A.N.P DZ Défense

A.N.P DZ Défense

Forum Militaire
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur le forum anpdz

Partagez | 
 

 CHERCHEURS ALGERIENS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chega
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 1777
Date d'inscription : 13/03/2014
Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: CHERCHEURS ALGERIENS    Lun 9 Fév - 18:45

Abderrahmane Tadjeddine, décoré Légion d'Honneur, physicien algérien de grande renommée




Publication: 09/02/2015 17h06 CET Mis à jour: il y a 49 minutes



Abderrahmane Tadjeddine. Son nom ne vous dit probablement rien, tant il est discret et humble. Il est pourtant un physicien chercheur algérien de renommée, auteur de brillantes études scientifiques, ce qui lui a valu d'être décoré de la Légion d'Honneur, haute distinction française......
......

"Patriarche" de la recherche en Algérie
"Il est impensable que je reste en France. Je ne veux pas effectuer un travail symbolique avec l'Algérie, mais un travail de fond", a-t-il fermement martelé.
Une occasion pour reprendre en main son rêve d'enfant et enseigner bénévolement, de 1978 à 1993 à l'Université d"Oran Es-Sénia, à la post-graduation de physique du solide. Abderrahmane animait des cours, séminaires et accompagnait ses étudiants dans leur formation à la recherche, dans son laboratoire ou dans d'autres laboratoires français.
Il a continué à exercer comme chercheur émérite après avoir pris sa retraite en 2009, par amour à la science, poussé par "la drogue de la recherche", son "sacerdoce".
Il a contribué à la création de centres scientifiques, s'impliquant aussi "avec honneur" dans l'établissement de l'Académie algérienne des Sciences et de la Technologie, sous l'égide du Ministère algérien de l'enseignement supérieur.
S'il affirme avec modestie avoir "bénéficier d'une dynamique extraordinaire à l'indépendance", Abderrahmane Tadjeddine n'omet pas de souligner l'importance de la passion, de la persévérance et du sacrifice dans la réussite de chacun.
Il rappelle "qu'un chercheur ne peut pas travailler seul au 21e siècle", louant le poids du collectif et du partage. "Il faut créer des flux, promouvoir la recherche et le développement, en permettant aussi aux chercheurs algériens revenir en tant que tels, en facilitant la réglementation".
"On ne peut pas obliger les cerveaux algériens à rester dans leur pays. Dans le domaine de la science, la compétition n'est pas locale, mais globale", mais "l'Algérie peut stimuler la recherche et offrir les infrastructures, car les chercheurs sont là".

http://www.huffpostmaghreb.com/2015/02/09/abderrahmane-tadjeddine-physicien-algerien-legion-honneur_n_6645052.html?utm_hp_ref=algeria
Revenir en haut Aller en bas
chega
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 1777
Date d'inscription : 13/03/2014
Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: CHERCHEURS ALGERIENS    Sam 14 Fév - 18:34

La chercheuse Amel medjdoub reçoit une distinction


Amel Medjdoub, docteur en physiologie et biochimie de la nutrition de l’Université Aboubekr Belkaid (Tlemcen) a été distinguée pour son travail sur l’évaluation des effets des pesticides sur la santé humaine et la culture de la pomme de terre. Amel Medjdoub a été distinguée par les laboratoires « Sanofi » lors d’une cérémonie organisée jeudi soir en présence de cadres des ministères de l’Enseignement supérieur et de la santé. L’étude de Dr Amel Medjdoub sur l’évaluation des « effets des pesticides sur la prolifération lymphocytaire et le stress oxydatif in vitro » a été sélectionnée parmi 20 études menées sous la supervision d’une équipe composée d’experts biologistes, médecins et pharmaciens.
Intervenant en marge de la cérémonie, Dr Amel Medjdoub a précisé que les pesticides utilisés dans les champs de pommes de terre avaient un impact négatif sur la santé humaine et pouvait causer des maladies à long terme. De son côté, le Directeur de la recherche scientifique et du développement technologique au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mohamed Sellami a mis l’accent sur l’importance de la recherche scientifique en Algérie précisant que 365 projets scientifiques avaient porté leurs fruits.
Pour sa part, le Directeur de la recherche scientifique au ministère de la Santé, Moussa Arradha a fait part de l’existence de plus de 80 projets de recherches dans ce secteur en 2014 affirmant que la recherche dans ce domaine était destinée en premier lieu au malade et aux programmes de prévention.

http://algeriesolidaire.net/la-chercheuse-amel-medjdoub-recoit-une-distinction/
Revenir en haut Aller en bas
habiban
Sous lieutenant
Sous lieutenant


Messages : 845
Age : 55
Date d'inscription : 17/01/2012
Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: CHERCHEURS ALGERIENS    Mer 18 Fév - 16:10

Citation :

Contrôler son cerveau ?




Une méthode nommée neurofeedback permet d'observer son cerveau en activité afin d'optimiser ses performances mentales.
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-controler-son-cerveaua-26127.php

_________________
La vie est un sommeil , l'amour en est le rêve ,
Et vous aurez vécu , si vous avez aimé." Alfred de Musset
Revenir en haut Aller en bas
rimonidz
Admin
Admin
avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 09/02/2012
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: CHERCHEURS ALGERIENS    Dim 22 Fév - 19:12

habiban a écrit:
Citation :

Contrôler son cerveau ?






Une méthode nommée neurofeedback permet d'observer son cerveau en activité afin d'optimiser ses performances mentales.
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-controler-son-cerveaua-26127.php

un nouvel avenir pour les neurosciences et la neurologie sunny
Revenir en haut Aller en bas
sagit
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 6448
Age : 46
Date d'inscription : 04/02/2014
Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille sans Chevron

MessageSujet: Re: CHERCHEURS ALGERIENS    Jeu 8 Sep - 20:29

Une chercheuse algérienne primée au MIT



Djamila Youcef-Khodja a été primée dans le cadre du Global Entrepreneurship Bootcamp organisé par le Massachussetts institute of technology (MIT). L’institut, situé près de Boston, dans le nord-est des États-Unis est d’ailleurs au premier rang du classement mondial des universités publié en début de semaine par le think tank britannique Quacquarelli Symonds (Classement QS).
suite de l article:
Revenir en haut Aller en bas
sagit
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 6448
Age : 46
Date d'inscription : 04/02/2014
Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille sans Chevron

MessageSujet: Re: CHERCHEURS ALGERIENS    Jeu 8 Déc - 17:41

Le prix national de l’invention attribué à trois inventeurs



ALGER- Le ministère de l'Industrie et des Mines a honoré, mercredi soir à Alger, trois (3) inventeurs et une PME innovante pour leurs travaux couvrant divers domaines dont l’agriculture, la santé et la technologie, et qui peuvent avoir un impact sur l’industrie.
Ces distinctions qui s’inscrivent dans le cadre de la célébration de la journée nationale de l'innovation ont été attribuées par une commission d'évaluation constituée de scientifiques et d'inventeurs et qui a retenu trois (3) inventions suivant des critères dont la possibilité de leur application industrielle et l'impact socioéconomique sur l'environnement.
Le premier prix national de l’invention a été décerné à Abdelkader Chenguel, chercheur à l'Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique (Anvredet) pour son dispositif de culture sans sol (hydroponique) de fourrage vert.
Cette invention permet de produire du fourrage vert sous serre intelligente et avec un rendement meilleur sur toute l'année quelles que soient les contraintes climatiques, à la différence du fourrage conventionnel qui est produit à raison de deux récoltes par an uniquement.
"Cette reconnaissance de la communauté scientifique me touche, c'est fabuleux d'arriver à cette consécration après 7 ans de dur labeur d'autant plus que maintes fois j'ai voulu y renoncer ", déclare M. Chenguel.
Le 2ème prix a été attribué au Dr Noui Walid pour son système de perfusion automatique qui remplace le système de perfusion traditionnel manuel.
Cette machine vise à aider les infirmiers et diminuer la charge de travail et aussi, sécuriser l'administration des médicaments pour le malade en doses précises, selon les prescriptions médicales.
suite de l article:
http://www.presse-az.com/algerienne/algerie-aps.htm
Revenir en haut Aller en bas
sagit
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 6448
Age : 46
Date d'inscription : 04/02/2014
Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille sans Chevron

MessageSujet: Re: CHERCHEURS ALGERIENS    Mar 13 Déc - 15:20

Le prix national de l'innovation et des TIC remporté par un étudiant de l'ESI


2e concours national de l'innovation et des TIC: 1e prix décerné à Amdjed Belkhiri de l'Ecole supérieure d'informatique (ESI) Photo-APS
ALGER - Le prix national de l'innovation et des TIC a été décerné lundi soir au jeune étudiant Amdjed Belkhiri de l'Ecole supérieure d'informatique (ESI) pour avoir développé l'application "Smart Farm" de gestion intelligente d'une exploitation agricole.
M. Belkhiri a reçu ce prix lors de la finale de la 2ème édition du concours national de l'innovation et des TIC en présence du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, de la ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Houda-Imane Feraoun, et du ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, ainsi que du secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT), Houlin Zhao.
Le jeune talent a obtenu le premier prix d'une valeur d'un (1) million de dinars pour son application qui permet d'avoir un contrôle très précis et en temps réel sur l'état d'une ferme par l'envoi de SMS contenant des informations comme la température, le taux d'humidité, l'état des équipements électriques...
L'application, qui est déjà utilisée dans 15 fermes de la wilaya d'El Oued, couvre aussi bien les besoins des exploitations faisant de l’élevage que de la production végétale. Parmi la liste des fonctionnalités figure notamment la gestion des tiers (clients, fournisseurs, associés, événements…), comptabilité, achats/ventes, gestion des stocks etc, a expliqué à l'APS M. Belkhiri.
suite de l article:
http://www.presse-az.com/algerienne/algerie-aps.htm
Revenir en haut Aller en bas
sagit
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 6448
Age : 46
Date d'inscription : 04/02/2014
Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille sans Chevron

MessageSujet: Re: CHERCHEURS ALGERIENS    Ven 23 Déc - 20:15

Un chercheur algérien reçoit le Prix scientifique de l'Opaep 2016



CAIRE- Un chercheur algérien, Djamel Harbi, a reçu jeudi au Caire le prix scientifique de l'Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole (Opaep) pour l'année 2016.
A l'issue de l'examen de treize (13) travaux de recherche, la commission d'arbitrage a décidé d'attribuer ce prix à une étude algérienne menée par M. Harbi, et à une étude irakienne faite par Saad Allah El Fathi.
Ce prix scientifique a porté sur le thème "recyclage des huiles usagées et son impact économique et environnemental".
Pour rappel, la 97ème session de la réunion ministérielle de l'Opaep se tient jeudi au Caire avec la participation du ministre de l'Energie Noureddine Boutarfa.
suite de l article:
http://www.presse-az.com/algerienne/algerie-aps.htm
Revenir en haut Aller en bas
sagit
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 6448
Age : 46
Date d'inscription : 04/02/2014
Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille sans Chevron

MessageSujet: Re: CHERCHEURS ALGERIENS    Mar 27 Déc - 14:48

Yasmine Amhis, jeune physicienne algérienne récompensée par l’Académie des Sciences française

Yasmine Amhis travaille à présent au Laboratoire de l’Accélérateur linéaire, un laboratoire de recherche en physique fondamentale qui fait partie du CNRS. La jeune chercheuse participe à l’expérience LHCb, Large Hadron Collider beauty, menée au CERN à Genève. (Crédit photo : Juliette Agnel ©)
Yasmine Amhis, jeune physicienne algérienne, vient de remporter le prix Jacques Herbrand 2016 de l’Académie des Sciences française. C’est un prix qui récompense l’ensemble de ses travaux de ces dernières années.
Ce prix, la chercheuse en est bien sûr heureuse. C’est une distinction importante et très valorisante, explique-t-elle. « Mais il faudrait être fou pour prendre la grosse tête. Je suis bien sûr très contente d’avoir reçu ce prix, et je suis très contente pour mes parents aussi ! Mais je pense que ça aurait pu arriver à beaucoup de mes collègues », explique-t-elle.
suite de l article:
Revenir en haut Aller en bas
sagit
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 6448
Age : 46
Date d'inscription : 04/02/2014
Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille sans Chevron

MessageSujet: Re: CHERCHEURS ALGERIENS    Mar 7 Fév - 20:42

Youcef Gheraibia, un chercheur algérien courtisé par les plus grands groupes automobiles

Youcef Gheraibia dans son laboratoire. (Crédits : Y.G. ©)
Youcef Gheraibia, 30 ans, est chercheur en informatique à l’Université de Souk Ahras. Il a mis au point un algorithme, inspiré des techniques de chasse des manchots, pour concevoir des logiciels de sécurité pour voitures intelligentes… Un système convoité par les grands constructeurs automobiles.
Dans une salle de réunion de l’Université Mohamed Cherif Messaadia à Souk Ahras, où il enseigne et fait des recherches en informatique, Youcef raconte -parfois avec un sourire aux lèvres- son parcours. S’il est fier de sa réussite, il tient toutefois à rester modeste. « Vous savez, je ne suis pas une exception. L’Algérie compte beaucoup de talents qui restent inconnus ». Il cite l’exemple de deux de ses anciennes étudiantes. « Si on leur donnait leur chance, je suis sûr et certain qu’elles feraient mieux que moi ».
Né à Souk Ahras en 1986 d’un père instituteur et d’une mère au foyer, Youcef Gheraibia a suivi l’intégralité de son cursus -études scolaires et supérieures- en Algérie. Depuis son enfance, il aime la nature « avec sa faune et sa flore ». Sa passion : « observer tout mouvement naturel et méditer », confesse-t-il. « Étant enfant, je n’aimais pas beaucoup aller à l’école. Par contre, j’adorais observer la nature ».
suite de l article:
Revenir en haut Aller en bas
sagit
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 6448
Age : 46
Date d'inscription : 04/02/2014
Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille sans Chevron

MessageSujet: Re: CHERCHEURS ALGERIENS    Ven 21 Avr - 14:29

Un chercheur du CDER réalise une voiture électrique



ALGER - Une voiture électrique 100% algérienne a été  réalisée par un chercheur du Centre de développement des énergies  renouvelables (CDER), Oussama Touaba.  
Ce prototype, qui convient principalement aux zones urbaines, est d'une  longueur de 2,5 mètres et fabriqué totalement en aluminium afin de lui  offrir plus de légèreté et d'agilité pendant la circulation, a expliqué M.  Touaba lors de la présentation de cette voiture à la presse au siège du  CDER (Alger).


suite de l article:
http://www.presse-az.com/algerienne/algerie-aps.htm
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHERCHEURS ALGERIENS    

Revenir en haut Aller en bas
 
CHERCHEURS ALGERIENS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.P DZ Défense  :: Actualités & Géopolitique :: Sciences & Techniques-
Sauter vers: