A.N.P DZ Défense

A.N.P DZ Défense

Forum Militaire
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur le forum anpdz

Partagez | 
 

 Tensions en Syrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36
AuteurMessage
rimonidz
Admin
Admin
avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 09/02/2012
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Ven 7 Sep - 11:25

yak a écrit:
une balle dans la tète lui ferait beaucoup de bien

cela lui rafraichira les idées en même temps

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Ven 7 Sep - 17:39

D'après différentes dépêches de l'APS et de Libération, il semble que l'armée nationale syrienne a de plus en plus de maîtrise du combat de rue.

Elle progresse à Alep.

Espérons qu'elle réduira rapidement l'ASL avant de nouvelles provocations de l'Otan et du qatar.

_________________
Si tu veux aider la PALESTINE va sur www.bdsfrance.org
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5567
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Ven 7 Sep - 18:17

vendredi, 07 septembre 2012 05:15
Syrie : Poutine met en garde l’Occident




Citation :
Vladimir Poutine monte au créneau et lance une sévère mise en garde !
Tandis que les affrontements en Syrie ne cessent de s’intensifier et que le soutien de l’Occident à l’opposition se renforce, le président russe a mis en garde contre les répercussions catastrophiques des agissements occidentaux en Syrie. « Aujourd’hui, certains se servent des membres d’Al-Qaïda ou d’autres réseaux terroristes pour parvenir à leurs objectifs en Syrie. Une telle approche serait à haut risque, et lourde de conséquences pour ceux qui l’exercent, a ajouté Vladimir Poutine, dans une interview avec Russia Today. Il a comparé les soutiens financiers de l’Occidents aux rebelles armés en Syrie visant à renverser le gouvernement de ce pays avec celui des Etats-Unis aux combattants afghans en 1970 et à l’époque de l’Occupation de l’Afghanistan par l’ex-Union soviétique. Il s’est ensuite adressé à ceux qui soutiennent au niveau financier et d’armement les terroristes en Syrie pour souligner : « lorsqu’on veut parvenir à ses objectif, on porte un regard positif à ces personnes ( éléments extrémistes) et pour parvenir à ses fin on s’accroche à tout ce qui se trouve à sa portée, mais il est rare qu’on pense à ses retombées : c’est ce qui se passe en Afghanistan. A l’époque nos partenaire soutenaient les mouvements rebelles et ils ont balisé le terrain à l’émergence d’Al-Qaïda et plus tard ce même réseau a engendré de nombreux problèmes pour les Américains eux-mêmes ». Poutine a, également, jugé inopportune la critique de l’Occident concernant l’abstention de la Russie d’adopter au Conseil de sécurité les résolutions anti-syriennes et il a rejeté leur proposition de changement de cap de Moscou envers cette question. Pourquoi on s’attend à ce que la Russie change de position envers les évolutions qui prévalent en Syrie, s’interroge Poutine. « Vous ne pensez pas que les autres parties des négociations sur la Syrie doivent, eux aussi, devraient changer de position envers ce pays », renchérit-il. Il est à rappeler que malgré les critiques des Etats-Unis et leurs alliés occidentaux et arabes contre le soutien de la Russie à la Syrie, Moscou insiste sur son attitude vis-à-vis de Damas, il persiste sur le règlement pacifique de la crise syrienne, la poursuite des coopérations avec le gouvernement de ce pays et il se dit fidèle à ses engagements. Tenant compte de la poursuite de la crise en Syrie, la Russie a appelé l’ONU à y jouer un rôle plus accentué, d’autant plus que les hautes autorités politiques russes dont Poutine ont, à maintes reprise déclaré leur soutien aux plan de l’ONU dont le plan de paix présenté par Kofi Annan, ancien émissaire de cette organisation pour la Syrie. En effet ce qui inquiète au plus la Russie, c’est que les grands pays occidentaux, notamment, les membres de l’OTAN, parlent constamment du succès de leurs opérations militaires en Libye, cherchant ainsi à appliquer un scénario à la libyenne en Syrie, et à y créer une zone d’exclusion aérienne comme Benghazi. La Russie sait bien qu’en cas de la chute du gouvernement de Damas par une intervention militaire occidentale, elle ne pourrait plus poursuivre ses précédentes relations avec ce pays. Or, la Russie et la Chine, deux membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, se disent pour une solution pacifique de la crise en Syrie. Les autorités russes ont, à plusieurs reprises, affirmé que tout accord au niveau national pour résoudre la crise syrienne, nécessite le désarmement des groupes illégaux, la fin de toute opération militaire et la poursuite du processus de réforme par le gouvernement syrien. Il semble que malgré les pressions de l’Occident, la Russie est bien décidé de poursuivre son soutien d’envergure au gouvernement syrien.
http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/211097-syrie-poutine-met-en-garde-l%E2%80%99occident

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Sam 8 Sep - 17:02

Citation :
خفايا انفجار مستودع "أفيون" التركي... القنابل معدة للإرسال الى سوريا
2012-09-08 04:10:18
Share on facebook Share on print Share on email Share on twitter More Sharing Services
وكالات – عربي برس

يبدو ان الرواية التي حاولت الجهات الرسمية التركية تسويقها حول الانفجار الذي وقع بمستودع الذخيرة بأفيون ما اسفر عن مقتل 25 جندياً لم تدم طويلا والانفجار لم يكن مجرد حادث عرضي، خصوصا اذا ما تم ربطه بما أعلنه نائب رئيس حزب العمل التركي بولنت أسين اوغلو الذي رجح أن القنابل المنفجرة كان يجري تخزينها في الصناديق قبل الانفجار الذي حدث في مستودع ذخيرة عسكرية بمدينة أفيون قره هيسار التركية أمس الأول، معدة للإرسال إلى المجموعات المسلحة في سوريا.
واعتبر اسين اوغلو أن سلوك الحكومة التركية يؤكد هذا الافتراض، إذ إن الحادث لم يكن منعزلاً وجاء في سياق سلسلة من الأحداث والتصريحات التصعيدية ضد سوريا منها إقامة معسكر أبايدين جنوب تركيا لتدريب المسلحين على شن هجمات ضد الدولة السورية، وتصريحات رئيس الحكومة التركية رجب طيب اردوغان الاخيرة وزيارات مسؤولي جهاز المخابرات الامريكية المتكررة إلى تركيا وعدم السماح بزيارة معسكر أبايدين.
من جهة أخرى نشر موقع "اودا تي في" التركي إن الانفجار الذي وقع في مدينة افيون قره هيسار التركية وتسبب بمقتل 25 جنديا تركيا أدى إلى إثارة العديد من الأسئلة.
وأشار التقرير إلى أن العميد المتقاعد خلدون صولماز ترك قال في تصريح لقناة (سي ان ان ترك) حول الانفجار: "إنه من غير المقبول إجراء عملية فرز وعد للقنابل في منتصف الليل لأننا لسنا في حالة حرب فلماذا يتم الفرز في وقت متأخر من الليل".
وأكد الموقع أن تصريح العميد المتقاعد أثار تساؤلا حول ما إذا كانت هذه القنابل التي تفرز وتخزن في الصناديق سترسل إلى المعارضين السوريين.
بدوره صرح الكاتب الصحفي التركي ارسلان بولوت إلى وجود امر غير طبيعي في الانفجار المذكور، قائلاً: "أعتقد أن تصريح الجندي المصاب في الانفجار حسن بونجوك يوضح السر الذي يحيط بالحادثة حيث قال إنهم كانوا يخزنون الذخيرة في الصناديق عندما وقع الانفجار وانه كان يصلي في مكان يبعد 50 مترا عن مكان الحادث مؤكدا أنه لا يعلم أين كان زملاؤه أثناء وقوع الحادث.
وتساءل الكاتب: "هل من المنطقي تخزين الذخيرة في وقت متأخر من الليل ولماذا كانت تخزن هذه الذخيرة وهل يتناسب تخزين الذخيرة في الليل مع التعليمات والانظمة المطبقة"، معتبراً أن وضعاً غير طبيعي دفع الجنود إلى تخزين الذخيرة في وقت متأخر من الليل، وإرسال الجندي إلى مكان يبعد 50 مترا عن مكان وقوع الحادث ليصلي وهذا أمر غريب للغاية ما يثير الشكوك حول الحادث".
من جهته تقدم نائب رئيس حزب العمل التركي بيرام يورت تشيشاك الذي تقدم بشكوى جنائية ضد المسؤولين عن إقامة معسكر أبايدين التركي المخصص لإدارة العمليات الإجرامية التي تنفذها المجموعات المسلحة في سوريا وتدريب عناصر هذه المجموعات، مطالباً بإغلاقه.
وبحسب ما جاء في موقع "اولوصال باكيش" التركي عن يورت تشيشاك قوله إن مخيم أبايدين غير قانوني، وأقيم بهدف ممارسة أعمال إرهابية وتخريب داخلي ضد الدولة الجارة سوريا وإدارة هذه الأعمال وتوجيهها.
واستشهد يورت تشيشاك بالتقارير التي نشرتها العديد من وسائل الإعلام التركية والاجنبية وأثبتت هذه الحقائق، مضيفاً أن قادة ميليشيا ما يسمى "الجيش الحر" الذي ينظم ويرتكب الأعمال الإرهابية في سوريا أكدوا تمركزهم في مخيم أبايدين وشنهم الاعتداءات عبره ضد الدولة السورية.
http://www.arabi-press.com/index.php?page=article&id=48041
traduction google
Citation :
Il semble que le roman qui a essayé de la Turquie officielle commercialisés à travers le dépôt de munitions explosion بأفيون tuant 25 soldats n'a pas duré longtemps et l'explosion n'était pas un accident, surtout si elle est liée à l'annonce du Travail sous le président du Parti Bulent Ihsanoglu ASIN qui a suggéré munitions des bombes étaient stockés dans les boîtes avant l'explosion, qui se sont produites dans l'armée dépôt de munitions de l'opium Kara Hissar hier turc, prêt à envoyer à des groupes armés en Syrie.
considérée Davutoglu Lassen que le comportement du gouvernement turc confirme cette hypothèse, que l'incident n'était pas isolé et est entré en cadre d'une série d'événements et de déclarations désescalade contre la Syrie, y compris la mise en place d'une Turquie camp Ibaydin sud de former des militants pour lancer des attaques contre l'Etat syrien, et les déclarations du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan responsables visites Intelligence récente répété États-Unis à la Turquie et pas le droit de visiter le Camp Ibaydin.
site de publication attendant "Oda TV» Turki, l'explosion dans la ville d'Afyon Kara turque Hissar et causé la mort de 25 Turquie soldats a soulevé de nombreuses questions.
Le rapport souligne que la retraite le général de brigade Khaldoun Solmaz gauche dit dans une déclaration à la chaîne (CNN gauche) sur l'explosion: «Il est procédé conduite inacceptable comptage des bombes au milieu de la nuit, parce que nous ne sommes pas en guerre, pourquoi sont une sorte de fin de nuit."
et a confirmé le site pour permettre brigade à la retraite a soulevé la question de savoir si les bombes qui produisent et stockés dans des boîtes seront envoyées aux adversaires . Syriens
tour dit le chroniqueur Bulut turque Arslan qu'il n'est pas normal dans l'explosion a déclaré, en disant: «Je pense que la déclaration blessé soldat dans l'explosion Hassan Boonjuk explique le secret qui entoure l'incident où il a dit qu'ils étaient stockage de munitions dans les zones où l'explosion s'est produite et qu'il priait dans lieu à 50 mètres de la scène en disant qu'il ne savait pas où ses collègues au cours de l'incident.
demandé scénariste: "Est-ce stockage de munitions logique en fin de nuit et pourquoi elles sont stockées les munitions t-elle de stockage de munitions en rapport la nuit avec les instructions et les règlements en vigueur», dit La situation est normal de payer des soldats pour stocker des munitions en fin de nuit, et d'envoyer le soldat à un endroit seulement 50 mètres de l'endroit de l'accident pour prier et c'est très étrange, soulève des doutes quant à l'incident. "
Pour sa part, nommé vice-président du Travail turc Byram Yourte Chicak qui déposer une plainte pénale contre les personnes responsables de la mise en place d'une coutume Ibaydin camp turc pour gérer les opérations criminelles menées par des groupes armés en Syrie et éléments de formation de ces groupes, appelant à sa fermeture.
, et selon un site "Bakic Olossal" turque Yourte Chicak dire que le camp Ibaydin illégale, et a été organisée en vue d' pratiquer des actes terroristes et de sabotage interne contre l'Etat voisin la Syrie et la gestion de ces entreprises et dirigé.
cité Yourte Chicak rapports publiés par plusieurs médias turcs et étrangers prouvé ces faits, ajoutant que les dirigeants de la milice soi-disant «Armée libre", qui réglemente et commet des actes terroristes en Syrie ont confirmé leur déploiement dans Camp Ibaydin et Hnhm attaque par elle contre l'Etat syrien.

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Sam 8 Sep - 17:07

Citation :
سلّط مقتل رئيس «مجلس شورى الدولة الإسلامية» أبو محمد الشامي العبسي قبل يومين في سوريا الضوء على حجم الخلافات المتزايدة في أوساط المقاتلين السوريين، لا سيما بين التابعين لـ«الجيش السوري الحرّ» وأولئك المنتسبين لـ«القاعدة». والعبسي، المعروف بأنه مقرّب من «القاعدة»، اختطف قبل أيام ثم قتل طعناً بالسكاكين عند معبر باب الهوى الحدودي مع تركيا. وقد اتهمت جماعته «كتيبة الفاروق» التابعة لـ«الجيش السوري الحرّ» بقتله، ما أدى إلى اندلاع اشتباكات عنيفة بين الطرفين.
وتأتي هذه الحادثة في وقت شديد الحساسية بالنسبة للمعارضة السورية، حيث تتوالى التقارير عن حجم الانقسامات التي تنخر بجسمها لا سيما بين المقاتلين «العاديين» و«الجهاديين»، بينما يجهد الغرب وحلفاؤه لتوحيد صفوفها أو أقله التغطية على انقساماتها.
http://www.arabi-press.com/index.php?page=article&id=48000
traduction google
Citation :
Mis en évidence l'assassinat du président du Conseil de la Choura de l'Etat islamique »Abou Mohammed al-Shami al-Absi en Syrie, deux jours avant la lumière sur l'ampleur des différences croissantes entre les combattants syriens, en particulier chez les adeptes de l'Armée syrienne libre et ceux affiliés à Al-Qaïda. Absi, connu pour être proche d'Al-Qaïda, a été enlevé il ya quelques jours puis a été poignardé à mort à coups de couteau à la frontière de fantaisie porte croisement avec la Turquie. L'accusé son groupe «bataillon Farouk» de l '«Armée syrienne libre» de le tuer, ce qui a conduit à l'éclatement de violents affrontements entre les deux parties.
Cet incident survient à un moment où très sensible pour l'opposition syrienne, où, à la suite des rapports sur la taille des divisions que la nécrose son corps en particulier entre les combattants « ordinaire »et« djihadiste », tandis que forcer l'Occident et ses alliés à s'unir ou au moins de couvrir les divisions.
voici le debut de la fin pour les rebelles

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
boussouf
Admin
Admin
avatar

Messages : 2104
Date d'inscription : 20/11/2011
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Sam 8 Sep - 17:14

"Le début de la fin" pour les rebelles, je ne pense malheureusement pas même si je le souhaite au fond de moi. Mais si les services syriens pouvaient exploiter les divisions internes à la rebellion pour favoriser son implosion, ce serait de bonne guerre. Mais il ne faut pas oublier que cette rebellion est bien alimentée en pétrodollars. Elle peut donc tenir encore longtemps...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Sam 8 Sep - 17:15

a lire

Comment l’armée est en train de reconquérir Alep
Par Louis Denghien, le 7 septembre 2012




Citation :

Dernières nouvelles militaires d’Alep

Ce matin, comme beaucoup d’autres matins ces derniers temps, la chaîne de désinformation continue I-Télé, émanation de Canal+ et qu’on pourrait définir pour la rigueur et l’objectivité comme une sorte d’al-Jazeera franco-bobo, I-Télé donc n’avait rien à dire sur la Syrie, ce qui est mauvais signe pour la « révolution« . Juste une brève – d’origine OSDH – sur la bande de défilement signalant que la chute d’un obus sur un quartier kurde d’Alep avait fait une dizaine de morts. L’AFP précise qu’il est impossible en l’état de déterminer l’origine de ce tir, « ni l’armée ni les rebelles ne se trouvant dans ce quartier jusque-là épargné par les violences« .
L’AFP relaie aussi une source militaire syrienne selon laquelle les militaires ont repris le pont de Barkoum, situé sur l’autoroute Damas/Alep à une vingtaine de kilomètres au sud de cette dernière ville. Depuis, les rebelles auraient lancé pas moins de trois attaques pou reprendre ce point stratégique, en vain.
Et c’est tout pour Alep et pour l’AFP en ce vendredi matin 7 septembre.
Du côté des médias favorables au gouvernement syrien, tant le site Shukumaku que la télévision pan-arabe al-Mayadeene annoncent que l’armée régulière a réussi ces deux derniers jours (mercredi et jeudi) à imposer son emprise sur la plupart des quartiers entourant le bâtiment de la radio et télévision et à Seif ed-Dawlà (est de Salaheddine), où un grand nombre de francs-tireurs sont disséminés. Et elle poursuit son avancée dans les quartiers de Sakhour (nord-est), Hanano (nord est, à côté de Sakhour) et Haydariyyé (nord-est, juste au-dessus de Hanano).
Dans le quartier de Sayed Ali (centre-ville), six rebelles et un soldat de l’armée ont été tués. Et puis l’aéroport militaire de Meng au nord d’Alep a fait l’objet d’une attaque qui s’est soldée par un échec et au cours de laquelle de nombreux ASL ont péri. Certains sites proches de l’insurrection prétendent que les aéroports d’Abou Zohour et Taftang ne sont plus opérationnels, en raison des pilonnages qu’ils ont subis, dans le cadre des efforts des insurgés pour neutraliser la force aérienne du régime.
Enfin dans son édition matinale du 7 septembre, l’agence syrienne Sana annonce que l’armée a « liquidé » un groupe rebelle dans le secteur d’al-Maysser, et infligé de « lourdes pertes » à une autre bande qui tentait de s’infiltrer à Alep du côté d’al-Ba’idine.
Comment l’armée travaille à Alep
Sinon, il nous faut revenir sur un article publié jeudi 6 septembre par l’AFP dont un correspondant a recueilli les déclaration d’un général commandant des unités d’élite de la Garde républicaine à Alep. Déclarations de tonalité globalement optimistes puisque selon ce haut gradé, l’insurrection serait définitivement écrasée à Alep d’ici une dizaine de jours. C’est peut-être un peu trop optimiste, l’exemple de Homs ayant démontré que des bandes peu nombreuses et très affaiblies pouvaient malgré tout tenir plusieurs mois dans quelques quartiers désertés de la ville.
Ce reportage de l’AFP, que nous reproduisons intégralement au bas de cet article, est intéressant à plus d’un titre. D’abord il donne des indications chiffrées, invérifiables mais plausibles, sur les effectifs engagés par la rébellion à Alep : « au moins 7 000 hommes » selon ce général, dont 2 000 auraient été tués en un mois et demi de combats. Bien sûr, le général ne manque pas de signaler la proportion importante de combattants étrangers.
Encore faut-il que ces assiégés ne reçoivent pas de renforts, mais, ainsi que que le précise l’article – et que l’avaient déjà précisé de nombreux articles de notre site – les lignes de communications rebelles au nord et à l’est d’Alep sont constamment sous le feu des moyen terrestres et aériens de l’armée.



Ensuite, on a des indications sur la tactique – prudente et méticuleuse même – de l’armée à Alep : il s’agit de « grignoter » les positions adverses, immeuble par immeuble, en ayant soin à chaque fois de désamorcer les engins piégés laissés partout par les ASL et/ou djihadistes. Les quartiers tenus par les activistes sont encerclés, puis « tronçonnés » en sous secteurs, réduits les uns après les autres. Les troupes engagées s’articulent en petits groupes mobiles d’une quarantaine d’hommes, évidemment reliés en permanence par radio à la chaîne de commandement. On en a une démonstration avec ce général qui donne ses ordres minute par minute, en fonction des renseignements qui lui parviennent de la « ligne de front ».

La volonté des forces gouvernementale de ménager au maximum les vies et les biens des habitants, bref de ne pas transformer un tiers ou une moitié de la capitale économique du pays en une nouvelle Homs, explique cette contre-guérilla urbaine de précision, qui épargne sans doute des vies de soldats et de civils, mais prend beaucoup de temps.

À Homs, justement, l’artillerie des canons et des blindés avait écrasé les quartiers tenus par l’ASL afin de préparer le terrain à l’infanterie. À Alep, en dépit des nombreuses descriptions de pilonnage par l’artillerie au sol et les hélicoptère et avions de combat, les moyens lourds sont là uniquement, en principe, pour cibler de la façon la plus précise possible des objectifs repérés par les troupes au sol.

On apprend aussi que la Garde républicaine a pour mission de réduire les quartier situés au sud-ouest de la ville, tandis que des unités des « forces spéciales » se réservent les quartiers du centre autour de la vieille ville. Dans les deux cas,on a affaire – enfin surtout les rebelles – à des troupes d’élite. D’autres troupes sont à l’oeuvre dans les quartiers est et nord-est, qui seront sérieusement traités un peu plus tard, selon notre général.

À propos l’entrée de l’ASL à Alep

Un autre élément très intéressant de cet article de l’AFP, qui pour le coup indique sans trop de commentaires malveillants la situation militaire vue du côté gouvernemental, c’est l’explication – ou plutôt les explications avancées côté militaire, de l’entrée soudaine et pratiquement sans coup férir d’une important colonne rebelle à Alep, vers la mi-juillet. Comment cela a-t-il été possible ? Eh bien selon les interlocuteurs du journaliste de l’AFP, on a droit aux deux thèses : le plan délibéré – selon le général – pour attirer et fixer les nombreux rebelles de la région nord d’Alep ;: la trahison du général responsable des renseignements militaires sur Alep – thèse d’un officier des services de renseignements – qui a fait défection quinze jours avant le début de l’offensive ASL. Disons prudemment qu’il y a sans doute une combinaison de ces deux facteurs à l’origine de la bataille d’Alep.

Retenons de la lecture de cet article que si le général de la Garde républicain pêche sans doute par excès d’optimisme, il est incontestable que l’issue de la bataille n’est pas douteuse – nous avons écris ici assez vite qu’il ne pouvait en être autrement pour es raisons autant politiques que militaires – et que les insurgés n’ont d’autres choix, s’ils veulent éviter la mort, que la capitulation u la fuite – si celle-ci est encore possible, ce qui ne semble pas évident.




L’armée syrienne engagée dans la guerre urbaine à Alep

AFP le 06.09.12 | 11h17 | mis à jour le 06.09.12 | 16h07

Dans un appartement de l’ouest d’Alep, le général syrien regarde sur son Ipad une carte Google Earth où apparaît chaque pâté de maisons du quartier de Seif al-Dawla.
Sur une table de salon sont posés des talkies-walkies pris aux rebelles avec lesquels il peut écouter leurs conversations et d’autres appareils de communication pour rester en contact avec ses officiers sur le terrain.
« Avance jusqu’au bloc 4 mais n’ouvre pas le feu sur ta droite, car j’ai envoyé une autre équipe de ce côté pour les prendre en tenaille et je ne voudrais pas que vous vous tiriez dessus », lance le chef des opérations pour l’ouest d’Alep.
Crâne dégarni, flegmatique, ce général de la garde républicaine, une unité d’élite, est chargé d’une partie des quartiers les plus difficiles de la ville.
« Nous devons reprendre aux terroristes les secteurs qu’ils détiennent en évitant au maximum de détruire la ville et de toucher la population civile pour qu’elle reste de notre côté. Cela nécessite du doigté », explique cet officier supérieur de 53 ans.
Sur d’autres fronts, comme Homs (centre), l’initiative revenait d’abord à l’artillerie puis l’infanterie occupait le terrain.
A Alep, grande métropole du nord, l’armée est en revanche engagée pour la première fois dans une véritable guerre urbaine, où elle doit grignoter un pâté de maison, une rue ou un carrefour. Artillerie, chars et hélicoptères viennent seulement en appui.
« Nous sommes divisés en groupes d’une quarantaine d’hommes extrêmement mobiles, munis d’armes automatiques, de roquettes antichars », explique un colonel à Seif al-Dawla.
« Nous avons face à nous des terroristes qui ont recours aux tireurs embusqués et aux engins explosifs. Il faut d’abord les déloger des immeubles puis désamorcer les bombes pour considérer que le terrain est propre ».
Depuis le début de la révolte en mars 2011, le régime de Bachar al-Assad assimile les combattants rebelles à des « terroristes » soutenus par l’étranger.

À cela s’ajoute la guerre du renseignement. Chaque camp utilise des habitants pour espionner le camp adverse. A Sayyed Ali, un quartier du centre, trois habitants rudoient un homme errant avec un sac d’ordures. Il « avoue » rapidement travailler pour les rebelles et pour avoir la vie sauve, donne immédiatement la position de ses « commanditaires ».

L’armée a envoyé début août dans la deuxième ville du pays ses unités d’élite : la garde républicaine pour reprendre le flanc ouest et les forces spéciales, pour le centre. Ces dernières ont pris il y a deux semaines le quartier chrétien de Jdeidé, dans la vieille ville et ont avancé vers la place Sayyed Ali, qu’elles grignotent aux rebelles.
L’armée cherche à asphyxier les insurgés en tronçonnant la ville et en bombardant quotidiennement les lignes d’approvisionnement de l’extérieur de la métropole.

« Le vent a tourné en faveur de l’armée »

Affable, le général ne doute pas une seconde de sa « victoire » prochaine. Pour lui, le plus dur a été accompli avec la prise le 9 août de Salaheddine et la conquête samedi de hauteurs de Seif al-Dawla, deux quartiers stratégiques de l’ouest.
Selon lui, il reste à conquérir les hauteurs d’Izaa, dominant l’ouest et toujours aux mains des rebelles, et le quartier de Soukkari (sud-ouest). L’offensive sur l’est de la ville est pour plus tard. « Les rebelles n’avancent plus et le vent a tourné en faveur de l’armée avec la reconquête de Salaheddine ».
Construit de manière anarchique avec des petites ruelles et des immeubles de cinq à six étages, ce terrain idéal pour un combat de rues a été repris en une semaine par les militaires.

C’est par ce quartier que les rebelles se sont infiltrés au départ. Selon un officier des services de sécurité, beaucoup sont venus avec femmes et enfants, en cachant des armes et en prétextant fuir les combats à Idleb (nord-ouest). « Par pitié, nous les avons laissés entrer sans même les fouiller ».

L’autre explication, c’est la trahison du général Mohammad Maflah, chef des renseignements militaires d’Alep. « Il leur a donné les clefs de la ville », explique cet officier. Le général déserteur, qui s’est enfui deux semaines avant l’offensive rebelle, semble avoir été tué avant d’avoir franchi la frontière turque.
Pour le général, l’explication est plus simple: « Nous les avons laissés entrer car il est plus facile de les tenir au même endroit plutôt que de courir partout après eux ».
« Ils étaient au moins 7.000, nous en avons tué 2.000. Il y a des Syriens venus du nord et de la campagne alépine mais beaucoup sont des étrangers: Tchétchènes, Turcs, Afghans, Libyens et Tunisiens », explique t-il en montrant des papiers d’identité de Turcs.

Ce général, qui se dit laïque, dénonce l’ « aveuglement » de la France et d’autres pays occidentaux qui soutiennent selon lui les mouvements islamistes dans la région. « Ne comprennent-ils pas que nous sommes la dernière digue qui empêchera la vague islamiste d’engloutir l’Europe ? ».





AFP
http://www.infosyrie.fr/actualite/comment-larmee-est-en-train-de-reconquerir-alep/

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Sam 8 Sep - 17:20

boussouf a écrit:
"Le début de la fin" pour les rebelles, je ne pense malheureusement pas même si je le souhaite au fond de moi. Mais si les services syriens pouvaient exploiter les divisions internes à la rebellion pour favoriser son implosion, ce serait de bonne guerre. Mais il ne faut pas oublier que cette rebellion est bien alimentée en pétrodollars. Elle peut donc tenir encore longtemps...
a mon avis une guerre fratricide type ( AIS GIA) fera des ravages dans les effectives de la rébellion Syrien mais comme tu dit boussouf pas a cour terme

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5567
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Sam 8 Sep - 17:34

samedi, 08 septembre 2012 10:18
L'Algérie hostile à la construction des camps des réfugiés ...pour éviter une syrisation!




Citation :
Le conseiller au président algérien pour la lutte contre le terrorisme a affirmé que son pays ne permettrait pas la construction des camps où seraient accueillis des réfugiés et des immigrés étrangers. il s'exprimait aucours d'un colloque consacré au sujet à Alger.
" Notre gouvernement s'est constamment opposé à la construction de ce genre de camps si ardemment exigé par l'UE mais s'est toujours dit prêts à créer des centres pour accueillir les immigrés". Selon certaines sources, Alger a peu de bâtir des camps de réfugiés qui servent prochainement de base d'entraiement aux terroristes.


le gouvernement a "raison" un camp en suite les problème !

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/211378-l-alg%C3%A9rie-hostile-%C3%A0-la-construction-des-camps-des-r%C3%A9fugi%C3%A9s-pour-%C3%A9viter-une-syrisation

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
rimonidz
Admin
Admin
avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 09/02/2012
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Dim 9 Sep - 11:35

La chaine "Al Alam" vient de nous montrer un reportage exclusive de sont reporter ssur le terrain, des unités d'infanterie de l'Armée Arabe Syrienne progresser rue par rue dans Alep. et croyez-moi, les images sont d'une grande netteté, elles montre les combats, les soldats syriens blessés, et des corps de Contras éparpillés.

l'Armée Arabe Syrienne récupére lors de ces opérations de nettoyage de grande quantité de documents prouvant la présence de Contras étrangers dans le territoire Syrien.

les troupes d'infanterie de l'Armée Arabe Syrienne est terriblement efficace en combat urbain. un Général (Amid) de l'Armée Arabe Syrienne parle d'un nettoyage systématique des quartiers d'Alep. et les résultats se font sentirent pour la population civile qui peut réintégrer ses habitations.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5567
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Dim 9 Sep - 11:49

dimanche, 09 septembre 2012 10:00
La Syrie, victime d'une guerre par procuration( Journaliste autrichien)




Citation :
Le correspondant du journal autrichien "Wiener Zeitung", Thomas Seifert, qui se trouve actuellement à Damas, a affirmé que l'axe (Occident-Turquie-certains pays arabes de la région déclenche une guerre par procuration contre la Syrie et ses alliés via les terroristes
, estimant que l'Etat syrien doit actuellement éliminer les terroristes des zones résidentielles et protéger ses citoyens.Dans un reportage diffusé par le journal, Seifert a parlé, après sa visite dans nombreux secteurs à Damas, de ce qu'il avait constaté comme traces de sabotage et de chaos laissées par les gangs terroristes armés.Le reportage du journal a reflété les opinions des habitants du quartier d'al-Meydane à Damas. Ces opinions avaient porté sur leur satisfaction du succès réalisé par l'armée arabe syrienne en mettant fin aux actes de violence et d'expulsion des personnes armées du quartier damascène.Le reportage a indiqué que les citoyens rencontrés par le journaliste avaient qualifié ce qui se déroule de grand complot universel tramé contre la Syrie et son peuple.

http://french.irib.ir/info/international/item/211581-la-syrie,-victime-d-une-guerre-par-procuration

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Dim 9 Sep - 19:16

LA FIN D UN GROUPE REBELLE









_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Dim 9 Sep - 19:59

Le leader de la brigade Amrou ben Al Aass « Abu Omar Al Safaaha » tué par un sniper de l’armée Syrienne durant un combat.



_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Dim 9 Sep - 20:19

une autre fin pour un autre groupe de rebelles

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Dim 9 Sep - 20:28

rimonidz a écrit:
La chaine "Al Alam" vient de nous montrer un reportage exclusif de son reporter sur le terrain, des unités d'infanterie de l'Armée Arabe Syrienne progressent rue par rue dans Alep. et croyez-moi, les images sont d'une grande netteté, elles montrent les combats, les soldats syriens blessés, et des corps de Contras éparpillés.

l'Armée Arabe Syrienne récupére lors de ces opérations de nettoyage de grandes quantités de documents prouvant la présence de Contras étrangers sur le territoire Syrien.

les troupes d'infanterie de l'Armée Arabe Syrienne sont terriblement efficaces en combat urbain. un Général (Amid) de l'Armée Arabe Syrienne parle d'un nettoyage systématique des quartiers d'Alep et les résultats se font sentir pour la population civile qui peut réintégrer ses habitations.
salut rimonidz tu parles de cette vidéo ou bien d une autre

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5567
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Dim 9 Sep - 20:59

Les mystères statistiques de la guerre
Par Louis Denghien, le 9 septembre 2012



50 ou 100 activistes déterminés peuvent tenir (quelque temps) un quartier d’ALep. Et 20 000 rebelles peuvent déstabiliser un pays. Mais pas le conquérir….

Citation :
Damas : saignée de l’ASL à Adra ?

Des dizaines de miliciens ont été abattus et des centaines blessés, alors qu’ils tentaient d’investir la cité ouvrière de Adra, située à environ une vingtaine de kilomètres au nord-est de la capitale, et à une dizaine à l’est de la vile de Douma. Le site Arab-Press, qui dit s’appuyer sur des sources gouvernementales, affirme que des centaines de miliciens salafistes ont pris d’assaut les barrages de Tal Kurdi et ceux qui protègent les entrées orientales de la cité, incluse dans la zone industrielle, et que les affrontements se sont poursuivis depuis une heure jusqu’à 10 heures samedi matin. Quatre soldats de l’armée ont également été tués. Selon le site pro-gouvernemntal Shukumaku, ce sont 1 500 miliciens qui ont mené l’attaque contre Adra, et 300 d’entre eux ont été abattus.

Et dans la zone agricole de Ghouta qui borde l’agglomération damascène au sud et à l’est, et où l’armée régulière a lancé une opération d’envergure, et plus précisément dans la région Deir-‘Assafir (le couvent des oiseaux), l’ASL aurait été là encore durement saignée : Shukumaku parle de 175 miliciens tués. D’autres ont été arrêtés et des quantités d’armement saisis.

Par ailleurs, dans le sud de Damas, les forces gouvernementales ont bombardé les quartiers de Hajar al-Aswad et de Tadamone, deux places fortes des rebelles, a indiqué l’OSDH.

La guerre des chiffres

Évidemment, se pose, comme pour l’OSDH, la question de la fiabilité de ces chiffres, qui s’ils sont exacts constituent les plus lourdes pertes éprouvées en une seule journée par les rebelles, sauf peut-être à certains moments de la « bataille de Damas », courant juillet. Une attaque massive de 1 500 combattants contre des positions défendues par des soldats disposant d’une grande puissance de feu peut occasionner en effet des pertes conséquentes en quelques heures. Mais pourquoi les rebelles choisissent-ils des tactiques aussi coûteuses, plus coûteuses en tous cas que l’infiltration discrète en milieu urbain ?

Se pose aussi, bien sûr, la question – qui fait débat sur le forum de ce site – des effectifs engagés par l’insurrection, dans le secteur de Damas et ailleurs. Un média pro-gouvernemental peut, à des fins de (contre) propagande, exagérer aussi bien le pertes que les effectifs de l’ennemi. 1 500 assaillants à Adra, quelques centaines peut-être dans le sud de l’agglomération – seul secteur de Damas à faire l’actualité militaire ces derniers temps – cela suggère une force totale de quelques milliers (2, 3 000 ?) d’activistes autour de la capitale. Mais les rebelles peuvent bouger, et passer rapidement du secteur sud de la capitale au secteur est.

Alors, combien de rebelles à Damas ? Cela demeure difficile à dire mais nous répétons que l’inflation des chiffres est un ingrédient essentiel de la propagande – de toutes les propagandes. Et que pour mener une guérilla urbaine efficace, point n’est besoin d’effectifs pléthoriques : 50 hommes armés et déterminés peuvent tenir, ou au moins terroriser, durablement un quartier.

En face, les médias du gouvernement syrien ou qui lui sont favorables peuvent eux aussi donner dans l’ »inflation triomphaliste » : Sana, par exemple, évoque quasi-quotidiennement des accrochages coûtant la vie à « des dizaines » de combattants ennemis. Vu le nombre des accrochages et incidents recensés – et toujours situés – par l’agence de presse syrienne, ces estimations demeurent néanmoins plausibles, sinon sûres : quand Sana indique chaque jour une dizaine de ces incidents à Alep ou à Damas – et une vingtaine à l’échelle du pays -, alors oui, les rebelles peuvent avoir perdu pas mal de monde dans une guérilla incessante où l’armée syrienne dispose de moyens militaires lourds et nombreux.

Et à ce rythme – 100, 200, 300 insurgés tués chaque jour – (et combien de blessés et de capturés ?) à travers le pays, la rébellion perd donc certainement un minimum d’un millier de combattants par semaine – tués, blessés graves, pris – dans le pays. Et donc un minimum de 3 000 par mois. Ce au moins depuis trois ou quatre mois.

Car n’oublions pas que les combats ont singulièrement gagné en intensité depuis au minimum l’été – dénonciation du cessez-le-feu bidon du plan Annan par Bachar al-Assad, batailles de Damas puis d’Alep. De cette montée en intensité témoignait aussi, côté gouvernemental, le chiffre record de 500 militaires et policiers enterrés en juin – dernière statistique à ce sujet médiatisée par Sana. Si l’armée enregistre ces pertes alors qu’elle dispose de d’avantage de moyens militaires que la rébellion, alors celle-ci peut subir un taux d’(attrition bien supérieur.

La même question vaut aussi bien sûr pour Alep. Un général syrien en charge de la Garde républicaine a récemment estimé, devant un reporter de l’AFP, que 7 000 rebelles – dont 2 000 auraient été tués à ce jour – tenaient les quartiers d’Alep. Cette estimation était déjà celle de sources pro-gouvernementales au début de la bataille (de 5 à 7 000). Mais il y a aussi les bandes dans la région nord d’Alep, qui tiennent plusieurs localités comme al-Bab ou Anadan : les compte-rendus de Sana et d’autres sources pro-gouvernementales ont fait très souvent état de la destruction de colonnes motorisées rebelles tentant de gagner Alep depuis cette région nord. Bref, il est certain que l’ASL et les djihadistes sont plusieurs milliers dans ce secteur. Un responsable rebelle parlait de 20 000 combattants dans toute la région d’Alep. Mais il est à peu près certain que ce chiffre ressort à la propagande, pour ne pas dire à la tartarinade.

Il n’en demeure pas moins que la région d’Alep abrite la plus forte concentration de combattants de toute la Syrie. Pour d’évidentes raisons géographiques et logistiques, le sanctuaire turc étant tout proche. Les autres zones de force de la rébellion – le secteur d’al-Qusayr entre Homs et le Nord Liban, la région au nord d’Idleb, la région de Deraa, celle de Deir Ezzor font beaucoup moins parler d’elles : là, jusqu’à preuve du contraire, pas d’offensives massives, pas de « batailles » d’Idleb, de Deraa ou de Deir, juste des attaques ciblées, des embuscades, des attentats à la bombe ou, « au mieux », de la guerre de positions en milieu urbain.

Prenons par exemple l’exemple d’al-Qusayr, ville proche de Homs dont l’ASL contrôle une partie – et infeste les environs – depuis des mois : même si les combattants d’al-Qusayr profitent évidemment de la proximité du Liban, ils n’ont à l’évidence pas les mêmes capacités de nuisance que leurs « collègues » d’Alep ou de Damas, parce qu’ils n’ont pas autant de combattants. Leurs derniers « exploits » militaires semblent être l’attaque contre les postes de l’armée à Houla en mai dernier, qui ont entraîné le massacre de civils qu’on sait : à l’époque les autorités avaient estimé à 800 le nombre d’assaillants venus en convois d’al-Qusayr et de Rastan.

Ce qui est exagéré, ce qui est possible

Alors, combien de rebelles en armes en Syrie depuis cet été ? On a lu des chiffres impressionnants à ce sujet. Un ministre russe a récemment parlé de 70 000 hommes toutes tendances confondues. Thierry Meyssan a parlé lui de 60 000 rebelles venus de Jordanie. On remarquera que ces chiffres dépassent les revendications faites par des pontes de l’ASL comme Ryad al-Asaad, qui a dû parler de 40 000 hommes. 40 000 hommes, c’était (comme par hasard !) aussi l’estimation donnée par le spécialiste du Figaro, Georges Malbrunot, dans un article du 9 juillet. Malbrunot, s’appuyant évidemment sur des sources pro-opposition, avait alors recensé pas moins de 36 « brigades« , « bataillons » ou « compagnies » rebelles, dispersés à travers le pays, et dont les effectifs variant de 10 hommes à.. 3 000 ! L’addition des estimations d’effectifs avancées par Malbrunot – seuls 5 groupes n’étant pas évalués – donnait d’ailleurs un total maximum d’à peine 10 000 combattants.

Tout ceci témoignait d’une bonne intention informative, mais ne nous paraissait pas très sérieux, compte tenu de la difficulté de vérifier, et aussi de la grande instabilité de ces bandes. Comme n’était pas sérieux le nombre de djihadistes étrangers avancé par Malbrunot : « 5 à 600 au total » – sur 40 000 !

Un autre spécialiste comme Richard Labévière parlait de 10 à 15 000 combattants au total, et nous étions assez de cet avis, nous méfiant des surenchères statistiques sensationnalistes. Peut-être faut-il malgré tout réévaluer à la hausse ce chiffre : si l’on part de 10 000 rebelles à Alep et dans la zone comprise entre la ville et la Turquie ; de quelques milliers (certainement pas 5 000) dans la région de Damas ; plus quelques centaines à al-Qusayr, au nord d’Idleb, à Deraa et à Deir, alors on peut raisonnablement miser sur 20 000 activistes, ce qui est très suffisant pour plonger de régions entières dans l’insécurité. Encore une fois, point n’est besoin d’être extrêmement nombreux – sauf peut-être à Alep – pour faire ce que l’ASL et les salafistes plus ou moins étrangers font depuis six mois en Syrie : une guerre de quartiers ou de coups de main, où les vraies-fausses insurrections de Damas et d’Alep font exception par leur ampleur.

En définitive, toute la question est de savoir si la rébellion a les moyens de compenser ses lourdes pertes quotidiennes. Et là, le réservoir à djihadistes – déjà occupés par ailleurs en Afghanistan, en Irak, au Yémen, en Libye et au Mali – n’est malgré tout pas inépuisable. Surtout qu’il s’agit de les amener en Turquie, au Liban et en Jordanie, et de les armer et former un minimum, ce qui prend un peu de temps.

Nous avons écrit ici que la rébellion n’avait pas les moyens d’un guerre d’usure durable. Nous le maintenons. Comme nous maintenons que ce n’est pas avec 20 000 (ou 30 000, allez !) activistes divisés, plus ou moins bien armés, plus ou moins fanatiques, plus ou moins syriens que l’on peut prétendre battre une armée moderne de 2 à 300 000 hommes dont au moins 50 000 aguerris, ni subjuguer un pays de 23 millions d’habitants. Et tout le reste n’est que propagande et manipulations de chiffres.


Il est certain que les bandes armées subissent des pertes (de plus en plus) considérables) : peuvent-ellel les combler, c’est toute la question

http://www.infosyrie.fr/actualite/action-29/

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Lun 10 Sep - 0:14

Des djihadistes français seraient aux côtés des rebelles à Alep

Citation :
PARIS (Reuters) - Convaincus de mener une "guerre sainte", des islamistes étrangers, notamment français, sont venus gonfler les rangs des insurgés anti-Assad en Syrie, a déclaré samedi à Reuters le chirurgien français Jacques Bérès, rentré la veille d'Alep, dans le nord de la Syrie.
Cofondateur de l'organisation Médecins sans frontières (MSF), le médecin de 71 ans a soigné pendant deux semaines les blessés dans un hôpital contrôlé par les rebelles dans la capitale économique de la Syrie, où font rage les combats entre gouvernementaux et insurgés.
Dans une interview à Reuters, il a précisé que, contrairement à ce qu'il avait vu lors de ses précédentes missions cette année à Homs et à Idlib, la majorité - environ 60% - des blessés qu'il a soignés à Alep étaient des combattants et non des civils et au moins la moitié d'entre eux n'étaient pas des Syriens.
"Il y a une assez forte proportion de fondamentalistes et de djihadistes (...) Ce qui les intéresse, c'est surtout l'après-Assad, l'établissement d'un régime islamiste et de la charia, en vue de l'Emirat mondial", a-t-il poursuivi.
Parmi ces islamistes étrangers figuraient "quelques djihadistes français", a ajouté le docteur Bérès, pour lesquels Mohamed Merah, qui a tué sept personnes en mars dans le sud-ouest de la France, est "un exemple à suivre".
John Irish; Guy Kerivel pour le service français

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
rimonidz
Admin
Admin
avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 09/02/2012
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Lun 10 Sep - 9:56

yak a écrit:
rimonidz a écrit:
La chaine "Al Alam" vient de nous montrer un reportage exclusive de sont reporter ssur le terrain, des unités d'infanterie de l'Armée Arabe Syrienne progresser rue par rue dans Alep. et croyez-moi, les images sont d'une grande netteté, elles montre les combats, les soldats syriens blessés, et des corps de Contras éparpillés.

l'Armée Arabe Syrienne récupére lors de ces opérations de nettoyage de grande quantité de documents prouvant la présence de Contras étrangers dans le territoire Syrien.

les troupes d'infanterie de l'Armée Arabe Syrienne est terriblement efficace en combat urbain. un Général (Amid) de l'Armée Arabe Syrienne parle d'un nettoyage systématique des quartiers d'Alep. et les résultats se font sentirent pour la population civile qui peut réintégrer ses habitations.
salut rimonidz tu parles de cette vidéo ou bien d une autre

Superbe Yak c'est la vidéo prise au Quartier el Tadamoun, sauf que nous à al Alam on a eu droit à 05 minutes de reportage pas plus.

que penses-tu de leurs techniques de déplacement et de prise de contrôle ?! efficace non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5567
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Lun 10 Sep - 17:35

Alep: 20 soldats tués par les rebelles
AFP Mis à jour le 10/09/2012 à 17:13



Citation :
Au moins 20 soldats syriens ont été sommairement exécutés par des rebelles le week-end dernier dans la ville d'Alep, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Ces soldats ont été capturés à la caserne Hanano vendredi ou samedi par les rebelles, puis ont été exécutés ailleurs. Leurs mains sont été ligotées et leurs yeux bandés", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, président de l'OSDH avec à l'appui une vidéo.

Une vidéo diffusée par l'OSDH montre une vingtaine de corps d'hommes habillés en treillis, à plat ventre dans une rue, la tête ensanglantée sur le trottoir. Debout, se tiennent des hommes armés, en treillis ou en civil, dont l'un d'eux faisant le signe de la victoire. "Allah Akbar (Dieu est le plus grand)" crie un autre, tandis qu'un troisième lâche un mot de mépris à l'égard des victimes.

Les rebelles avaient attaqué vendredi une caserne abritant la police militaire, la police anti-émeutes et un centre de conscription. C'est dans ce dernier secteur que les rebelles avaient réussi à entrer avant d'en être chassés à l'issue de violents combats. Le 15 août, une commission d'enquête de l'ONU avait accusé les forces gouvernementales syriennes et les chabbihas (milices pro-régime) de crimes contre contre l'humanité, et l'opposition armée de crimes de guerre mais à une échelle beaucoup plus limitée.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/09/10/97001-20120910FILWWW00607-20-soldats-executes-par-les-rebelles-a-alep.php

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5567
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Vidéo   Lun 10 Sep - 18:12

Vidéo Exécution

اعدام ميداني ؟؟هل انتم بشر وتسمون انفسكم مسلمين

http://www.youtube.com/watch?v=YgO48q174mQ&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
rimonidz
Admin
Admin
avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 09/02/2012
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Mar 11 Sep - 0:24

la Démocratie en Marche en Syrie !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5567
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Mar 11 Sep - 19:15

Défections de responsables syriens: Paris reconnaît avoir joué un rôle



Citation :
Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a avoué que la France "a favorisé un certain nombre d'opérations de défection" en Syrie, ont annoncé mardi des médias européens.
"Nous avons favorisé un certain nombre d'opérations de défections, nos services sont actifs", a déclaré M. Fabius devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.
Le ministre commentait les propos tenus lundi par le général syrien Manaf Tlass qui a déclaré "avoir été exfiltré de Syrie par les services secrets français".
Depuis mars 2011, la Syrie est le théâtre d'un conflit armé entre les troupes gouvernementales et les groupes armés de l'opposition. Les pays occidentaux soutiennent les rebelles et cherchent à obtenir le départ du président Bachar el-Assad. Ils affirment que cette mesure permettrait de mettre fin aux hostilités qui ont déjà fait des milliers de morts.
http://fr.rian.ru/world/20120911/196018431.html

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
rimonidz
Admin
Admin
avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 09/02/2012
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    Mer 12 Sep - 11:40

Le Fil sur les tensions en Syrie est arrivé à 60 pages.

Pour rendre la lisibilité à ce Fil sur les tension en Syrie, le fil "Tensions en Syrie" est verouillé, tandis qu'un deuxième Fil, continuation du précedent, et nommé "Tensions en Syrie II" est ouvert.

Bonne continuation !

Rimonidz.
Administrateur du forum ANPDZ.COM

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tensions en Syrie    

Revenir en haut Aller en bas
 
Tensions en Syrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 36 sur 36Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.P DZ Défense  :: Actualités & Géopolitique :: Actualités dans le Monde Arabe-
Sauter vers: