A.N.P DZ Défense

A.N.P DZ Défense

Forum Militaire
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur le forum anpdz

Partagez | 
 

 Tensions en Syrie IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Lun 25 Nov - 22:39

int -18 ans
Citation :

voici le djihad d'apres le front de el nosera   [/color]
le gars mort est un combattant du parti de dieu d’après  les djihadistes 

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
tayhl
HDT
HDT


Messages : 2
Date d'inscription : 29/04/2011

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Lun 25 Nov - 22:53

la photo marche pas 
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Lun 25 Nov - 23:09

Spoiler:
 

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
samir_reghaia
Sous lieutenant
Sous lieutenant


Messages : 849
Date d'inscription : 05/12/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille sans Chevron Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Mar 26 Nov - 9:28

Citation :
Syrie: conférence de paix le 22 janvier à Genève

le 25.11.13 | 12h41 | mis à jour le 25.11.13 | 22h29


La conférence de paix Genève-2 en vue de trouver une solution politique en...
Imprimer Envoyer à un ami Flux RSS Partager [url=http://twitter.com/timeline/home?status=Lu sur %40elwatan Syrie%3A+conf%C3%A9rence+de+paix+le+22+janvier+%C3%A0+Gen%C3%A8ve+ http%3A%2F%2Fwww.elwatan.com%2Fune%2Fsyrie-conference-de-paix-le-22-janvier-a-geneve-25-11-2013-236299_108.php][/url]
La conférence de paix Genève-2 en vue de trouver une solution politique en Syrie se réunira le 22 janvier, les grandes puissances et l'ONU essayant d'amener à une même table opposition et gouvernement de Damas.
En trois ans de combats qui ont fait plus de 100.000 morts, selon l'ONU, ce serait la première fois que certaines des parties au conflit armé se retrouveraient autour d'une table de négociations.
"La liste des invités n'est pas encore établie", a déclaré à la presse l'émissaire spécial de l'ONU et de la Ligue Arabe pour la Syrie Lakhdar Brahimi après une réunion préparatoire lundi à Genève avec de hauts responsables russes et américains.
A Washington, le secrétaire d'Etat John Kerry a salué l'annonce de la conférence, estimant qu'elle serait "la meilleure occasion (...) de former un gouvernement de transition d'un commun accord".
A propos des participants syriens, M. Brahimi a estimé qu'ils devaient "être crédibles, aussi représentatifs que possible". Il a aussi dit que l'Iran, allié important du régime, et l'Arabie saoudite, soutien financier et militaire de l'opposition, "seraient certainement parmi les participants possibles".
Une nouvelle réunion trilatérale préparatoire avec Russes et Américains aura lieu le 20 décembre à Genève, "peut-être la dernière avant la conférence".
"Nous sommes en contact à la fois avec l'opposition et le gouvernement. Nous leur avons demandé de donner les noms de leurs délégations aussi vite que possible, de préférence avant la fin de l'année, parce qu'il est important que nous les rencontrions, leur parlions et les écoutions", a déclaré M. Brahimi.
"Cette conférence est vraiment pour que les Syriens viennent à Genève, se parlent, et nous l'espérons, commencent un processus de paix crédible, effectif, qui puisse fonctionner pour leur pays".
La conférence démarrera "sans conditions préalables", "toutes les questions seront sur la table, les négociations commenceront le 22 (janvier) mais combien de temps dureront-elles ? Nous le dirons quand cela commencera", a ajouté l'émissaire spécial.
Pour les organisateurs, le défi est immense, d'abord pour convaincre de venir des personnes représentatives de l'opposition et du régime, ensuite pour éviter qu'elles ne mettent des conditions préalables à leur participation.
"Mission d'espoir"
Le devenir du président Bachar al-Assad est au centre de la polémique sur ces conditions, l'opposition exigeant son départ pour une transition, le régime l'excluant totalement.
C'est le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, hôte de la conférence, qui lancera les invitations et qui a annoncé la date de la réunion, soulignant combien il s'agissait d'une "mission d'espoir".
"La Conférence de Genève est le moyen pour parvenir à une transition pacifique qui répond aux aspirations légitimes de tout le peuple syrien pour la paix et la dignité et qui garantit la sécurité et la protection pour toutes les communautés en Syrie", a-t-il souligné.
L'objectif est la mise en œuvre du plan du 30 juin 2012. Il avait été laborieusement adopté par les grandes puissances et les pays voisins de la Syrie lors d'une première conférence à Genève, sans participation syrienne, puis confirmé par la résolution 2118 du Conseil de sécurité en 2013. Il n'a jamais été appliqué et il avait été jusqu'à maintenant impossible de trouver un accord entre toutes les parties pour Genève-2, une conférence qui n'aurait pas de sens sans participation syrienne, avait régulièrement averti M. Brahimi.
Il s'agit d'établir "sur la base du consentement mutuel un organe de gouvernement de transition avec les pleins pouvoirs exécutifs, y compris sur les organes militaires et de sécurité", affirme le communiqué du secrétaire général.
Lors de Genève-1 en 2012, les ministres des grandes puissances et des pays voisins de la Syrie avaient adopté un plan pour un règlement politique du conflit, avec la mise en place d'un gouvernement de transition et d'union nationale, incluant différentes composantes politiques syriennes, doté de tous les pouvoirs. Il serait chargé de préparer des élections et une réforme constitutionnelle.
Le texte ne spécifiait pas le sort du président Bachar al-Assad.
"Le conflit en Syrie n'a que trop duré. Il serait impardonnable de ne pas saisir cette opportunité pour mettre fin aux souffrances et aux destructions", a déclaré M. Ban Ki-moon, appelant les parties à prendre dès maintenant des mesures "en vue de la cessation de la violence, pour des accès humanitaires, pour relâcher des détenus et pour le retour des réfugiés et des déplacés", dont le nombre total est estimé par l'ONU à près de 9 millions.
M. Brahimi a lancé le même appel, en particulier à la libération de deux évêques kidnappés, mais "étant réaliste, beaucoup de choses qui doivent se passer, n'interviendront qu'une fois la conférence engagée", a-t-il dit.
http://www.elwatan.com/une/syrie-conference-de-paix-le-22-janvier-a-geneve-25-11-2013-236299_108.php

Peut être un espoir.

_________________
Les grands changements ne viennent que d'en bas.
Revenir en haut Aller en bas
Algerian fighter one
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 1259
Date d'inscription : 05/08/2013
Médaille sans Chevron

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Mer 27 Nov - 17:14

yak a écrit:

le rappeur allemand est mort
Sale Kalb ! Allah te réserve un chatiment pour les kalb de ton genre.

_________________
Ne demande pas a ton pays ce qu'il peut faire pour toi , mais demande ce que tu peut faire pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
rimonidz
Admin
Admin
avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 09/02/2012
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Jeu 28 Nov - 18:12

les unités de Défense Nationale Syrienne écrasent les Takfiristes dans la ville de Mahine dans l'Ouest de la Syrie, cette ville compte l'université de Qalamoone et l'hôpital de Deir Attiya est tout proche. 

ici la photo d'un élément de la Défense Nationale Syrienne qui neutralise par un lancer de Missile Anti-char un véhicule des Takfiristes qui tentent de se replier dans le désordre


_________________
Revenir en haut Aller en bas
rimonidz
Admin
Admin
avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 09/02/2012
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Jeu 28 Nov - 18:56

vidéo de la libération de la ville de Mahine envahie plus tôt par les Takfiristes


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Algerian fighter one
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 1259
Date d'inscription : 05/08/2013
Médaille sans Chevron

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Jeu 28 Nov - 22:54

Les terroriste ont détruit un si beau pays peuple par de belle femme !

La Syrie avec l'Irak et la libye était les seul pays arabe non traître qui été développe , les meilleur médecin et hôpitaux arabe des pays exportateur de pétrole ,de bon IDH et PIB , maintenant que les sanglier ont infesté ses pays ils sont en ruine .

Sous Hafez Allah yerahmou et sous bachar les religion vivait en paix.

Et quand quelqu'un glorifie l'ASL je vous jure j'ai vie de le défoncé

_________________
Ne demande pas a ton pays ce qu'il peut faire pour toi , mais demande ce que tu peut faire pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Arezki.Castro
Caporal
Caporal
avatar

Messages : 79
Age : 41
Date d'inscription : 12/10/2013

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Sam 30 Nov - 14:45

Engagement d’une section de chars dans la ville de Jobar, à l’Est de la capitale Damas.
Il s’agit d’actions offensives visant à nettoyer les quartiers l’un après l’autre.
Chaque section a pour tâche de remonter une rue ; et est assurée/appuyée par une section de second échelon, constituée de chars et/ou d’infanterie mécanisée.
L’action dure quelques heures tout au plus. Ensuite, une fois les carrefours pris, chaque section passe à la défense et interdit tout mouvement de l’adversaire ; ceci durant quelques heures à plusieurs jours.
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 1 Déc - 22:34

Intéressant comme vidéo.
Mais pourquoi l'infanterie et des snipers n'accompagnent pas les chars pour faire la chasse aux missiles anti-tank embusqués dans les bâtiments?

_________________
Si tu veux aider la PALESTINE va sur www.bdsfrance.org
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 1 Déc - 22:45

La bataille s’éternise à l’est et au nord de Damas
Rédigé par
Cedric Labrousse
il y a 3 jours


2
INFORMATION CHRONIQUE - Des milliers de rebelles ont enchaîné des victoires à l’est et au nord de Damas ces derniers jours, tentant de renverser une situation qui devenait désespérée. Ce 28 novembre 2013, c’est le régime qui a obtenu une victoire en reprenant Deir Attiyah avec le soutien de 15 blindés lourds. Depuis les débuts des combats, plus de 85 loyalistes, 35 hommes des milices chiites irakiennes et yéménites pro-Assad, au moins 90 hommes du Front Islamique et de l’Armée Syrienne Libre, et au moins 59 jihadis étrangers ont été tués. Ce qui en fait déjà une des batailles les plus sanglantes depuis le début de la révolte populaire à laquelle a succédé la guerre.
Qalamoun, ou la sauvegarde des montagnes
Tout concordait pour un affaiblissement rapide de la rébellion dans les monts de Qalamoun, au nord-est de Damas, avec une offensive loyaliste depuis l’autoroute Damas-Homs par l’est et depuis le Liban par l’ouest via une charge du Hezbollah. Pourtant, rien n’y fait : depuis deux semaines, si la rébellion a perdu le village de Qara, tout au nord de Qalamoun, elle prenait, quelques jours après, la ville de Deir Attiyah, d’autant plus importante. Cette région au relief aride et longue de plusieurs dizaines de kilomètres, concentre plusieurs villes et villages dont la majorité sont aux mains de la rébellion depuis parfois plus d’une année. Rankus, Yabrud, Ras al’Mara’a, Hawsh al-Arab, autant de cités et bourgs ralliés à la révolte dès début 2012. Ce 28 novembre, elle a reperdu Deir Attiyah après deux jours de combats mais ne pouvant rien faire face aux blindés. Preuve d’une situation qui n’évolue pas et stagne, au grand malheur des civils.
Qalamoun est à la fois un piège pour la rébellion, car c’est un réduit qui peut être encerclé très facilement, et une opportunité d’en faire un bastion à l’instar de ce qu’est devenu Rastan-Houla au nord de Homs. Car les contreforts montagneux et ces vastes vallées découvertes offrent une domination pour la rébellion. Le régime, lui, part de l’autoroute, dont des portions ont été prises par la rébellion depuis le 24 novembre. L’autoroute est ainsi actuellement coupée à la circulation.

Rassemblement de blindés loyalistes confiés aux miliciens des Forces Nationales de Défense et aux hommes du Hezbollah, non loin de Qalamoun (vers le 20 novembre 2013).
La prise de Deir Attiyah a surpris le régime par sa rapidité. Sa reprise par le régime aura été de même pour la rébellion. La cité avait été prise par des hommes d’Ahfad al-Rasul, de l’Armée Syrienne Libre, de la Jaysh al-Islam (Front Islamique), des Commandos de Bab Amr (ASL), des jihadis saoudiens de la petite Katiba al-Khadraa, et des hommes d’al Nusra et de l’Etat Islamique d’Irak et du Sham. Une coalition hétéroclite mais qui, pour l’occasion, a largement réussi ses opérations. Mais qui s’est révélée incapable de conserver le nouvel acquis.

La Liwa Ansar al’Haq, qui a récemment intégré la Jaysh al-Islam, combat dans les monts de Qalamoun depuis plusieurs mois.
La Ghouta orientale est de nouveau accessible
Le 24 novembre, la rébellion a percé pour la première fois, en venant du nord, via les zones rebelles à l’est de Ruhhaybah, le siège sanglant et horrible pour les civils imposé sur la Ghouta orientale. Une opération menée scrupuleusement dans le dos d’une armée loyaliste et du Hezbollah (associé aux milices chiites, dont Abu Fadl al Abbas) qui a mené à prendre 6 puis 8 villages de très petite taille mais entourant la ville stratégique d’Otaybah.
Cette ville avait manifesté contre le régime avant d’être écrasée dans le sang en 2011. Acquise à la rébellion par la suite, elle en était devenu un de leurs bastions dans la Ghouta en 2012. Mais en mars 2013, la cité, assiégée par 35 chars et l’aviation, ainsi que des centaines de miliciens étrangers venus en support des loyalistes de la zone, avait fini par céder. Avec elle, la route principale Daraa-Otaybah-Damas était tombée et la rébellion perdit peu à peu son entrée principale de vivres, d’armes et de logistique, ainsi que des transferts d’hommes, vers la Ghouta dont le siège se renforça, bloquant là dans la misère et la famine plusieurs dizaines de milliers de civils dont le malheur fut d’avoir manifesté puis soutenu la rébellion.
Mais le 27 novembre 2013, une vaste offensive rebelle a pris une majeure partie d’Otaybah, infligeant un camouflet inattendu. La bataille est menée par le Front Islamique récemment formé (centré là sur la Jaysh al-Islam), le Jabhat al-Nusra, l’Etat Islamique d’Irak et du Sham pour sa branche pour le Rif Dimashq. Face à eux, le Hezbollah, des éléments loyalistes, les miliciens chiites irakiens et yéménites, ainsi d’afghans, des brigades d’Abu Fadl al-Abbas.
Un élément a aidé à faire avancer cette bataille. Ce sont des déserteurs syriens formés par les services militaires saoudiens en Jordanie et au Liban. Ces hommes, intégrés dans des brigades rebelles liées à l’Armée Syrienne Libre et à des groupes islamiques autonomes, ont déjà joué des rôles essentiels lors des combats pour Daraa ces derniers mois. Un contact de la Chronique parle de quelques dizaines d’entre eux engagés autour d’Otaybah.
A voir si la rébellion peut tenir…
Avancer comme elle l’a fait expose la rébellion à des contre-offensive toute aussi violentes que les siennes, à ceci près que le régime dispose toujours se son artillerie lourde, de son aviation et des blindés. Nous avons eu l’exemple de Deir Attiyah. Des milliers de loyalistes sont mobilisés le long de l’autoroute près des Qalamoun ainsi que près d’Otaybah via l’Aéroport International de Damas. La rébellion a donc un large défi devant elle : tenir des prises nouvelles ou simplement revenues sous son contrôle avec le spectre d’une offensive d’une Hezbollah depuis le Liban vers les Qalamoun…
Par Cédric Labrousse
Le 28 novembre 2013


Article intéressant d'Arab chronicle, mais à prendre avec des réserves (je ne sais pas de quel bord est cet auteur).

_________________
Si tu veux aider la PALESTINE va sur www.bdsfrance.org
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 1 Déc - 22:47

Toujours un article d'Arab Chronicle.

Qui a des infos sur la 17ème division? J'espère qu'elle tiendra.

Bataille sanglante pour la 17ème division à Raqqa (Syrie)
Rédigé par
Cedric Labrousse
il y a 1 semaine


3
Les combats sont sanglants dans la nuit du 20 au 21 novembre 2013, alors que les forces unifiées de la rébellion syrienne, toutes de tendance islamique dans cette bataille, tentent de prendre la base de la 17ème division de l’armée de terre syrienne, située au nord-ouest de Raqqa. Au moins 12 loyalistes et 7 rebelles, dont 1 déserteur, sont morts depuis le début des combats.

Base de la 17ème division de l’armée de terre arabe syrienne, située au nord-ouest de Raqqa.
La troisième bataille pour la base
Alimentée et soutenue par voie aérienne, par des largages quotidiens de vivres, munitions et matériels médicaux, les derniers loyalistes de la région proche de Raqqa, réfugiés dans la base de la 17ème division tiennent bon depuis le 6 mars 2013 dernier, date où ils ont abandonné la ville de Raqqa face au puissant assaut de la rébellion. Pour beaucoup, ils ont alors trouvé refuge dans la base de la 17ème division qui demeurait ainsi encore loyaliste et aux portes de Raqqa, qui elle même passait sous domination sanglante et brutale de l’autoproclamé « Etat Islamique d’Irak et du Sham », groupe radical, largement composé d’étranger.
Les quelques centaines de loyalistes dans la base tiennent depuis des mois dans la base et ont déjà repoussé deux assauts massifs sur la base, dont une à la fin de l’été dernier où la rébellion avait pris jusqu’à 40 % environ de la surface de la base avant d’être repoussée par des hélicoptères et d’intenses bombardements par l’aviation venue en urgence avant que la base ne cède.
La rébellion déterminée à s’emparer de la base pour contrecarrer les plans loyalistes
Faire tomber la base n’est pas une mince affaire mais est aussi une urgence. La rébellion a bien vu l’excellente stratégie loyaliste de laisser, ça et là, des poches de combattants fidèles au régime confessionnel du clan Assad. Ils ont ainsi préservé, par exemple, l’hôpital militaire de Kindi et la prison centrale au nord d’Alep. A Damas, en préservant Adra, ils peuvent reprendre des attaques sur la Ghouta. A Raqqa, l’ordre fut donné de tenir coute que coute la base 17 afin de maintenir la pression sur la ville et de garder ainsi une force qui sera le marteau en cas de percée loyaliste par le sud (l’enclume).
Alors que le régime tente de se relancer à Alep, la rébellion doit se donner des moyens de répondre. Et elle ne le peut avec ces poches loyalistes dans son dos. Pour cela, il lui est primordial d’en finir avec la 17ème division. L’assaut a été lancé dans l’après-midi du 20 novembre, mené par le Jabhat al-Nusra – al-Qaïda pour le Bilad ash-Sham, par le Harakat Ahrar-al-Sham et des éléments de brigades islamiques locales comme le Jabhat Tahrir al-Sham. L’opération est facilitée par l’occupation des loyalistes sur lAlep et leur volonté d’y reprendre pied, mais aussi parce que les murs de la base ont déjà été percés lors de la dernière bataille.
La prise de la base serait un tournant avec une division entière tombant sous contrôle de la rébellion. De même que le Jabhat al-Nusra, en plein retour face à l’Etat Islamique, en sortirait plus puissant que jamais, alors que l’EIIS a récemment évacué de larges parties de la ville où il est détesté par la population.
Quelques images des combats lors de la journée du 20 novembre :


Notamment d’une partie des combats menés par une branche locale de l’Harakat Ahrar al-Sham :

Second jour de combats (21 novembre)
Les combats se poursuivent le 21 novembre toute la journée avec l’intervention de l’aviation et des hélicoptères dépêchés sur place pour stopper les pénétrations des forces rebelles dans la 17ème division. Des dizaines de barils de TNT ont été largués par des hélicoptères tandis que les avions ont mené une dizaine de raids en lâchant des bombes sur le pourtour de la base dans le but de repousser le Jabhat al-Nusra, Ahrar al-Sham et d’éléments d’autres brigades islamiques.
Bombardements par les avions de chasse :

Barils de TNT lâchés sur les environs de la base (vidéo prise depuis le nord de la ville de Raqqa) :

 
Le 21 novembre 2013
Par Cédric Labrousse

_________________
Si tu veux aider la PALESTINE va sur www.bdsfrance.org
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Lun 2 Déc - 8:10

L’armée contrôle la région des usines d’Alep et avance à Qamechli et Qalamoune
L’équipe du site
L’armée syrienne contrôle la route stratégique qui relie la ville de Sfeira à la capitale économique du pays, Alep. Ces derniers jours, elle a réussi à reconquérir la localité de Tal-Hacel qui se trouve à mi-chemin entre les deux et a pris la région des usines .
Selon le site de la télévision iranienne arabophone AlAlam, il ne reste plus dans ce secteur qu’une petite région industrielle qui est encore entre les mains des miliciens de l’Etat Islamique en Irak et au Levant. Ont été nettoyés les sièges cette dernière, ainsi que ceux du Tribunal religieux, du bataillon Nasr, des Ossoud du front al-Nosra, et autres...
A noter que plusieurs massacres avaient été perpétrés par les miliciens dans la localité de Tal-Hacel qui était habitée par une majorité de Kurdes.
L’avancée de l’armée syrienne se poursuit également au nord-est, du côté des régions kurdes de Qamechli, où l’armée syrienne est parvenue à récupérer 8 localités, dont Bahhariyé, Hiahi, Kharmar, et autres.
Qalamoune: Avancée à Qara, son chef l'ASL tué
Du côté des hauteurs de la région clef de Qalamoune, au nord de Damas, et voisine de celle de Homs, l'armée syrienne a mené ce dimanche des raids aériens contre la localité de Qara qui constitue le passage principal emprunté par les miliciens dans leur déplacement. La chaine de télévision arabophone al-Mayadeen a indiqué que le chef de milice de l’ASL Salim Barakat a été tué.  
Proche de la frontière libanaise, Qalamoun, où se trouvent des dépôts d'armes, constitue la base-arrière des miliciens insurgés pour encercler la capitale Damas et commander l'accès à l'autoroute Damas-Homs. Sa reconquête permet d’assurer une continuité territoriale sous son contrôle entre la province de Damas et celle de Homs.
Selon le correspondant de notre chaine de télévision al-Manar, la localité est  désormais assiégée des quatre côtés, et la seule issue de sortie des miliciens les mène vers les territoires libanais.
 Durant la semaine qui s’est écoulée, les forces régulières avaient pris le contrôle total de la ville de Mahine, alors que le dépôt d’armement qui a été occupé par les miliciens subi toujours un siège qui empêche les miliciens d’en sortir les munitions.
Depuis vendredi, les combats font rage dans la région entre les forces gouvernementales syriennes épaulées par les combattants du Hezbollah libanais, et les rebelles aidés par les jihadistes. Des milliers d'habitants ont pris la fuite au Liban voisin.
  
Selon le quotidien al-Watan, proche du pouvoir, "l'armée a encerclé les terroristes à Qara et (..) a mené des raids aériens, endommageant des équipements du Front al-Nosra", un groupe de jihadistes liés à Al-Qaïda qui aide les rebelles à renverser le régime.
 "L'armée a coupé la route internationale (Damas/Homs) à cause des francs-tireurs (à Qalamoun) qui ont visé les voitures sur cette route", a-t-il ajouté.
Les découvertes de Harasta
Au Nord-est de Damas, l’armée syrienne contrôle désormais 70% de l’importante localité de Harasta, proche du bastion des miliciens à Douma, et  qui a été occupée par les miliciens pendant plus d’un an. D’après les graffitis écrits sur les murs des maisons et des locaux qu’ils occupaient, il semble que les plus importantes milices qui étaient sur place sont le front al-Nosra d’Al-Qaïda, les Brigades d’al-Farouk de l’ASL, Ahrar Harasta ( Les Libres de Harasta) et autres .
« Notre but est un Etat islamique Inchallah », est écrit sur l’un des murs. Selon l’un des militaires interrogés par la chaine, des jumelles de nuit ont été retrouvées parmi les armes confisquées, estampillées de la couronne du roi de Jordanie.   
La chaine assure que l’armée syrienne a installé des caméras dans cette localité pour surveiller les déplacements des miliciens nuit et jour.
A Bebella, au sud de la capitale, 400 miliciens se sont rendus aux forces régulières, a rapporté pour sa part AlManar.  
 
Des milices décapitées
Ces derniers jours, d’importants chefs de milices et officiers déserteurs ont été abattus. et le Liwa Tawhid des Frères Musulmans  a procédé à l’arrestation d’une trentaine de personnes au motif qu’ils collaborent avec les forces régulières, indique AsSafir.
Selon le correspondant du journal libanais  en Syrie, citant aussi bien des sources sur place que l’Observatoire syrien des droits de l’Homme qui siège à Londres, ce sont 5 chefs de milices qui ont été tués, dont 4 à Alep.
Parmi eux figure Youssef al-Abbas, connu sous le sobriquet Abou Tayyeb, qui faisait partie du Liwa Twahid. Il a perdu la vie le 14 Novembre dernier dans un raid contre une base militaire occupée par sa milice, à l’entrée ouest de la ville d’Alep.  Abdel Kader Saleh, l’un des commandants les plus connus de cette même milice, ainsi qu’un autre chef, Abdel Aziz Salameh ont eux aussi péri dans la même attaque.

Alors que deux autres chefs ont succombé dans des combats dans la province est d’Alep. L’un d’entre eux serait selon le site aleppin Tahtel-Mijhar de Abdel Salam Zaydane, et le second Najih Khabour al-Youssef, le chef du Liwa Dare-alFatihine (Bataillon Bouclier des Conquérants) qui a péri selon le site Syria Truth dans bombardement de l’armée régulière contre son repère dans la ville de Maaret-Noemane, à Idleb.  
La semaine passée, c’est un important chef de milice qui avait été abattu à Deraa : le numéro 2 du Conseil militaire de cette région clé du sud de la Syrie, Mohammad Khalaf Abou-Zeid, qui a succombé dans des combats avec l’armée syrienne à Dael. 
 
Et Darwich l'homme de la CIA   
 
Ce week-end, rapporte le site syrien Syria Truth (opposition communiste syrienne)  a péri l’homme de main du général syrien en défection Manaf Tlass , et de son frère l’homme d’affaire Firas Tlass,  le colonel Haytham Darwich . Il y a plusieurs versions pour sa mort qui a eu lieu dans la région «  Maaret-Atik », à l’ouest d’Alep. Alors que certaines sources de l’insurrection estiment qu’il est mort dans un rais aérien de l’armée syrienne, d’autres sources assurent qu’il a péri dans des combats fratricides.
Lors de sa défection, Darwich avait fondé la milice «  Liwa al-Moujahidines » (le Bataillon des combattants), puis il est devenu le commandant de la milice «  Liwa al-Fateh » (Le Bataillon de la Conquête) qui appartient aux Frères Musulmans, à l’instar du Liwa al-Tawhid. Et ce avant d’annoncer sa décision de quitter l’ASL pour rejoindre les rangs d’Al-Qaïda.
Citant le quotidien américain Newsweek, le site assure que Darwich est, aux côtés du colonel Abdel-Jabbar Akid, également colonel déserteur, l’un des plus important agents de la CIA, au sein de l’ASL et dans la région du nord syrien.
C’est à lui qu’aurait été confiée la mission de s’emparer des tous les sites militaires du nord de la Syrie qui constituent une cible stratégique des Américains et des Israéliens.

_________________
Si tu veux aider la PALESTINE va sur www.bdsfrance.org
Revenir en haut Aller en bas
Algerian fighter one
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 1259
Date d'inscription : 05/08/2013
Médaille sans Chevron

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Lun 2 Déc - 17:48

L'armée syrienne Cool

_________________
Ne demande pas a ton pays ce qu'il peut faire pour toi , mais demande ce que tu peut faire pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Jeu 5 Déc - 19:35

J'espère que l'Armée Syrienne répare ses chars endommagés et tire les leçons du combat de rue avec engagement de blindés.
J'espère que les ateliers de réparation fonctionnent jour et nuit.
J'espère également que les officiers et sous officiers qui se sont bien comportés au feu vont être promus.
Questions de vie ou de mort...

_________________
Si tu veux aider la PALESTINE va sur www.bdsfrance.org
Revenir en haut Aller en bas
Algerian fighter one
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 1259
Date d'inscription : 05/08/2013
Médaille sans Chevron

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Jeu 5 Déc - 20:57

L'armee syrienne est courageuse de se battre contre ses terroriste .

Il tireront une leçon de cette guerre et deviendront plus fort inchallah.

_________________
Ne demande pas a ton pays ce qu'il peut faire pour toi , mais demande ce que tu peut faire pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Jeu 5 Déc - 21:47

Djounouds et officiers morts pour la défense de la Patrie syrienne;
paix à leur âme.

http://youtu.be/V-phq_xWaSM

_________________
Si tu veux aider la PALESTINE va sur www.bdsfrance.org
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 8 Déc - 1:38


Syrie: des islamistes s'emparent de dépôts d'armes de rebelles rivaux




- See more at: http://www.lorientlejour.com/article/845962/syrie-des-islamistes-semparent-de-depots-darmes-de-rebelles-rivaux.html#sthash.3R65Dztl.dpuf

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
rimonidz
Admin
Admin
avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 09/02/2012
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 8 Déc - 18:37

Des officiers, amis, de la 34 promotion des Officiers de Police Syriens, tombés au champ d'honneur  entre les mois de février et d'avril 2012. pour se rappeler que la Syrie est en train de perdre les meilleurs de ses fils 

ces photos ont été prises lors de la fête de sortie de la 34 promotion de l'école supérieure de Police de Damas en Syrie











un Lieutenant des Forces aériennes Syriennes qui est tombé au champ d'honneur en défendant le périmètre de sécurité d'une base aérienne



et la liste est longue..........


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arezki.Castro
Caporal
Caporal
avatar

Messages : 79
Age : 41
Date d'inscription : 12/10/2013

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 8 Déc - 19:02

Paix à leurs âme, ils ne sont pas mort pour rien mais ils sont mort pour leur patrie.
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 8 Déc - 20:04


UNE nouvelle vidéo de ANN

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Mar 10 Déc - 17:01

ALEP Infos sur le Net:

"Nous savons que l’hôpital Al Kindi assiégé au nord d’Alep subit, comme la prison d’Alep, depuis des mois, offensive sur offensive mais les 2 résistent toujours.
Des vidéos postées par les terroristes vont enfin nous montrer ce que doivent subir ces combattants d’Al Kindi assiégés et témoignent de leur résistance incroyable au déluge de feu qui s’abat sur eux. J’ai malgré tout été surpris par les nombreux blindés utilisés par les terroristes.."
Vidéo 1
http://www.liveleak.com/view?i=ab6_1386608265
Vidéo 2
http://www.liveleak.com/view?i=78c_1386608596

http://www.youtube.com/watch?v=gRw5XEmWaJk&feature=player_embedded

_________________
Si tu veux aider la PALESTINE va sur www.bdsfrance.org
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Sam 14 Déc - 23:41

Syrie : la rébellion en danger



    • Par Georges Malbrunot
    • Publié le 13/12/2013 






Washington et Londres cessent leur aide militaire aux insurgés, après que l'état-major de l'Armée libre a été dévalisé par des radicaux salafistes.

Publicité

L'allemand ?Apprenez l'allemand avec Babbel et LeFigaro
Démarrer
1/5
En faisant main basse sur des armes livrées par les Occidentaux aux rebelles modérés, leurs rivaux salafistes ont franchi le Rubicon. En représailles, les États-Unis et la Grande-Bretagne ont décidé de suspendre leur aide non létale à l'opposition syrienne, qui peine déjà à renverser Bachar el-Assad.
C'est un miniputsch contre l'état-major de l'Armée syrienne libre (ASL), auquel se sont livrés samedi des miliciens salafistes, en s'emparant du dépôt d'armes d'Atmeh, non loin de la frontière turque par où les pièces sont acheminées. Plusieurs douzaines de missiles antichar et antiaérien auraient été dérobées, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, basé à Londres. «Maintenant, tous nos stocks sont vides, se plaint un gradé de l'ASL, cité par le quotidien saoudien Asharq al-Awsat, y compris le bureau du général Idriss», le chef de l'ASL adoubé par les Occidentaux. Mardi, les radicaux islamistes ont poussé leur avantage, en prenant le contrôle du poste-frontière voisin de Bab el-Awa, tenu jusque-là par différents groupes liés à l'ASL.
Double jeu des pays du Golfe
Alors que la France a décidé de maintenir ses livraisons d'armes non létales à l'ASL, Américains et Britanniques cherchent, de leur côté, à «éclaircir la situation». Leur décision est-elle définitive ou s'agit-il d'une pression exercée sur des islamistes qui refusent de participer à la Conférence internationale qui aura lieu le 22 janvier dans la ville suisse de Montreux en vue d'une transition négociée du pouvoir à Damas? Toujours est-il que ces nouveaux développements illustrent une fois de plus la montée en puissance des composantes salafiste et djihadiste au sein de la rébellion, et les défis que cela pose aux Occidentaux dans la gestion de la crise.
«Un mythe est tombé, constate un diplomate onusien au Proche-Orient. Au moins, maintenant, on sait que l'ASL n'était qu'un label, et qu'elle n'existe plus.» Problème: c'est le vecteur d'influence des Occidentaux sur le terrain. Conscients de ces lacunes, Européens et Américains avaient bien pris langue avec une demi-douzaine de bataillons salafistes, qui se sont regroupés fin novembre dans un Front islamique, après avoir rompu avec l'ASL. Mais depuis, les tensions sont encore montées d'un cran entre les deux pôles de l'insurrection, faisant le jeu d'un régime qui progresse sur le terrain, et de groupes djihadistes, notamment du principal d'entre eux, l'Etat islamique au Levant et en Irak, qui détient de nombreux otages.
Ce «coup» porté à l'ASL renforce également ceux qui s'opposent aux livraisons d'armes aux rebelles syriens, aussi bien aux États-Unis qu'en Europe. Ils ne cessent de mettre en garde contre les risques de voir ces armes finir entre les mains des djihadistes, qui combattent également pour établir un califat sur la Syrie post-Assad. La menace salafiste est si forte que de plus en plus de voix aux États-Unis et en Europe plaident pour une reprise de la coopération sécuritaire avec le régime Assad, maillon indispensable pour juguler l'afflux de près de 2 000 jeunes Européens et Américains attirés par le djihad syrien. «Certains rebelles laïques sont même repassés du côté de l'armée», reconnaissait récemment un diplomate français.
L'épisode d'Atmeh met également en relief le double jeu pratiqué par certaines monarchies du Golfe, certes alliées des Occidentaux contre Assad, mais qui sur le terrain sponsorisent des groupes salafistes, comme l'Armée de l'islam et Ahrar al-Cham, membres du nouveau Front islamique. «Zahran Alloush (le chef de l'Armée de l'islam) et Abou Tal'ha (d'Ahrar al-Cham) occupent maintenant le fauteuil du général Idriss», grogne l'officier de l'ASL, cité par le journal saoudien. D'où les rumeurs de fuite vers le Golfe du général Idriss, démenties jeudi par l'ASL.


Les espions français refont le chemin de Damas, mais reviennent bredouilles
Après les Allemands, les Espagnols et les Italiens, deux agents des services de renseignements français sont allés à Damas discuter avec leurs homologues syriens du problème posé par la présence de plus de 400 djihadistes français. Paris s'opposait, jusqu'alors, à toute reprise d'une coopération sécuritaire avec Damas. Mais la DGSE et la DCRI sont inquiètes du nombre croissant de Français engagés dans le djihad syrien. «D'accord, a répondu leur interlocuteur, mais à la condition que vous rouvriez votre ambassade», fermée en février 2012. Condition jugée inacceptable par la France. «Pas de coopération politique, pas de coopération sécuritaire», avait déjà affirmé Bachar el-Assad au Figaro en septembre.

_________________
Si tu veux aider la PALESTINE va sur www.bdsfrance.org
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 15 Déc - 22:17


Syrie: 36 morts, dont 15 enfants, dans des raids de l'armée à Alep
Citation :
Des raids de l'armée de l'air contre trois quartiers rebelles d'Alep, dans le nord de la Syrie, ont causé dimanche la mort de 36 personnes, dont 15 enfants, selon un nouveau bilan de l'observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).
"Aujourd'hui ce n'est pas la neige qui est tombée mais des barils d'explosifs jetés à partir d'hélicoptères et d'avions. Ils ont tué 36 personnes, dont une femme, 15 enfants et un adolescent dans Six quartiers dont ceux de Haydariyé, Ardh al-Hamra et Sakhour", situés dans le nord-est de la ville que se partagent le régime et les rebelles, a affirmé le directeur de cette ONG Rami Abdel Rahmane.
Les avions et hélicoptères ont attaqué les régions rebelles de la ville, autrefois important centre économique, a-t-on ajouté de même source.
Un militant du Centre des médias d'Alep (CMA), Mohammed al-Khatib, a qualifié les bombardements de dimanche de "sans précédent". "Chacun regardait les avions et les hélicoptères dans le ciel mais on ne pouvait rien faire", a-t-il dit à l'AFP.
Ces bombardements sont intervenus au lendemain de la livraison par le Croissant-Rouge syrien de nourriture et de médicaments à la prison centrale d'Alep, assiégée par les rebelles depuis huit mois.
Les volontaires ont fait sortir 15 prisonniers, a indiqué l'OSDH ajoutant qu'un autre groupe de 341 prisonniers attendaient d'être libérés.
Le régime de Bachar al-Assad a annoncé en début de semaine une amnistie pour les prisonniers en raison "des mauvaises conditions humaines et de santé" dans la prison, selon l'OSDH.
Entre-temps, au moins 32 civils appartenant à des minorités religieuses ont été tuées à Adra, près de Damas, depuis que les rebelles islamistes ont lancé mercredi leur offensive visant à contrôler l'accès principal à la capitale.
"Le nombre des victimes civiles s'est élevé à 32, dont quatre femmes, parmi eux des alaouites, des chiites et des druzes", a souligné l'OSDH qui s'appuie sur un réseau important de militants et de sources médicales.
Plus de 126.000 personnes ont été tuées en Syrie depuis mars 2011 et des millions d'autres ont fui leurs foyers.
[/size]

http://fr.news.yahoo.com/syrie-36-morts-dont-15-enfants-raids-l-192621505.html

_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13440
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   Dim 15 Déc - 22:18


_________________
http://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://www.anpdz.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tensions en Syrie IV   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tensions en Syrie IV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.P DZ Défense  :: Actualités & Géopolitique :: Actualités dans le Monde Arabe-
Sauter vers: