1926 à Mila, dans le
Nord-Constantinois, le colonel SI Mabrouk sera écarté du pouvoir en Aout
1962 par le tandem Ben Bella Boumediene. Il mourra le 31 décembre 1980,
à 54 ans.

L’ouvrage, dont la lecture est
recommandée à l’occasion du 56 me anniversaire du déclenchement de la
guerre d’Indépendance, contient une annexe documentaire fort utile pour
les chercheurs et la jeunesse algérienne avide de connaissance de son
histoire nationale.
Grâce soit rendue à Chérif Abdedaïm d’avoir restitué une part de lumière
à cet homme de l’ombre par excellence, l’un des plus énigmatiques de la
révolution algérienne.

Quant à l’auteur, il est, lui, l’homme
tranquille du journalisme algérien, nullement multicartes, mais multi
talents: Psychopédagogue de formation, proche des grands maîtres de la
musique andalouse (Malouf), il anime une chronique à la Nouvelle
République et dispose d‘un blog dont voici le lien.
http://cherif.dailybarid.com/?p=738


Sources: site RENE NABA.
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Abdel Hafid BOUSSOUF.   Ven 26 Avr - 6:39

Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Abdel Hafid BOUSSOUF.   Ven 26 Avr - 6:40

Un document rare pour ne pas dire inédit, écrit de la main de
Mohamed Boudiaf de Berne en Suisse le 29 octobre 1954.

Berne le 29 octobre 1954.
Chers frères,
Faisant suite à mon télégramme d’hier dont j’attends encore la réponse
je vous écris dans le but de vous faire presser en vue de faire
diligence auprès des autorités égyptiennes pour l’obtention
du visa, ce qui entre nous nous sera embêtant dans ce sens que d’ici
lundi je serai en difficulté au point de vue financier si rien ne se
fera dans ces trois jours.
D’autre part je veux vous informer sur
la situation telle que je l’ai laissé chez nous. Comme vous le précisera
mon télégramme de demain, la circoncision aura lieu le 1er Novembre à 1
H (31 au soir). Nous avons gardé le secret de cette date dans le but
bien arrêté d’éviter certaines fuites qui après le retour de Zoubir
n’ont pas manqué de provoquer de la part du C.C des réactions
malheureuses sur lesquelles vous serez plus amplement informé sitôt
parmi vous et en face de ceux qui représentent cet organismes.
Pour
le moment, il est bon de vous avertir qu’au déclenchement des appels au
peuple dont ci-joint un exemplaire, que je vous prierai de conserver,
seront diffusés partout.
Quelques jours après, une proclamation suivra et précisera notre position entre les deux clans.
Les frères sont intransigeants sur ce côté et n’acceptent aucun
parrainage. C’est la raison qui doit vous animer pour observer une
attitude conforme à celle arrêtée pour éviter des malentendus qui
pourraient être graves pour l’avenir de l’action.
A mon arrivée, je
ne manquerai pas de vous éclairer sur la nécessité d’une position aussi
mûrement réfléchie, compte tenu des attitudes des deux antagonistes et
surtout de l’état du militant et du peuple qui condamnent les deux.

En attendant, faites le nécessaire par l’un de vous à la voix des
arabes. Le mieux c’est de lire l’appel vous-même en citant des passages
du nôtre. Le lundi au soir sera le meilleur et fournira aux nôtres un
appui certain pour leur travail.
Pour ce qui est de l’autorité il à
été arrêté pour le moment et pour l’extérieur que seuls vous trois aucun
autres n’a pouvoir pour parler au nom de cette action. Je vous
informerai plus en détail sitôt au Caire.
Signé Tebbib
PS : Si
vous voyez que la demande de visa demande plus de temps, ne manquez pas
dans la mesure de vos possibilités ou m’envoyer quelques fonds pour
subsister. Ma place est payée, ce qu’il me faut c’est surtout des frais
de séjours, les amis m’ont donné au départ 100 000 frs, ce qui fait
juste, juste le voyage d’Alger au Caire avec 10000 frs en poches et je
suis à Berne depuis mercredi. Pensez-y un peu je vous prie.

Texte
tiré de l’ouvrage de Mabrouk BELHOUCINE- Le courrier Alger –le Caire
1954-1956 aux éditions : Casbah éditions, édition originale 2000, dans
cet ouvrage on y trouve une cinquantaines de documents ou d'échanges
entre Alger ( Abane Ramdane, Ben M'hidi ) et le Caire (Mohamed Khider,
Ait Ahmed et Ben Bella)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Abdel Hafid BOUSSOUF.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Abdel Hafid BOUSSOUF.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.P DZ Défense  :: Histoire de l'Algérie :: Résistance et colonisation-
Sauter vers: